Statut d’El-Qods : la Russie «très inquiète» après la décision de Trump

La Russie est très inquiète après la décision de Donald Trump de reconnaître El-Qods occupé comme capital d'Israël
Serguei Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe. D. R.

La Russie s’est dit jeudi «très inquiète» après la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître El-Qods occupé comme capital d’Israël, appelant les parties prenantes au conflit israélo-palestinien à la «retenue» et au dialogue. «Moscou est très inquiet de la décision qui a été annoncée à Washington», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué, disant craindre des conséquences funestes pour la région dans son ensemble.

«Un règlement juste et sûr du conflit israélo-palestinien doit être atteint sur une base juridique internationale prenant en compte les résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations unies, qui prévoient le règlement de tous les aspects du statut définitif des territoires palestiniens, y compris la question sensible d’El-Qods, lors de négociations directes israélo-palestiniennes», poursuit le ministère. «Nous appelons toutes les parties prenantes à la retenue et à renoncer à des actions incontrôlées et lourdes de conséquences», ajoute le ministère russe.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, s’est également dit «inquiet» des suites de l’annonce américaine. «Nous estimons que cette décision n’aide en rien à l’avancement du règlement au Proche-Orient, mais au contraire, mène comme nous le voyons à la division au sein de la communauté internationale», a-t-il déclaré aux journalistes.

La décision annoncée mercredi par M. Trump de reconnaître «officiellement El-Qods comme capitale d’Israël» et de transférer l’ambassade des Etats-Unis vers cette ville a suscité une vague de condamnations internationales.

R. I.

Comment (5)

    Belo
    7 décembre 2017 - 21 h 41 min

    La décision de Trump va accélérer le divorce entre les peuples musulmans et les régimes surtout arabes et cela influera surtout sur les armées qui sauront réagir pour le bien.




    8



    2
      Chaoui
      8 décembre 2017 - 0 h 39 min

      Tu dis, je te cite : « cela influera sur les armées » ! De quelle armées parles-tu ?!
      Les arabes du Golfe ne savent qu’acheter de l’armement à coup de centaines de milliards qu’ils ne sont pas foutus d’utiliser eux-mêmes déjà qu’ils n’en ont ni les compétences ni les qualités guerrières mais confient leurs matériels à de tiers Etats pour faire « le travail » à leur place…(il en est ainsi des avions de leurs avions de combats bombardant le pauvre Yémen pilotés par les…USraéliens !…).
      Enfin, cette décision de Trump est commune à l’arabie qui s’est depuis un moment profondément sionisée…
      Aussi, l’arabie, loin de vouloir « divorcer » ne fera que confirmer et renforcer son mariage avec les USraéliens…




      12



      0
    Anonyme
    7 décembre 2017 - 21 h 40 min

    «Nous appelons toutes les parties prenantes à la retenue et à renoncer à des actions incontrôlées et lourdes de conséquences», ajoute le ministère russe.

    Déçu vraiment de la Russie




    12



    11
      comment ça ?
      8 décembre 2017 - 12 h 38 min

      mais Poutine n’est pas le pompier de la planéte !!! les arabes musulmans ils font quoi à part faire grossir leur ventre et leur der….
      Quand la syrie a fait appel à la Russie , Poutine le Grand a répondu présent pendant que les zarabes du coin tentaient d’enfoncer d’avantage la syrie …soyez raisonnables svp merci
      le probléme de la palestine est beaucoup plus compliqué que vous ne le croyez car il n’ya pas que la mosqué el qods à défendre mais y’a aussi l’église Saint Sépulcre symbole sacré des chrétiens et où  » jésus  » est censé etre entérré , donc les deux religions sont touchées par les israeliens : l’islam et la chrétienté . la prudence est de mise car cela pourrait déclencher un chaos planétaire , et il est à noter que seul l’administration trump a décidé ainsi et non pas le peuple américain qui est contre car majoritairement chrétien !




      2



      0
        Argentroi
        9 décembre 2017 - 9 h 13 min

        Le peuple américain est manipulé par l’AIPAC le puissant lobby juif américain. C’est ce lobby qui a contraint Trump à cette décision en actionnant ses différents relais pour enclencher une campagne contre ce dernier et déboucher sur une procédure d’impeachment suite à la supposée collusion de l’équipe de campagne de Trump avec la Russie. On aura la preuve de ce chantage de l’AIPAC si Trump ne sera plus mis en cause dans cette affaire qui a pris la précaution de transférer l’ambassade que dans deux ans, c’est à dire la dernière année de son mandat. Il n’y a pas que l’AIPAC qui milite pour cette décision de transfert mais aussi bien les évangélistes chrétiens dont une partie se déclarent chrétiens sionistes solidaires d’Israël suivant leur interprétation des textes bibliques et dont l’influence ne cesse de s’accroitre depuis les attentats du 11septembre, c’est pour dire que le terrorisme a renforcé Israël et les monarchies rétrogrades qui, ces dernières, voudraient bien aseptiser le Moyen-Orient en faveur d’Israël; on comprend alors leur engagement contre le régime syrien, le Hezbollah et l’Iran. J’ai lu dernièrement sur ce site un ou deux commentaires qui justifiait l’existence d’Israël en s’appuyant faussement sur le texte coranique. Il n’est pas donc étonnant de voir apparaitre prochainement un courant de musulmans sionistes puisque le terrorisme touche à sa fin, le temps de régler les différents tiraillements conceptuels de la maison islamiste représentés par le salafisme saoudien et les frères musulmans égypto-turcs, plutôt turco-égyptiens, soutenus par Qatar. .




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.