La presse britannique révèle le rôle néfaste de l’influent gendre de Trump

Jared Kushner est-il derrière le rapprochement entre l'Arabie Saoudite et Israël ? D. R.

De Londres, Boudjemaa Selimia – La presse dominicale britannique a largement commenté les derniers développements dans la région du Proche-Orient suite à la sortie tapageuse du président américain, Donald Trump, qui a annoncé sa reconnaissance de la ville sainte d’El-Qods comme capitale d’Israël.

«Trump a agi d’une manière irréfléchie sous l’impulsion de son gendre Jared Kushner, son proche conseiller sur les questions liées à la région du Proche-Orient, en charge de l’élaboration d’une nouvelle approche dans la gestion de ce dossier, privilégiant inéluctablement l’instauration du chaos pour permettre à Israël de réaliser son rêve qui consiste en la proclamation de la ville d’El-Qods comme sa capitale éternelle», commente le quotidien The Guardian.

De son côté, The Observer rapporte que les manœuvres du personnage le plus influent dans l’entourage du patron de la Maison-Blanche, en l’occurrence son gendre Jared Kushner, ont effectivement commencé dès l’élection de Donald Trump. Jared Kushner, de confession juive, très proche de l’actuel Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, «a commis plusieurs faux-pas en cachant, notamment, ses rencontres avec de nombreux responsables politiques étrangers de haut niveau en charge des questions sécuritaires», rapporte le journal. «Il a omis de déclarer sa fonction de directeur-adjoint d’une fondation qui collecte des fonds pour des colonies israéliennes, une activité considérée comme illégale en vertu de droit international», révèle encore The Observer.

Selon ce média, le gendre de Trump va jusqu’à s’immiscer dans le fonctionnement des instances internationales pour défendre les intérêts d’Israël en vue de préparer le terrain pour le lancement du processus de transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers la ville sainte d’El-Qods. Il aurait demandé à Michael Flynn, l’ex-conseiller aux affaires sécuritaire du président Trump, d’intervenir auprès des membres du Conseil de sécurité des Nations unies pour obtenir l’annulation d’une résolution condamnant les colonies de peuplement israéliennes.

Au Royaume-Uni, une centaine de députés et de lords appartenant à différentes formations politiques ont signé une lettre adressée au chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson. Les signataires condamnent vivement l’annonce provocatrice de Donald Trump sur le statut de Jérusalem et appellent la direction politique de leur pays à prendre la tête d’une initiative internationale pour restaurer le processus de paix israélo-palestinien.

B. S.

Comment (22)

    Mhand
    11 décembre 2017 - 13 h 15 min

    Trump a été désespéré de commencer une guerre, n’importe quelle guerre. Une guerre qui donnerait une fausse apparence d’être grand. Avec Bannon pendant les premiers mois de son mandat, il parlait sans fin d’aller en guerre avec la Chine. Il ne tarda pas à se rendre compte de l’importance de la Chine à la lumière d’un autre exhibitionniste, Kim Jong-un, et bientôt le bras de l’amitié devait être étendu. Il ne fallut pas longtemps avant que la menace de guerre ne disparaisse et que la langue utilisée, suite au départ de Bannon, changea et se concentra sur Trump poursuivant une «guerre économique» avec la Chine.
    Il semble que Trump soit tellement énervé d’avoir été privé de la possibilité d’aller au combat qu’il s’est alors concentré sur l’Iran. Il est le genre de personne qui n’a aucun scrupule à causer la mort d’un million de personnes pour sauver sa peau politique. La vie à la maison n’est après tout pas géniale pour Trump, sa stratégie en est une de déviation, alors ne vous laissez pas berner. Trump est désireux de chercher et gagner la faveur énorme avec le gouvernement israélien en prévision d’une attaque potentielle sur l’Iran. Considérez l’effusion d’affection envers Trump par Netanyahu.
    Aucun autre leader mondial n’a parlé de Trump de cette manière et avec une telle affection. Trump a tellement l’intention de presser des boutons qui pourraient mener à une destruction massive sur une échelle encore à voir, ça ne m’étonnerait pas qu’il y en ait beaucoup qui regardent Trump et pensent à ce jeu, ‘Take Me Out’. Seulement, il n’y aura pas de rencontres en cause. Je ne ressens aucune pitié pour quelqu’un qui est si plein de haine et de méchanceté comme Trump. Il mérite tout ce qui lui arrive. Il mourra avec le sang de nombreux Musulmants et Palestiniens sur ses sales mains

    manman1954
    11 décembre 2017 - 12 h 51 min

    @ Anonyme 11 décembre 2017 – 0 h 33 min
    M. Anonyme, vous parlez comme les adeptes du Makhzen ! Ces marocains, adorateurs de Mohamed VI, aimeraient fraterniser avec les sionistes. Selon vous, nous devrions accepter que Jérusalem soit la capitale du sionisme et donc d’Israël ! Autrement dit, nous décrétions l’annihilation de la Palestine et de son peuple !
    Dans la sourate n°17, EL-ISRA, je citerai les versets :
    – Verset n°5 – Et, Nous avions décréter dans le livre pour les fils d’Israël : « En vérité, vous sèmerez, par deux fois, la corruption sur la Terre et vous ferez montre d’une arrogance extrême ».
    – Verset n°6 – Et lorsque échut le terme de la première des deux prédictions, Nous envoyâmes contre vous certains de Nos serviteurs doués d’une force inouïe, qui envahissent les demeures. C’est ainsi que la première prédiction fut accomplie.
    – Verset n°7 – Puis Nous vous donnâmes la revanche sur eux en multipliant vos richesses et vos enfants et en vous donnant l’avantage du nombre,
    – Verset n°8 – [en vous disant] : «Si vous faîtes du bien, vous le ferez pour vous-mêmes ; si vous faîtes du mal, vous le ferez à vos dépens». Et lorsque échut le terme de la seconde prédiction, c’était pour permettre à vos ennemies de vous accabler de malheurs, de profaner votre temple comme ils l’avaient fait la première fois et de tout détruire sur leur passage.
    Certains théologiens musulmans s’accordent à dire que l’accomplissement de la première prédiction, relatée dans le Verset n°6 de la sourate n°17, s’est réalisée vers l’an 586 avant J.C. avec la destruction de Jérusalem capitale du royaume de Juda par le Roi de Babylone, Nabuchodonosor.
    Les sionistes sont des déviants de la religion du prophète Moise. Juste après la seconde guerre mondiale, ils se sont imposés à l’Occident. Actuellement en Europe et aux États-Unis, il est quasi impossible de briguer le poste le plus élevé de l’état (Président, Premier-Ministre ou Chancelier, …) sans l’assentiment des organisations sionistes. Comme le dit, le Verset n°5 de la sourate n°17, ils ont semé la corruption sur toute la terre, par leurs puissances financière, médiatique, etc. … Je ne vous apprends pas que 25 % du PIB américain (il est énorme) est le fait d’entreprises dont les actionnaires majoritaires ou propriétaires sont des adhérents de l’AIPAC, le fameux lobby sioniste. De temps en temps, ils manifestent leur arrogance démesurée envers les musulmans en général et les palestiniens en particulier (Occupation de la Palestine en 1948, Agression de l’Égypte en 1956, Guerre des Six Jours en 1967, Guerre du Kippour 1973, Opération Opéra ou Babylone contre OZIRAK en Irak en 1981, Destruction du Liban avec Sabra et Chatila, opération Plomb Durci contre Gaza, Destruction de l’Irak en 2003, Destruction de l’Afghanistan, Destruction de la Libye en 2011, Destruction de la Syrie, Destruction du Yemen, etc. …).
    Quant à la seconde prédiction ( Verset n°8, sourate n°17), nous l’attendons en nous imprégnant du Verset 11 de la sourate n°13 «En vérité, Dieu ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les gens le composant ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes».
    Beaucoup d’événements annoncés dans le Coran se sont produits à posteriori. Je suis convaincu, comme peut l’être un croyant ayant la foi, que cette seconde prédiction va se réaliser !

    5
    1
    Verite
    11 décembre 2017 - 12 h 51 min

    Réveillons nous et acceptons la verité.
    La majorité des palestiniens; pour ne pas dire tous, ne veulent de pays libre. Abbas Saeed Aricat et compagnie sont mieux comme çà. Le seul qui cherchait une Palestine libre c’etait Barghouti (en prison s’il n’est pas encore mort).
    Les israéliens sont malins!! ils ont ce gendre aux états unis, Jacques Attali en France, etc.
    Nous sommes le seul pays qui se fait des soucis pour les palestiniens…

    4
    6
    Akli Boughzer
    11 décembre 2017 - 10 h 31 min

    Cette histoire révèle de façon flagrante la collusion entre les juifs sionistes américains et les néo-conservateurs américains dont fait partie Trump. Ces va-en-guerre ne veulent pas de la paix dans le monde et risquent de déclencher l’apocalypse si la communauté internationale ne fait rien pour les arrêter.

    UK ?
    11 décembre 2017 - 10 h 12 min

    Seule la Grande Bretagne pourrait effectivement tenir tête à ces écervelés de trump et son gendre.
    les arabes n’y pourront rien ils sont faibles sur tous les plans , les Russes sont mal placés dans ce probléme , l’iran c’est trop dangereux car ça pourrait conduire à un conflit nucléaire dans la région.
    donc pour le moment les Anglais, hostiles à trump et à sa politique, pourraient forcer les choses en se positionnant médiateur entre les chiens israéliens et les braves palestiniens.

    6
    1
    qu'attendre d'un descendant juif ...
    11 décembre 2017 - 10 h 04 min

    je cite :
    « Une des grands-mères de Jared Kushner était une survivante de l’Holocauste ; elle a vécu aux États-Unis après avoir été passagère du Saint Louis, un paquebot en grande majorité composé de Juifs allemands fuyant l’Allemagne nazie et dont l’essentiel des passagers a été refoulé à son arrivée aux États-Unis4.
    Son père, Charles Kushner, est un entrepreneur majeur de l’immobilier du New Jersey, qui «a fait son entrée dans le cœur de New York avec le concours plus présentable de Jared auprès des investisseurs». Accusé d’avoir détourné de l’argent, Charles Kushner a été condamné à deux ans de prison par le procureur de l’État Chris Christie, ce qui explique les ressentiments futurs de Jared Kushner à son égard.
    En 2005, Jared se met en couple avec la femme d’affaires Ivanka Trump, fille de Donald Trump. Leur relation est interrompue en 2008, sous la pression de sa famille juive orthodoxe. Sa conjointe se convertit finalement au judaïsme, ce qui lui permet d’épouser Jared Kushner en 2009. Ils ont trois enfants… » .
    (wikipédia)

    صالح/الجزائر
    11 décembre 2017 - 9 h 01 min

    Jared Kushner est né en 1981, or la traîtrise des Al saoud a commencé en 1945, mais elle a commence au fur et à mesur à devenir apparente au grand publique depuis l’avènement de la Rrépublique islamique d’Iran, la naissance césarienne du printemps arabe, l’auto suffisance des usa en ressources énergétiques, l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances de la communauté internationale. Et puis c’est l’éxplosion de la trahison depuis l’arrivée de Trump à la maison blanche.
    la trahison de la monarchie wahhabite et des Al saoud est comme le cancer: il commence tout petit et il grandit avec le temps.

    10
    Anonyme
    11 décembre 2017 - 8 h 45 min

    Jamais baisser face à des incrédules, jamais.

    Anonyme
    11 décembre 2017 - 7 h 51 min

    Le rôle de cet individu est tout à fait banal dans un pays gouverné en réalité par les sionistes. Après des massacres en Palestine, et en réponse à un de ses collaborateurs qui lui faisaient remarquer que les états unis n’étaient pas contents, le chien charone lui répondit texto: ne t’en fait pas, les états unis, C’EST NOUS.

    9
    1
      awrassi
      11 décembre 2017 - 9 h 36 min

      Exact. les gens n’ont pas encore compris que c’est Israel qui dicte sa loi aux Etats-Unis et non l’inverse. Depuis la Première Guerre mondiale (au cous de laquelle Churchill a passé un accord avec les sionistes pour favoriser l’entrée des USA en guerre en échange de l’installation d’un foyer juif en Palestine), la Réserve fédérale et le ministère des Affaires étrangères sont toujours dirigés par des Juifs. C’est un constat. Vérifiez !

    Rayes Al Bahriya
    11 décembre 2017 - 6 h 47 min

    Idiots darabes traitres.
    Arretez de jeter l’anathème sur les autres.
    Vous êtes des incapables.
    Bla bla bla.

    8
    5
      ZORO
      11 décembre 2017 - 19 h 25 min

      Quelle ingratitude !!! S en prendre a ceux qui l ont élevé au rang de rais ce bougre amokrane.
      Signe ZORO……Z……

    soleil
    11 décembre 2017 - 5 h 00 min

    les palestinien n aurais jamais du,faire la paix avec les sionistes tous le monde sait qui ne rendront jamais la palestinne,se sont des voleurs,il faut reprendre par la force se qui a ètait voler par la force

    17
    1
    Kahina
    11 décembre 2017 - 1 h 01 min

    Exactement, c’est lui la source des problèmes. Un sioniste dans le bureau ovale.

    16
    1
      mais ...
      11 décembre 2017 - 10 h 07 min

      selon mes lectures , les 3/4 du sénat US sont des personnes d’origine juive .

        Anonyme
        11 décembre 2017 - 15 h 25 min

        On parle du bureau ovale

        Anonyme
        11 décembre 2017 - 17 h 48 min

        tes lectures à l’école coranique ?

    DYHIA
    11 décembre 2017 - 0 h 59 min

    Le gendre de Trump a été plus loin dans ses manipulations à la maison blanche.
    Il parait qu’il a utilisé Ivanka Trump pour avoir le privilège d’avoir tous les dossiers sur son bureau avant Trump.
    D’après quelques informations, Trump a demandé à sa fille et son gendre de quitter la maison blanche.

    16
    1
    Argentroi
    11 décembre 2017 - 0 h 40 min

    C’est l’AIPAC le puissant lobby juif américain qui a contraint Trump à cette décision en actionnant ses différents relais pour enclencher une campagne contre ce dernier et déboucher sur une procédure d’impeachment suite à la supposée collusion de l’équipe de campagne de Trump avec la Russie. On aura la preuve de ce chantage de l’AIPAC si Trump ne sera plus mis en cause dans cette affaire et qui a pris la précaution de transférer l’ambassade que dans deux ans, c’est à dire la dernière année de son mandat. Il n’y a pas que l’AIPAC qui milite pour cette décision de transfert mais aussi bien les évangélistes chrétiens dont une partie se déclarent chrétiens sionistes solidaires d’Israël suivant leur interprétation des textes bibliques et dont l’influence ne cesse de s’accroitre depuis les attentats du 11septembre, c’est pour dire que le terrorisme a renforcé Israël et les monarchies rétrogrades qui, ces dernières, voudraient bien aseptiser le Moyen-Orient en faveur d’Israël. Donc attendons pour voir si les accusations contre Trump au sujet se sa collusion avec les russes durant la campagne électorale vont cesser on non !

    6
    1
    Anonyme
    11 décembre 2017 - 0 h 33 min

    Allah ghaleb on a fait ce qu’on a pu pour les palestiniens, maintenant il faut les laisser à leur destin.

    4
    11
    Felfel Har
    11 décembre 2017 - 0 h 17 min

    Jared est sur les pas de son père Charles, un magnat de l’immobilier, avant de faire de la prison en 2005 pour fraude fiscale et subornation de témoins. C’est un juif orthodoxe de la pire espèce, favorable à la colonisation de toute la Palestine. Il n’hésite pas à mettre la main à la poche pour financer la construction de colonies juives en Cisjordanie et ailleurs. Son épouse Ivanka Trump, convertie au judaïsme, est responsable du bombardement de la base militaire syrienne, soi-disant parce qu’elle a été choquée par les fausses images montrant des enfants syriens atteints par des armes chimiques. Dans l’ADN de Jared et Ivanka, on peut trouver des traces évidentes de racisme anti-musulman et ils ont réussi à contaminer le balourd de Donald (big mouth, small brain). Il faut espérer que le justicier, Robert Mueller, le procureur spécial qui enquête sur leurs magouilles, réussira à les coffrer tous, ce qui déclenchera la procédure d’impeachment (destitution) que toute la planète attend. Netanyahou qui traîne des casseroles bruyantes, finira lui aussi au pénitencier. Ce ne sera que justice et le monde s’en portera mieux.

    17
    1
    nectar
    10 décembre 2017 - 22 h 33 min

    Les carottes sont cuites à quoi bon gesticuler..Les palestiniens sont condamnés à vivre sous le joug de cet état voyou né d’un inceste anglo-américain..Le seul choix qu’ils ont c’est de plier l’échine tant que la force n’est pas de leur côté…

    8
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.