Relations algéro-marocaines : Mohammed VI opte pour l’escalade

S’il y a bien quelqu’un qui doit saisir la justice, c’est bien l’Algérie
Mohammed VI et Macron au Sommet UA-UE. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le Makhzen a juré, de toute évidence, de maintenir les relations algéro-marocaines sous tension. Alors que l’Etat algérien multiplie les gestes d’apaisement et d’amitié à l’égard de son voisin de l’ouest, comme la chaleureuse poignée de main donnée par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, à Mohammed VI lors de la photo de famille du Sommet Afrique-Europe qui s’est tenu le 29 novembre dernier en Côte-d’Ivoire, Rabat ne rate, en revanche, aucune occasion pour jeter de l’huile sur le feu. Il apparaît clairement que la politique algérienne de Mohammed VI repose sur la stratégie de la tension permanente, de la discorde et de la provocation.

Autrement, comment expliquer la démarche de Rabat d’ester le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, pour les propos qu’il a tenus sur la RAM, la compagnie aérienne marocaine. Car, il ne faut pas se tromper, la RAM n’aurait jamais pu prendre elle seule la décision d’attaquer en justice un haut responsable algérien.

Plusieurs sources rapportent, en effet, que la plainte de la Royal Air Maroc contre Abdelkader Messahel doit être déposée avant le 20 janvier prochain. Après avoir envisagé le dépôt de la plainte à Bruxelles et écarté le Maroc et l’Algérie, la compagnie aérienne a finalement choisi de le faire à Paris en s’entourant de l’avocat marocain Hicham Naciri et son confrère français Ralph Boussier, rapporte le site telquel.ma. «Les propos ayant été filmés et publiés sur YouTube, nous pouvons intenter une action judiciaire n’importe où», explique une source proche du dossier, selon laquelle la plainte est actuellement en cours d’élaboration.

Lors d’un forum d’affaires organisé en Algérie, le ministre avait accusé la RAM de transporter autre chose que des passagers et les banques marocaines de blanchir l’argent de la drogue en Afrique. «Les banques marocaines, c’est le blanchiment de l’argent du haschisch, ça tout le monde le sait. Ce sont des chefs d’Etat africains qui me le disent», avait-il déclaré devant un parterre de chefs d’entreprise algériens, avant d’ajouter : «Si c’est ça les banques, je ne sais pas, personne ne nous impressionne. La Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers, et cela tout le monde le sait. On n’est pas le Maroc.»

Les observateurs s’étonnent que cette déclaration ait scandalisé le Makhzen du moment que tout la planète, y compris l’ONU, sait que le Maroc est non seulement le plus grand producteur de cannabis, mais se trouve être également le premier exportateur de cette drogue dans le monde. Le Maroc est même devenu, ces dernières années, la destination favorite des consommateurs de cannabis. Cette drogue se vend et se consomme au vu et su de tout le monde au pays de Mohammed VI. En parlant de la drogue au Maroc, Abdelkader Messahel a, en réalité, enfoncé des portes ouvertes.

S’il y a quelqu’un qui doit saisir la justice, c’est bien l’Algérie. Le Maroc envoie chaque année d’énormes quantités de drogue sur le territoire national pour massacrer la jeunesse algérienne. Un tout autre pays aurait considéré la chose comme une vraie déclaration de guerre. Mohammed VI peut se considérer chanceux d’avoir un voisin aussi patient que l’Algérie. Mais, il doit savoir aussi qu’il n’est pas de son intérêt de trop tirer sur la corde, car qui sème le vent…

S. S.

Comment (31)

    boris
    18 décembre 2017 - 11 h 44 min

    AL QODS COMPTE SES MORTS. CETTE MOSQUÉE EST DEVENUE LA PROPRIÉTÉ DES SIONISTES. MAIS LES PETITS JOUENT A QUI APPARTIENNENT LES BILLES.




    6



    3
    Nourdine
    18 décembre 2017 - 10 h 46 min

    Au risque de voir le procès sur la production de la drogue et le blanchiment d’argent ? Pourquoi les banques marocaines accusées franchement de blanchiment d’argent n’estent pas en justice alors que la RAM qui « transporte autre chose que des passagers » porte plainte contre l’évidence??? à moins que les bagages aient un statut particulier? Est-ce encore une berceuse pour le peuple marocain ?
    Le but (inavoué) du makhzen est de parasiter les relations algéro-françaises qui ne peuvent que s’améliorer car l’Algérie « est un pays qui compte » sans avoir eu à vendre son honneur et son peuple.




    9



    10
    bougamouss
    18 décembre 2017 - 9 h 34 min

    Un ancien président avait dit: »Goulna Klima Asbahna fi Dlima » .C’était à l’époque de feu Houari BOUMEDIENE(Rahimaho Allah).C’était l’époque où l’Algérie avait son poids.Maintenant, à force de vouloir rester neutre dans tous les domaines, Nous sommes amis avec Personne.Sauf l’Iran, et encore…
    C’est normal qu’Escobar6 ose ester en justice notre MESSAHEL, qui n’a dit que la vérité. Il faudra qu’on change de politique et qu’on s’entoure de beaucoup d' »Amis » ou soi-disant « Amis », et qu’on fasse de la publicité sur l’Algérie A L’ETRANGER!! C’est là que ça se passe!




    5



    9
    Zaatar
    18 décembre 2017 - 7 h 43 min

    Mokhokho6 va péter dans l’eau et va faire des bulles, tout comme sa compagnie aérienne qui RAM dans le sable va finir par moisir au soleil. Au rythme de leur production de pétards long format et de leur consommation de poudre blanche, le makhzen avec son mokhokho6 vont finir par se confondre à leur produits.




    13



    12
    Anonyme
    17 décembre 2017 - 23 h 51 min

    Mes amis, je n’ai pas peur du roi de la drogue, mais des harkis internes.

    Nous soutenons M. Messahel jusqu’au bout.




    18



    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.