Sétif : 10 policiers blessés lors des émeutes à Aïn Kebira

Les forces de sécurité ont empêché des émeutiers de commettre des actes de vandalisme
Les forces de sécurité ont empêché des émeutiers de commettre des actes de vandalisme. New Press

Dix éléments de la Sûreté nationale ont été atteints dimanche de blessures «légères» en empêchant des émeutiers de la cité Aïn-Touila de commettre des actes de vandalisme au centre-ville d’Aïn Kébira (Sétif), sur fond des affrontements éclatés vendredi lors d’un match derby de football, a indiqué le chargé de la communication et des relations publiques à la sûreté de wilaya, le lieutenant de police Abdelwahab Aïssani.

Des jets de pierres et d’artifices avaient eu lieu vendredi après-midi entre les supporters des deux clubs de la même ville (Widad Aïn Touila et Chabab Aïn Kebira) lors du match les ayant opposés pour le compte du championnat de division Honneur, faisant plusieurs blessés et ayant entraîné dans leur sillage la mort d’un jeune de 25 ans, selon la même source. Supporter du Widad Aïn Touila, le jeune décédé avait été suivi après le match par un supporter de Chabab Aïn Kebira qui, après une altercation verbale, poignarda la victime qui succomba à ses blessures à l’hôpital d’Aïn Kebira, a ajouté le lieutenant de police Aïssani.

La même source a indiqué que l’intervention vendredi des agents de la sûreté de daïra d’Aïn Kebira pour s’interposer entre les supporters des deux clubs après l’arrêt du match à la 61e minute avait fait deux blessés dans les rangs de la police sans autre incident. Un cadre de l’hôpital d’Aïn Kebira, Rabah Bendhif, a indiqué que les services de cet établissement ont reçu vendredi passé 60 supporters et 2 policiers blessés.

R. N.

Comment (2)

    Anonyme
    18 décembre 2017 - 15 h 09 min

    Le ras le bol des jeunes algériens s expriment lors des matchs de foot ball seuls endroits ou sont permis les rassemblements !les stades sont devenus des défouloirs ,et des lieux d’expressions ! le pouvoir va certainement suspendre les match de foot ball ! a force de manipuler le peuple par le foot ,il y a maintenant un retour de boomerang ! l équipe nationale élimine de la coupe du monde ,le peuple va s occuper de la politique sociale et bonjour la contestation !




    1



    3
    Anonyme
    18 décembre 2017 - 8 h 08 min

    C’est le laxisme de l’état qui a permis tout à savoir se mettre à plat ventre devant ces ouled laligou (légion) à travers des crédits et autres avantages
    Lehraoua voilà ce qu’ils méritent … et remettre en service la police militaire




    10



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.