Ces médias français manipulateurs qui veulent casser le moral des Algériens

asile réfugiés
Demandeurs d'asile devant la préfecture des Bouches-du-Rhône, en France. D. R.

Par Sadek Sahraoui – L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) a rendu public cette semaine un communiqué dans lequel il fait le point sur les demandeurs d’asile en France. Dans ce texte qui peut tenir sur une page, il n’est nulle part question d’Algériens. Si cet organisme n’a pas jugé utile d’évoquer le cas des Algériens, c’est parce qu’il ne méritait pas de l’être. Même s’il a enregistré une légère hausse l’année dernière, le nombre de demandeurs d’asile originaires d’Algérie ne dépasse pas, en effet, les 2 500.

Une goutte d’eau dans un océan comparé aux plusieurs milliers de Marocains, de Libyens, de Tunisiens ou de Ouest-Africains qui débarquent dans l’Hexagone tous les ans. Et tout le monde sait que les Algériens passent souvent par la case «réfugiés» non pas parce qu’ils sont opprimés chez eux mais parce qu’ils ont compris que le procédé leur permet de gagner du temps et donc de rester plus longtemps en Europe avant, éventuellement, de se faire expulser.

Malgré cela, certains titres, connus pour forcer les lectures à chaque fois qu’il est question de l’Algérie, n’ont pas hésité à sauter sur l’occasion pour régler leurs comptes avec «le régime d’Alger». Sous le titre provocateur et trompeur «France : le nombre de demandeurs d’asile algériens en très forte hausse», un média suggère même que le pays soit au bord de l’effondrement et que les gens ne pensent qu’à aller vivre sous d’autres cieux.

Cette propension à noircir le trait à chaque fois qu’il s’agit de l’Algérie est devenue une habitude, surtout lorsque les Algériens sont sur le point de vivre des échéances politiques importantes. Ces lectures enrobées de catastrophisme interviennent, en effet, à un peu plus d’une année de la prochaine présidentielle. Et déjà bien sûr, comme à chaque fois d’ailleurs, les oiseaux de mauvais augure ont commencé à crier sur tous les toits que cette élection se passera mal, que le pays est à deux doigts de basculer dans la violence et que les Algériens se préparent à immigrer en masse à Paris. Ils prennent en somme leurs fantasmes pour de la réalité.

Ce sont ces mêmes oiseaux de mauvais augure qui font circuler actuellement dans la presse l’idée selon laquelle le phénomène des harraga a repris et qu’il a atteint des proportions importantes. Bien évidemment, c’est archifaux puisque toutes les études montrent que les Algériens sont les moins nombreux dans la région à partir.  Il ne s’agit donc que d’une vulgaire campagne d’intox.

N’en déplaise à ces misérables rapaces qui tentent de démoraliser les Algériens et de semer le doute, la prochaine présidentielle aura lieu à la date prévue et constituera une belle opportunité pour l’Algérie et les Algériens d’aller encore plus de l’avant. Qu’ils se mettent bien dans la tête que si l’Algérie ne s’est pas effondrée durant les années 1990, ce n’est pas maintenant qu’un tel scénario risque de se produire.

S. S.

Comment (50)

    Riyadh
    10 janvier 2018 - 1 h 00 min

    Même si je mangerais la boue jamais je ne quitterais l’Algérie et surtout pour la France de merde, je suis le petit fils d’un homme qui a combattu cette peste et je ferais la même chose demain.
    France de merde un pays déstabilisateur créateur de terrorisme dans les pays arabes un pays qui ce croit une puissance grâce aux richesses des pays africains. Pour moi tu es là folie des grandeurs pour moi tu n’es qu’un petit patlin devant une grande Algérie.

    6
    6
    Anonyme
    10 janvier 2018 - 0 h 13 min

    les medias Français ont toujours etaient contre lalgerie beaucoup des chef de rédactions sont des pieds noirs ou enfants de pied noirs(ils nous demandent a nous algériens(enes) doublier le passè ces hypocrites)
    dans les annees 90 et 2000 les medias Français sacharner sur lalgerie en se taisant completement sur la dictature violente et les états policier de la tunisie de ben ali et le maroc de hassasin 2 ….
    un jour dans une radio francaise ils sacharner sur larmee algerienne ,javais participer a leur « debat » en leur proposant de faire le meme debat si ils etaient vraiment courageux et sincères sur la dictature tunisienne et marocaine,ben non ils ont ignorer mon appel mais ca les a mit bien mal a laise lol

    6
    2
    Anonyme
    9 janvier 2018 - 23 h 50 min

    Le FRANNAZI aux pieds fourchu du DIABLE, sa senteur puante de cadavre, pilleurs de l afrika et pédophile chez le roitelet ne nous impressionnent pas..!!

    4
    4
    Paris 2011
    9 janvier 2018 - 22 h 30 min

    Rien d’étonnant quand on sait que tous les médias français sont dirigés par des patrons membres du CNIF et par conséquent, sont dans une implacable logique qui veut qu’ils doivent s’attaquer à tout pays de la Region qui refuse d’établir des relations avec l’ Entité Sioniste .
    Pour preuve, si par le passé la Syrie, l’Irak, le Yémen et la Libye avaient établi des relations diplomatiques avec « Israël » comme c’est le cas de l’Égypte et de la Jordanie, ou des relations commerciales comme c’est le cas pour le Maroc et les pays du Golfe , ils ne seraient jamais aujourd’hui dans cet état de chaos total.

    6
    3
    BabEIOuedAchouhadas
    9 janvier 2018 - 22 h 02 min

    Les médias français sont aux ordres de l’Élysée et du Quai d’Orsay et donc ils feront tout pour ternir l’image de l’Algérie afin de faire émerger leur protectorat marocain et bien entendu leur Prostituée Mimi6.
    Moi je commencerais à sérieusement m’inquiéter lorsque ces médias français commenceraient à faire des louanges pour l’Algerie et des éloges pour son économie comme ils le faisaient pour la Tunisie avant 2011 et actuellement pour le Maroc.

    12
    3
    karimdz
    9 janvier 2018 - 21 h 24 min

    Personnellement, je ne lis plus un seul journal francais, et encore moins regarde les chaines d info francaises, c est comme si vous regardiez non pas TF1 mais TI1 ou encore non pas France 2 mais isra heil 2.

    Autant dire que les medias francais dans hélas une grande proportion, font dans la propagande dictée par le bureau militaire isra heil lien.

    Les algériens doivent donc demeurer très prudents à l égard de ces chaines de désinformation et de manipulation qui ont poussé des lybiens, des syriens à participer malgrè eux, au chaos. Nous sommes un peuple lucide, et les torchons franco isra heil liens ne passeront pas.

    7
    3
    Sprinkler
    9 janvier 2018 - 21 h 01 min

    L’Algérie n’a-t-elle pas fait une règle d’airain du principe de réciprocité ? Elle gagnerait à l’appliquer envers ces médias nostalgiques qui ne ratent pas une occasion de l’attaquer et de médire d’elle. Quand nos propres journaux consacrent de larges colonnes à la  » culture française  » et que certains de nos écrivains lui vouent leur  » sacerdoce « …Pfff !

    35
    2
    BEKADDOUR MOHAMMED
    9 janvier 2018 - 20 h 49 min

    Ces « Français » là attendent L’Algérien vainqueur, pas celui qui fuit, mais pour le moment, à ce stade, les choses ouvrent au jeu, le jour où L’Algérien sera vainqueur, ce type de journalistes français passera le reste de sa vie à cuver son vin, et ça lui prendra du temps pour se dessouler ! Honnêtement, je me demande comment on peut vivre « EN France », c’est lugubre !

    6
    1
    khalilsadek
    9 janvier 2018 - 18 h 59 min

    Il faut en vouloir bcp plus a nos medias (idiots) qui ont font des manchettes en prmieres page comme disait l’adage (ya dhbaa hat nhanni lek yeddek), comme ils sont betes

    18
    2
    Anonyme
    9 janvier 2018 - 18 h 29 min

    Les musulmans voient partout la provocation, les complots, le blasphème, l’islamophobie. Tout est bon pour eux pour faire taire la liberté de penser et museler toute critique envers leur monde paranoïaque.

    7
    30
      karimdz
      9 janvier 2018 - 21 h 20 min

      La mosheté sioniste te fatigue pas, on t a reconnu à ta hasbara… tin !

      3
      3
      Kenza
      9 janvier 2018 - 22 h 14 min

      Parce que vous croyez vraiment à la liberté d’expression en France? Quand on regarde les BFMtv, LCI, Cnew et même les chaînes publiques, on a l’impression de regarder une seule et même chaîne: La même actualité sur les mêmes sujets, les mêmes invités, les mêmes  » spécialistes » qui se relayent d’un plateau à l’autre, les mêmes sujets tabous, les mêmes personnes  » bannies »…D’ailleurs, beaucoup de français eux-mêmes n’y croient plus.

      29
      3
    cherif
    9 janvier 2018 - 16 h 41 min

    Ah, ces sacrées démocraties occidentales, toujours fausses, fourbes et rancunières. La france a colonisé l’Algérie pendant 132 ans avec toutes les tragédies que l’on sait.
    Il est juste, normal et en application du droit de RECIPROCITE que ceux qui le veulent partent chez eux pendant ….132 ans + 132 ans à titre d’indemnités et de préjudices subis . Nos juristes et hommes de loi devraient ouvrir une instruction sur ce sujet.

    18
    5
    moms
    9 janvier 2018 - 16 h 33 min

    salam! Il n y a pas pire que les bledards qui une fois les papiers acquis vont faire de la mauvaise publicité en Algerie!! c’ est catastrophique comme mentalité!!

    14
    40
      Anonyme
      9 janvier 2018 - 18 h 52 min

      toi ni tu es « bledard » ni tu es francais, tu es un loser

      32
      5
    Marseille
    9 janvier 2018 - 16 h 11 min

    dans le cas si l’Algérie plonge dans le chaos comme le prédisent les oiseaux de mauvais augure des « merdas » franchouillards.
    je répondrais a ces journaleux en manque de sensation forte, si ca seras le cas toute la région de l’Afrique du nord (pour ne pas dire makhreb kharabe) seras entrainé dans le chaos y compris leur maitresse d’homo6, et ca se propageras jusqu’à la rive nord de la méditerrané en 1er lieu la france.

    22
    7
    Algérien Nationaliste
    9 janvier 2018 - 16 h 04 min

    Ils viennent chercher nos meilleurs universitaires pour nous priver de nos cadres, voilà la réalité, le gouvernement doit tout faire pour garder les meilleurs d’entre nous, quitte à les loger gratuitement et à les payer gracieusement.

    56
    6
    timour
    9 janvier 2018 - 16 h 03 min

    Est-il vraiment nécessaire de lire cette presse française dite « indépendante » pour être informé de ce qui se passe actuellement ici? Il nous suffit de parler avec nos voisins, nos amis, des membres de notre famille, avec le boulanger pourquoi pas ? pour nous rendre compte que tout ne va pas comme nous le souhaiterions. Tout au moins en ce qui concerne le petit peuple dont la majorité d’entre nous fait partie.
    De toutes les façons, je ne pense pas que la préoccupation première des français soit nos conditions d’existence et encore moins notre devenir. J’ai l’impression qu’ils témoignent une belle indifférence à notre égard. Il reste très peu de témoins ou d’acteurs du temps de l’Algérie coloniale. Cinquante-cinq ans se sont écoulés et ces années ont effacé les hommes et les faits mémoriaux de la tragédie de notre indépendance. Les générations actuelles semblent s’intéresser plutôt à la vie culturelle et littéraire des artistes, des humoristes, des chanteurs, des écrivains algériens ou d’origine algérienne.
    Si notre « moral national » doit dépendre de ce que pensent les étrangers de nos résultats économiques, de notre vie culturelle et de nos mœurs politiques, alors je me demande pourquoi nos aînés se sont sacrifiés pour que leurs fils et filles puissent, en toute—- liberté et responsabilité—-, « exiger du colonialisme français, la reconnaissance solennelle du droit du peuple algérien à disposer librement de son sort ».(Plate forme de la Soummam 1956)
    Mais voilà, ces idées, espoirs et liberté, eux aussi sont loin, on dirait qu’ils ont été effacés par le Temps …ou par ceux qui nous ont gouvernés et qui gouvernent encore

    9
    10
    Riri
    9 janvier 2018 - 15 h 40 min

    Les médias français sont peuplés de « presstitués » ; ils se vendent aux plus offrants. Si nous voulons un biais positif dans les infos sur l’Algérie, alors il faut faire comme le makhzen, offrir des séjours tous frais pays et pour les plus méritants un riadh à Marrakech. Mais je ne pense pas que le gouvernement algérien ait prévu ça dans la loi de finance 2018.

    18
    10
    Kenza
    9 janvier 2018 - 15 h 37 min

    En même temps, ce sont des médias français, on sait à qui ils appartiennent. Donc, il n’y a pas de quoi s’étonner de leur propagande contre les algériens et l’Algérie: Les chiens aboient, la caravane passe!

    22
    6
    Accort d'eviant
    9 janvier 2018 - 15 h 23 min

    Une belle preuve que les Algériens sont visés par ceux qui contrôle la France, et une preuve que les accorts d’éviants sur le statue des Algériens en France sont bafoués. La préférence satanique est porté uniquement sur tous ce qui est Marocain car indirectement le Maroc est simplement un pays qui appartient à la France.

    17
    6
    Le compteur sachant conter
    9 janvier 2018 - 14 h 54 min

    Hélas il y a un peu de vrai dans ces statistiques, il est vrai quelque peu manipulées. Mais les chiffres vont aller en augmentant quand l’utilisation du parler kabyle sera généralisée et sutout imposée aux Algériens.

    12
    45
    Felfel Har
    9 janvier 2018 - 14 h 19 min

    Nos compatriotes ne font qu’imiter leurs dirigeants qui font leur shopping à Paris, y envoient leur femme se faire faire un brushing et un massage anti-cellulite, se font soigner leurs petits bobos en France, demandent une carte de séjour de 10 ans. Malheureusement, ils ne disposent pas du passeport rouge qui leur ouvre les portes du salon d’honneur. Cependant, rien n’interdit à l’Algérien lambda de rêver d’un avenir meilleur…… ailleurs! Quant aux merdia français, ils peuvent écrire ce qu’il veulent, déverser leur haine de l’Algérien, une chose est sure: ils ruminent encore la défaite de 1962. La gifle magistrale qu’ils ont reçue les empêche de dormir en paix. Ils ont la haine tenace, mais nous n’en avons cure, nous les avons mis dehors, c’est ce qui compte, n’est-ce pas? Que le poison qu’il nous réserve les emporte en premier!

    56
    5
    Kad
    9 janvier 2018 - 13 h 16 min

    Cette maladie dont sont gravement atteint certains journaux français s’appelle le DELIRIUM TREMENS. C’est aussi un résidu du choc poste traumatique de l’indépendance de notre pays, aggravé par les convulsions qui leurs surviennent chaque fois que notre pays avance. Si le ridicule tuait, il y a longtemps que leurs stratèges les plus « fin » seraient mort. En effet combien de fois leurs pseudo-experts ont prédit le chaos en Algérie, L’Algérie se porte à merveille heureusement.

    43
    11
      Bougie
      9 janvier 2018 - 14 h 42 min

      2500 demandeurs d’asile en France en hausse sur l’année passée ,juste le fait de l’écrire car c’est juste la réalité est une agression ! 2500 demandeurs dans un pays stable ,un îlot de paix en plein développement avec des centaines de milliers de logements quasiment gratuits ,des prix bas pour des produits essentiels ,le pain ,le lait ,l’essence, l’eau et l’énergie et malgré cela autant de demandeurs ,une démocratie respectueuse des droits de tous ,aux élections claires ,aux institutions pérennes n’à pas a craindre des demandeurs d’asile chez l’ancien colon !

      17
      10
    Anonyme
    9 janvier 2018 - 13 h 16 min

    Hélas il y a un peu de vrai dans ces statistiques, il est vrai quelque peu manipulées. Mais les chiffres vont aller en augmentant quand l’utilisation du parler kabyle sera généralisée et sutout imposée aux Algériens.

    11
    44
      zenaty
      9 janvier 2018 - 14 h 41 min

      Ont dit pas le parler Kabyle , mais T ‘AMAZIRE mais ont pourras parler L ARABE le T ‘AMAZIRE le FRANÇAIS , L ANGLAIS , LE CHINOIS le RUSSE ….ONT SERAS TOUJOURS DES ALGÉRIENS …..

      68
      6
        Fakou
        9 janvier 2018 - 17 h 03 min

        Prenez un Larousse d’il y a vingtaine d’années et cherchez la baragouin que vous prétendez ^ztre une langue. Vous risquez de cherchez longtemps. Vous auriez plus de chance en cherchant la langue des dauophins ou celle des oiseaux.

        4
        19
    Chibl
    9 janvier 2018 - 12 h 44 min

    Et que dire de nos médias, hier, juste hier tous les journaux, papiers et électroniques parlaient des nouvelles procédures de visas France, que dire des 4000 étudiants engouffrés dans la ruelle du centre culturel français pour avoir un visa étudiant à la veille du 1er novembre.et que dire des HARRAGAS qui se comptent par milliers.c’est toujours la faute aux autres, l’étranger, l’extérieur alors que le mal est en nous et il s’appelle ce pouvoir pourri qui pousse les gens a l’exil.

    26
    24
      APULEE DE SALDAE
      9 janvier 2018 - 22 h 13 min

      à FAKOU ( enfin tu penses être Fakou alors tu n’as vu que du vent pour voir TAMAZIGH reprendre la place qu’elle n’aurait jamais du perdre ) .Tu peux commencer à faire ton deuil , mais Tamazigh tu entendras parler de plus en plus.Ce qui magnifique pour les algériens qui n’ont pas renié leurs origines .Avec , l’Arabe et le Français , nous serons tri-langues.C’est extraordinaire , un peuple qui maitrise 3 langues.

      4
      1
    sielgat
    9 janvier 2018 - 11 h 55 min

    J’aurais préférer lire  » les Media français et leur relais algeriens…..

    26
    5
    moms
    9 janvier 2018 - 11 h 53 min

    salam! Pas de baratin! si les frontières etaient ouvertes la quasi totalité des algeriens seraient en France ! la verité est que la france est dans l’adn des algeriens, ils adorent la france plus que le paradis!!

    28
    28
      Hamid1
      9 janvier 2018 - 12 h 58 min

      Tous les habitants de la rive sud veulent vivre en europe de manière générale cher ami, je ne parle pas de l’asie et de l’amérique latine.
      Nous ne sommes pas les seul et il faut arrêter de croire qu’on est pire que tous le monde.
      C’est plutôt la nature humaine qui aspire à chercher des conditions de vie plus clémente.

      47
      5
      Wouroud
      9 janvier 2018 - 16 h 11 min

      Mais eux ne nous aiment pas, alors vous voulez vous imposer, bessif. Ayons un peu de dignité, allez là oú vous êtes sur d’être bien accueilli, au Canada, les pays d’Amérique latine, l’Australie et que sais je d’autres…..

      14
      3
        Hamid1
        10 janvier 2018 - 12 h 57 min

        Vous vous trompez cher ami, à partir du moment que vous quittez votre pays, les autres ne vous accueillent avec joie, bras ouvert pour vous embrassez et vous souhaitez la bienvenue.
        Est-ce que nous sommes d’accord d’accueillir les subsahariens, asiatiques ou autres, on a même du mal à accueillir les nôtres quand ils viennent en vacances et c’est partout pareil sur terre.
        Tous les êtres humains se valent et les mêmes causent produisent les mêmes effets.
        Les français aussi venez cherchez des milliers d’algériens quand ils avaient besoin de travailleurs, maintenant, ils n’ont pas besoin de venir nous chercher, ils sont inondés par un très forte demande de personnes venant de tous les coins du monde, c’est les retombées de la mondialisation.

    Jean-Boucane
    9 janvier 2018 - 11 h 23 min

    Effectivement, les medias francais sont devenus les Pro du Algerian Bashing! Tout simplement car ces derniers n’ont toujours pas digere l’affront de 62… maintenant il ne faut plus laisser les medias occidentaux faire notre publicite, on doit la faire tout seul! il faut etre fort car ils ne vont rien lacher a l’Algerie… c’est une question de temps mais la guerre sera finalement gagné par l’Algerie une seconde fois car on ne peut pas aller a l’encontre du mouvement, on peut que l’accompagner!!! Et l’Algerie sera a terme, la grande puissance d’Afrique du Nord c’est l’histoire qui l’a toujours voulu!!!

    59
    11
    Agnés
    9 janvier 2018 - 10 h 21 min

    Moins de demandeurs syriens, plus d’Africains de l’Ouest
    Avec 7.630 demandes (hors mineurs accompagnants) l’an dernier, l’Albanie, pourtant considérée comme pays « d’origine sûre », a été le premier émetteur des demandeurs d’asile en France. Ce phénomène, « cyclique » et « lié à une émigration économique », selon Pascal Brice, préoccupe les autorités françaises et albanaises, qui ont lancé cet été un plan d’action pour lutter contre les réseaux d’immigration irrégulière.

    Suivent dans ce classement l’Afghanistan (5.987 demandes, +6%), Haïti (4.934, stable), le Soudan (4.486, -24%), la Guinée (3.780, +62%) et la Syrie (3.249, -10%), qui a pourtant un taux de protection très élevé (95%) en raison des programmes de réinstallation prévues pour les réfugiés syriens. En tendance, « on note au cours de cette année 2017 une progression notable de la demande en provenance de pays d’Afrique de l’Ouest comme la Côte d’Ivoire et la Guinée », précise l’Ofpra. Le nombre de demandes d’asile de la part de ressortissants ivoiriens a également plus que doublé (3.243). Cette hausse concerne également ceux issus de République démocratique du Congo (+15% à 2.941) et d’Algérie (+24% à 2.456). « Cela reflète le phénomène des traversées via la Libye vers l’Europe », a commenté le responsable de l’Ofpra.

    22
    2
    amirouche
    9 janvier 2018 - 9 h 32 min

    Qui sont ces médias français ? Il faut les nommer.

    29
    2
      Réponse à Amirouche
      9 janvier 2018 - 11 h 05 min

      Tous, absolument tous les medias français (presse écrite et audiovisuelle) quand ils daignent parler ou citer l’Algérie c’est toujours en des termes négatifs ou insultants.

      50
      8
    anonyme
    9 janvier 2018 - 9 h 30 min

    La Convention de Genève du 28 juillet 1951 stipule que :
    « le terme de réfugié s’applique à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels évènements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner ».

    L’Algérie n’est pas un pays en guerre et ne persécute ses citoyens sur aucun plan. Donc, il n’y a pas « techniquement » de demandeurs d’asile algériens.

    35
    6
    Yeoman
    9 janvier 2018 - 7 h 48 min

    Cela fait très longtemps que ces médias travaillent à saper le moral des algériens. Le pire dans tout ça, c’est que les médias algériens eux-mêmes (par naïveté, par simple péché de jeunesse ou, comme c’est le cas d’un certain site Internet, pour des considérations purement alimentaires) semblent convaincus que pour être fiables, ils n’ont pas d’autres moyens que de « singer » ces voix qui ne nous veulent pas que du bien. Même nos écrivains (et je ne parle pas du très respectable Yasmina Khadra) donnent dans la singerie la plus abjecte.

    56
    8
    صالح/ الجزائر
    9 janvier 2018 - 7 h 31 min

    Les données de l’asile 2017 à l’OFPRA :
    Pour l’ensemble de l’année 20171, la demande d’asile globale introduite à l’OFPRA atteint les 100 4122, en hausse de 17 % par rapport à 20163.

    Les principaux pays d’origine de la demande d’asile4 en 2017 sont l’Albanie (7 630 demandes), l’Afghanistan (5 987), Haïti (4 934), le Soudan (4 486), la Guinée (3 780) et la Syrie (3 249). On note au cours de cette année 2017 une progression notable de la demande en provenance de pays d’Afrique de l’Ouest comme la Côte d’Ivoire et la Guinée.

    23
    4
      anonyme
      9 janvier 2018 - 9 h 36 min

      Si l’on voulait dénigrer la France, il serait bon de se demander d’où viennent les Haïtiens ? Sont-ils d’anciens résidents expulsés malgré eux de la Martinique ou de la Guadeloupe ? Pour les autres ressortissants, ce sera OUI pour l’asile, car ils viennent des pays où l’Occident a semé ses guerres et séparé des peuples autrefois frères !

      24
      5
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    9 janvier 2018 - 7 h 03 min

    les détenteurs de ces médias savent bien que si l’on veut gagner une guerre il faut avoir justement des médias. nos vieilles carcasses ne l’ont pas encore compris, et c’est pour cette raison que le mokok se permet de piller l’Algérie grâce justement aux médias qu’il n’en a pas mais qu’il arrose généreusement avec l’argent du Kif et du tourisme érotique dans le pays de lyautey. les médias frenchys et le Makhnez se complètent, ils sont en SYNERGIE contre l’Algérie et son patrimoine que certains traitres veulent partager avec le mokok en fermant les 2 yeux.

    67
    15
      Arabe et fier de l'être
      9 janvier 2018 - 13 h 49 min

      A quand tes commentaires en signes cabalistiques. Vivement car ça nous permettra de ne pas lire des incongruités, déjà incompréhensibles en français

      10
      24
        Anonyme
        9 janvier 2018 - 15 h 58 min

        Degage mokoko et fier de l etre

        13
        4
        Le Patriote
        9 janvier 2018 - 17 h 08 min

        Bravo compatriote pour ta perspicacité. J’ai déjà repéré cette chauve-souris qui excelle dans ses commentaires alambiqués.

        6
        5
          Anonyme
          9 janvier 2018 - 18 h 56 min

          mes commentaires derangent les sinomokokos je le sais et je continuerai a vous demasquer
          signe…ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ

          6
          3
        Anonyme
        9 janvier 2018 - 22 h 11 min

        Je suis pas arabe,mais s’il yavait de quoi être fier d’être arabe Wallah je me convertis. Cessez de vous insulter les uns les autres,on est algériens,point.

        1
        3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.