Le roi envoie ses chars à Guerguerat : l’armée sahraouie en état d’alerte

Guerguerat Sahara Occidental roi Maroc
Des soldats de l'armée sahraouie. New Press

Par Sadek Sahraoui – Le Maroc et le Front Polisario sont à deux doigts de reprendre la guerre. De nombreux médias marocains évoquent à ce sujet avec insistance un important mouvement de l’armée marocaine en direction de Guerguerat, localité qui concentre actuellement toutes les tensions. La même source soutient même que Mohammed VI a donné ordre à ses unités de se tenir prêtes à ouvrir le feu sur les éléments de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS).

Selon des médias marocains, Rabat a déjà massé ces derniers jours plusieurs batteries de missiles dans la région. Un rien peut servir de prétexte à l’occupant marocain pour déclencher la guerre. Sur le terrain, la situation est par conséquent des plus explosives. D’après des informations rapportées par ces médias, le commandement des FAR aurait également donné des consignes pour déployer l’artillerie lourde dans la zone frontalière de Guerguerat. «Si ces informations s’avèrent fondées, elles renforcent le scénario selon lequel le Maroc ne compte pas rester les bras croisés devant l’incursion du Polisario dans la zone tampon», font encore remarquer les médias marocains. Il n’y a donc pas de fumée sans feu. La tendance est claire, surtout que seuls quelques mètres séparent désormais l’APLS et l’armée d’occupation marocaine.

Mohammed VI a visiblement l’intention de se servir du faux prétexte des «multiples incursions» du Polisario dans la zone tampon située près de Guerguerat pour intervenir militairement. Or, tout le monde sait que si les éléments de l’APLS y sont, c’est précisément parce que le Makhzen a lui-même violé l’accord de cessez-le-feu signé entre le Maroc et le Polisario en 1991 sous les auspices de l’ONU, et selon lequel toute présence militaire est proscrite dans la région. Malgré cela, le Maroc a toujours agi comme si la localité lui appartenait. C’est, d’ailleurs, un secret de polichinelle. Selon toute vraisemblance, le Maroc cherche bien à coloniser Guerguerat, car c’est un point de passage hautement stratégique pour lui. Un point de passage sans lequel la stratégie de conquête par le Makhzen de l’Afrique de l’Ouest ne vaut rien.

S. S.

Comment (34)

    mouatène
    22 janvier 2018 - 18 h 02 min

    c’est de la fumé sans feu. et on ne peu pas dire que c’est une stratègie. et dans le cas ou il s’avère que le sieur médiouri a réellement ordonné à ses troupes la préparation au conflit, c’est qu’il en a vraiment mare du maroc et qu’il a l’intention de fuire vers la france … au final, s’il y aura conflit ce sera la fin de la monarchie et la naissance de la république du maroc que beaucoups de courageux marocains n’attendent qu’un signal pour la concrétiser. quant aux américains, je vous le dis, ils n’oseront jamais nuire à l’algérie. l’europe est un danger pour toute l’afrique et il faudra y penser toujours. qui vivra verra.

    1
    1
    Anonyme
    17 janvier 2018 - 21 h 51 min

    Pas de guerre pour du pétrole, merci.

    2
    3
    karimdz
    17 janvier 2018 - 19 h 11 min

    Personne n est dupe, face à la contestation populaire et les tensions dans le grand bordel, sa médiocrité mimi 6 va tenter de détourner le pauvre peuple de ses vrais problèmes.

    13
    10
    Kahina-DZ
    17 janvier 2018 - 15 h 10 min

    Le roi des pauvres veut faire oublier les tensions sociales et la révolte du pain en simulant une guerre qui n’aura jamais lieu.
    Quand le peuple n’a rien à manger, il faut l’occuper avec des guerres insensées

    31
    16
      Kahina-DZ
      17 janvier 2018 - 15 h 54 min

      Aussi, avec des guerres imaginaires

      23
      12
    chark
    17 janvier 2018 - 14 h 16 min

    Si l’occasion se présentait , je souhaiterai dire à nos amis sahraouis , bon courage , reprenez votre dignité , et feu à volonté !

    32
    14
    Felfel Har
    17 janvier 2018 - 14 h 13 min

    Comme tous les enfants gâtés et gâteux, celui qui se prend pour un stratège militaire au Maroc, j’ai nommé Ubu 6, expose ses jouets pour se rassurer et pour impressionner. Il n’en fera pourtant aucun usage de peur de les perdre dans ce jeu qu’il est incapable de gagner. Il n’a pas encore compris qu’il n’a aucune chance, car les tactiques de guérilla des Sahraouis vont vite neutraliser ses chars, trop lourds pour se mouvoir dans le sable. Hit and run! Adhreb ouahreb! Ces chars ne vaudront même pas le prix de la ferraille à la casse. Wise up! Assagis-toi Coco! Hadan rouhek!

    24
    14
    Anonyme
    17 janvier 2018 - 12 h 58 min

    Attention, les braves soldats aguerris sahraouis devraient etre très prudents, et très vigilants, pour défendre la R.A.S.D,
    De l’agression marocaine qui se prépare secrètement, pour tromper la vigilance des courageux soldats sahraouis
    De la stratégie militaire de l’encerclement marocain (la stratégie de la tenaille)
    Les F.A.R marocaines sont connus pour leur agression perfide, lache, et sans sommation, ni avertissement (Octobre-Novembre 1963)
    Amgala I (27-29/02/1976), Amgala II (14/02/1976), à plus de 260 km des frontières algéro-sahraouies
    Les F.A.R vont essayer d’expérimenter leur aviation F16,(dont 01 abattu au Yemen, avec la mort de son capitaine)
    Leurs chars lourds Abrams M1, américains
    Leur obusier automatique russe,
    Nouvellement acquis 2S19 MSTA -S (42 tonnes, 05 équipages, 16 coups/minute, mitrailleuse lourde,chassis T80, moteur Diesel T72)
    Les A.C.M.A.T VLRA (véhicules de reconnaissances et d’attaques), et blindés français
    Le courage, la conviction, et la foi des sahraouis aguéris, et chevronnés pour une cause juste,
    Contre l’expansionnisme colonialiste marocain au Sahara Occidental

    27
    14
    Ziad Alami
    17 janvier 2018 - 12 h 41 min

    Même les Marocains commencent à ne plus croire à cette utopique slogan de « Sahara Marocain ».
    Il suffit de consulter les sites propagandistes du Makhzen pour s’en apercevoir.

    11
    7
    Moskosdz
    17 janvier 2018 - 12 h 35 min

    Le Maroc est le seul pays qui empoisonne la paix en Afrique,non seulement avec ses magouilles,mais aussi avec sa drogue,à quand ce maudit pays disparaîtra t-il de la surface de la terre?.

    13
    7
    AMGALA 2
    17 janvier 2018 - 9 h 53 min

    Le monarque marocain ne prendra jamais ce risque car ça sera sa fin et celle de la monarchie ! Tous les officiers et sous-officiers des FAR présents dans la République Arabe Sahraoui occupée , sont constituées des éléments considérés comme dangereux pour le régime de Mimi 6. Quant aux hommes de troupes sous-alimentés , vivants terrés dans des conditions atroces,sous-payés ,le moral à zéro, ils ne tiennent le coup que grace au hachich dont l’utilisation est autorisée ,leur est distribué gratuitement…Plusieurs cas de suicides, de rebellions et de désertions sont relatés par les médias….

    16
    6
    Marche verte
    17 janvier 2018 - 9 h 10 min

    A propos de la marche verte, pour tous les habitués à une certaine version de l’Histoire:
    Le Makhzen a toujours basé sa politique sur le mensonge pour pouvoir contenir le peuple laissé exprès en état d’analphabétisme. C’est naturel pour tout régime monarchique absolu, dont l’intérêt passe avant celui du peuple considéré comme de simples sujets soumis.
    – En réalité, le Polisario a été créé en 1973 à Zouerate par des combattants Sahraouis pour lutter contre le colonialisme espagnol et qui étaient en lutte bien avant cette date mais de façon désorganisée. Il avait demandé de l’aide à Hassan 2 qui avait refusé, ce qui dénote déjà de la perception royale du Sahara Occidental à cette époque et de son peu d’intérêt. Le Polisario n’a donc pas été créé en 1976, comme dit la propagande pour y impliquer malicieusement l’Algérie.
    – Si vraiment le Sahara Occidental était un territoire marocain, alors où était caché ce royaume pendant toute la période de colonisation de cette contrée par l’Espagne de 1884 à 1975? En fait, le Maroc n’a jamais fait d’effort notable pour libérer ce territoire et l’a même royalement ignoré, même après son indépendance en 1956 et jusqu’en 1975. On n’a jamais entendu parler de soldats ou de citoyens du nord du Maroc qui se sont sacrifiés pour le Sahara Occidental ou qui se sont battus contre le colonisateur espagnol avant 1975. Comment peut-il en être autrement car le Maroc n’a jamais fait de guerre de libération digne de ce nom mais a justifié cela par sa préférence des négociations de palais quitte à y laisser des plumes, à part le soulèvement du Rif traitreusement réprimé par le Régime lui-même. Mais certaines autres faits ont été amplifiés et glorifiés pour la consommation. On leur vante 12 siècles d’Histoire mais en occultant que c’est une histoire honteuse pleine d’intrigues, de traitrises, de massacres, de brigandage et d’esclavage, connue de tout la monde sauf du peuple marocain destiné à applaudir et accessible sur le Web à qui veut s’en divertir.
    – A cette date de 1975, le colonisateur espagnol bien connu pour sa phobie des investissements et dépenses vu l’état délabré de ses anciennes colonies, excédé par les coups du Polisario et le coût de la colonisation, a préféré jeter l’éponge et se retirer du territoire. Mais il l’a fait d’une façon indigne et irresponsable car, au lieu d’organiser un référendum d’autodétermination avec la population indigène comme l’ont fait les autres puissances avec leurs colonies, il s’est « débarrassé » de ce territoire en le proposant en partage entre les voisins marocain et mauritanien qui ont alors accepté les accords de Madrid. D’ailleurs, rien que cette idée de partage est suffisante pour douter de l’appartenance réelle de ce territoire au Maroc car aucun propriétaire authentique, digne et responsable, n’aurait jamais accepté pareille proposition.
    – C’était l’occasion rêvée saisie par Hassan 2 pour éloigner les démons de l’armée déjà impliquée dans des tentatives de coup d’état. Il leur avait donné le Sahara en pâture et dit: « Enrichissez-vous mais ne faites pas de politique! ». Il a donc organisé un simulacre de mouvement de libération appelé « marche verte » où il n’y avait plus rien à libérer car les « marcheurs », constitués pour la plupart par des chômeurs et de gens sous contrainte, mus par l’intérêt matériel car on leur avait promis des lopins de terre et une nouvelle vie, avaient attendu à la frontière, plusieurs jours, le départ du dernier soldat espagnol pour ne prendre aucun risque. C’était une « libération » gratuite sans sacrifice ni aucun martyr ni aucune gloire.
    – Ceci avec une ignorance totale du peuple autochtone qui y vivait déjà. Et, bien sûr, la première préoccupation du Makhzen a été d’importer une nouvelle population acquise à sa cause et de mater les récalcitrants autochtones.

    11
    5
    Fosfati
    17 janvier 2018 - 7 h 54 min

    Les FAR? Laissez moi rire ! C’est l’armée la plus nulle au monde. En dehors du fait avéré que les soldats des FAR n’ont absolument aucune experience sur le terrain, il y’a lieu de pointer l’obsolescence de ses équipements, la mediocrité de la formation et d’entrainement des troupes. Les conditiins de vie de celles-ci sont aussi misérable que les conditions de vie des maroukis en général. Ce que j’écris est souvent relaté dans la presse marocaine même. Soldat mal nourris, mal hébérgés, mal entrainés et ridiculement payés. La majorité ne sont même pas mariés faute de moyens. Après leur carrière c’est le desastre total: la plupart se retrouvent sans le sou et sont obligés de mendier. Le plus terrible c’est en cas de décés.Vous n’allez pas le croire: la veuve d’un soldat décédé perçoit une indemnitè mensuelle de …20 Dirham !!!
    Shlomo6 a interêt à oublier le baroud car en cas de conflit les soldats sahraouis vont se taper la meilleure Rfissa de casa en moins de 24 heures.

    25
    12
    Resistant
    17 janvier 2018 - 0 h 22 min

    Ce serait sans doute sa dernière erreur !

    24
    9
    Resistant
    17 janvier 2018 - 0 h 19 min

    C’est une fuite en avant que le régime marocain risque de payer cher. Après l’échec de sa tentative d’imposer sa solution au Sahara ainsi que tous les problèmes domestiques qu’il n’arrive pas régler, il cherche à détourner l’attention de son peuple par une guerre. Le problème avec la guerre, on sait la déclencher mais on ne sait pas l’arrêter. La crise économique qui frappe le royaume risque de s’aggraver, ce qui va peut-être pousser les Marocains à réagir. Ce serait sans sa dernière erreur !

    22
    9
    brahma
    16 janvier 2018 - 22 h 49 min

    S’il se prépare a la guerre, ça signifie qu’il a compris qu’il a perdu le combat diplomatique. Ses alliés Européens et africains pas tous, ne peuvent plus rien pour lui. Pour prouver a sa communauté qui ‘il existe ,alors il met en scène des scénarios sachant parfetement que le sable a glissé sous ses babouches.
    Il sait aussi que Köhler de l’ONU n,est pas venu pour traîner ses guêtres dans les palais et qu’il est là pour en finir avec cette affaire, son plan est arrêté ,reste uniquement a convaincre le conseil de sécurité avec la participation renforcée de l’ONU , UA et UE . Accord ou pas, le Maroc s ‘exécuté ou bien il décroche le billet pour l ‘enfer de son économie Nord/Sud.

    19
    8
    Anonyme
    16 janvier 2018 - 17 h 57 min

    Ce mulet de Bokoko6 veut faire la
    guerre aux Sahraouis, en égrenant
    son chapelet et en fumant son crottin de fumier.
    C’est juste une diversion,pour détourner les regards du monde entier, qui sont restés braqués,sur
    ses récentes magouilles à l’international.
    Il peut toujours fumer son fumier,
    mais en attendant, sa maison de
    chèvre semble bel et bien sentir le roussi.

    35
    12
    Makhloufi
    16 janvier 2018 - 17 h 23 min

    Peut-on s’inquiéter de ce fait, quand on sait que l’armée du Régime Allaouite du Régime n’est capable que de bombarder et massacrer femmes et enfants au Yémen ?
    Moi je dis non et bien au contraire puisque ça va permettre au peuple du Sahara Occidental de recouvrir l’indépendance de leur pays les armes à la mains.

    35
    12
    Mouloudeen
    16 janvier 2018 - 17 h 16 min

    Un autre subterfuge du fils du Glaoui pour détourner l’attention des sujets de son pays en pleine ébullition politico-socio-economiques surtout quand on sait que sa soldatesque n’a été ni en mesure de défendre un petit Îlot (Îles de Persil) et encore moins protéger les 18 Soldats des Far fait prisonniers par l’armée Mauritanienne à Lagouira et du coup enterrer le Slogan chimerique disant : le Maroc, de Tanger à Lagouira !!!

    33
    11
    MAZIGH
    16 janvier 2018 - 14 h 41 min

    Cette face de slip aura beau envoyer même sa mère, s’il veut, RIEN N’ARRÊTERA LA MARCHE INÉLUCTABLE DE L’HISTOIRE…. SA DESTITUTION EST PROGRAMMÉE COMME CELLE DE SES SOEURS DU KHRALIJ…… HACHAKOUM !

    50
    21
    Rayés Al Bahriya
    16 janvier 2018 - 14 h 34 min

    Idha acha3bou youridou Al Houriya….
    Fal Yataharar min Al Isti3mar .
    Jetez les en enfer ces COLINISATEUR arabes.
    La liberté s’arrache.
    Le peuple marocain vit ds la misère noire.
    Des femmes mulets crèvent sous le poids du fardeau attaché à leurs dos telles des bêtes de somme…

    44
    22
    M'hend
    16 janvier 2018 - 14 h 34 min

    PD6 sentant sa mort prochaine -sa destitution – par le peuple frère Marocain veut à tout prix détourner l’attention de son peuple qui vit dans des conditions misérables en pointant le canon de ses chars vers un « ennemi » virtuel pour ne pas s’attirer les foudres de son propre peuple. Toute l’astuce est là….. Mais tes derniers jours arrivent… et A GRANDS PAS !!! Alors quel sort voudrais-tu avoir : celui de Louis XVI ou du TSAR de Russie ? A toi de choisir… Comme ti veu ti choise !

    52
    20
    Fares
    16 janvier 2018 - 14 h 00 min

    C’est le moment pour la république Sahraoui d’écraser l’armée colonialiste makhzenite ! Plus que jamais, il faut libérer du joug coloniale le Sahara occidental.
    Vive le Sahara occidental indépendant et Tahya Djazair ! <3

    60
    21
    Hafraoui
    16 janvier 2018 - 13 h 27 min

    Il est urgent de renforcer le blindage de nos frontières de l’Ouest pour éviter le flux de réfugiés marocains dans la perspective d’une reprise de la guerre entre le Maroc et la RASD.

    57
    20
    Le Rifain
    16 janvier 2018 - 13 h 24 min

    C’est ce qu’on appelle une fuite en avant pour ne pas revenir à la table de négociations sans conditions préalables comme le stipule la dernière Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU d’Avril 2017 en prenant le risque de faire entrer notre pays dans une guerre sans issue et qui ne concerne nullement notre peuple préoccupé par son quotidien de plus en dur et sans perspectives.

    53
    17
    Anonyme
    16 janvier 2018 - 13 h 22 min

    Il faut ravir l’initiative au colonisateur pour pouvoir esperer une autodetermination.Si le maroc veut entrainer le polisario à une guerre conventionnelle ,le polisario doit lui imposer une guerrilla.

    43
    17
      Anonyme
      16 janvier 2018 - 17 h 49 min

      votre pays ce n’est pas le marrok, c’est le Rif

      18
      9
    Anonyme
    16 janvier 2018 - 12 h 46 min

    le but des marocains c’est la mauritanie et pas le sahara occidental.
    l´algerie n´a aucun interet dans ce conflit

    27
    54
    Bennani
    16 janvier 2018 - 12 h 43 min

    Une occasion inespérée pour le peuple du Sahara occidental de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause et arracher son indépendance les armes à la main pour lui donner un meilleur goût.

    60
    19
    Ahmed ADDOU
    16 janvier 2018 - 12 h 33 min

    Une autre façon de détourner l’attention du peuple marocain de sa misérable vie endémique tout en essayant d’attirer son soutien à sa politique colonialiste du Sahara occidental même si tout le monde n’y peut rien contre la volonté des peupled quand ils décident d’arracher l’indépendance de leur pays.

    45
    16
    HANNIBAL
    16 janvier 2018 - 12 h 29 min

    C’est lourd de conséquence pour le makhnaz de la gestuelle , c’est une habitude mais j’ai un vague souvenir que c’est la rebelotte du 18 juillet 2002 sur le rocher du Persil qui appartient a l’Espagne , toute les mesures impopulaires appliquées au peuple marocain ,et détourner l’attention de ses sujets pour ressouder la cause autour de l’amir el maztolènes tant aimé laissons faire ces gesticulations et suivons le corbillard au cimetière !!

    44
    18
    Paris 75011
    16 janvier 2018 - 12 h 26 min

    Le 1ere violation de l’Accord de Cessez-le-feu par le Maroc était en 1992 du moment que ce dit « Accord » prévoyait dans une de ses dispositions, la tenue du Référendum en 1992 sur la base du recensement effectué par l’Espagne en 1974 révélant la présence de 74.000 sahraouis auxquels devait-elle être rajouter les sahraouis ayant atteint l’âge de voter entre 1974 et 1992 mais surtout pas les 500.000 colons Marocains implantés au Sahara occidental entre 1975 et 1992.
    D’où la mise en place de la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental) fin 1991 soit juste après la signature de cet Accord de Cessez-le-feu.

    39
    14
    BabElOuedAchouhadas
    16 janvier 2018 - 12 h 15 min

    Ouffff enfin une bonne nouvelle, du moment que j’ai toujours dit et écrit que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple sachant que le Roitelet ne comprends que le langage de la force comme toute prostituée qui se « respecte ».

    47
    18
    L'EPERVIER.
    16 janvier 2018 - 11 h 35 min

    il est temps , ca a trop durer , meme les sahraouis veulent en decoudre . les souris marochiennes vont mordrent la poussiere , je le garantit.

    44
    21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.