Le roi envoie ses chars à Guerguerat : l’armée sahraouie en état d’alerte

Guerguerat Sahara Occidental roi Maroc
Des soldats de l'armée sahraouie. New Press

Par Sadek Sahraoui – Le Maroc et le Front Polisario sont à deux doigts de reprendre la guerre. De nombreux médias marocains évoquent à ce sujet avec insistance un important mouvement de l’armée marocaine en direction de Guerguerat, localité qui concentre actuellement toutes les tensions. La même source soutient même que Mohammed VI a donné ordre à ses unités de se tenir prêtes à ouvrir le feu sur les éléments de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS).

Selon des médias marocains, Rabat a déjà massé ces derniers jours plusieurs batteries de missiles dans la région. Un rien peut servir de prétexte à l’occupant marocain pour déclencher la guerre. Sur le terrain, la situation est par conséquent des plus explosives. D’après des informations rapportées par ces médias, le commandement des FAR aurait également donné des consignes pour déployer l’artillerie lourde dans la zone frontalière de Guerguerat. «Si ces informations s’avèrent fondées, elles renforcent le scénario selon lequel le Maroc ne compte pas rester les bras croisés devant l’incursion du Polisario dans la zone tampon», font encore remarquer les médias marocains. Il n’y a donc pas de fumée sans feu. La tendance est claire, surtout que seuls quelques mètres séparent désormais l’APLS et l’armée d’occupation marocaine.

Mohammed VI a visiblement l’intention de se servir du faux prétexte des «multiples incursions» du Polisario dans la zone tampon située près de Guerguerat pour intervenir militairement. Or, tout le monde sait que si les éléments de l’APLS y sont, c’est précisément parce que le Makhzen a lui-même violé l’accord de cessez-le-feu signé entre le Maroc et le Polisario en 1991 sous les auspices de l’ONU, et selon lequel toute présence militaire est proscrite dans la région. Malgré cela, le Maroc a toujours agi comme si la localité lui appartenait. C’est, d’ailleurs, un secret de polichinelle. Selon toute vraisemblance, le Maroc cherche bien à coloniser Guerguerat, car c’est un point de passage hautement stratégique pour lui. Un point de passage sans lequel la stratégie de conquête par le Makhzen de l’Afrique de l’Ouest ne vaut rien.

S. S.

Comment (34)

    mouatène
    22 janvier 2018 - 18 h 02 min

    c’est de la fumé sans feu. et on ne peu pas dire que c’est une stratègie. et dans le cas ou il s’avère que le sieur médiouri a réellement ordonné à ses troupes la préparation au conflit, c’est qu’il en a vraiment mare du maroc et qu’il a l’intention de fuire vers la france … au final, s’il y aura conflit ce sera la fin de la monarchie et la naissance de la république du maroc que beaucoups de courageux marocains n’attendent qu’un signal pour la concrétiser. quant aux américains, je vous le dis, ils n’oseront jamais nuire à l’algérie. l’europe est un danger pour toute l’afrique et il faudra y penser toujours. qui vivra verra.




    1



    1
    Anonyme
    17 janvier 2018 - 21 h 51 min

    Pas de guerre pour du pétrole, merci.




    2



    3
    karimdz
    17 janvier 2018 - 19 h 11 min

    Personne n est dupe, face à la contestation populaire et les tensions dans le grand bordel, sa médiocrité mimi 6 va tenter de détourner le pauvre peuple de ses vrais problèmes.




    13



    10
    Kahina-DZ
    17 janvier 2018 - 15 h 10 min

    Le roi des pauvres veut faire oublier les tensions sociales et la révolte du pain en simulant une guerre qui n’aura jamais lieu.
    Quand le peuple n’a rien à manger, il faut l’occuper avec des guerres insensées




    31



    16
      Kahina-DZ
      17 janvier 2018 - 15 h 54 min

      Aussi, avec des guerres imaginaires




      23



      12
    chark
    17 janvier 2018 - 14 h 16 min

    Si l’occasion se présentait , je souhaiterai dire à nos amis sahraouis , bon courage , reprenez votre dignité , et feu à volonté !




    32



    14
    Felfel Har
    17 janvier 2018 - 14 h 13 min

    Comme tous les enfants gâtés et gâteux, celui qui se prend pour un stratège militaire au Maroc, j’ai nommé Ubu 6, expose ses jouets pour se rassurer et pour impressionner. Il n’en fera pourtant aucun usage de peur de les perdre dans ce jeu qu’il est incapable de gagner. Il n’a pas encore compris qu’il n’a aucune chance, car les tactiques de guérilla des Sahraouis vont vite neutraliser ses chars, trop lourds pour se mouvoir dans le sable. Hit and run! Adhreb ouahreb! Ces chars ne vaudront même pas le prix de la ferraille à la casse. Wise up! Assagis-toi Coco! Hadan rouhek!




    24



    14
    Anonyme
    17 janvier 2018 - 12 h 58 min

    Attention, les braves soldats aguerris sahraouis devraient etre très prudents, et très vigilants, pour défendre la R.A.S.D,
    De l’agression marocaine qui se prépare secrètement, pour tromper la vigilance des courageux soldats sahraouis
    De la stratégie militaire de l’encerclement marocain (la stratégie de la tenaille)
    Les F.A.R marocaines sont connus pour leur agression perfide, lache, et sans sommation, ni avertissement (Octobre-Novembre 1963)
    Amgala I (27-29/02/1976), Amgala II (14/02/1976), à plus de 260 km des frontières algéro-sahraouies
    Les F.A.R vont essayer d’expérimenter leur aviation F16,(dont 01 abattu au Yemen, avec la mort de son capitaine)
    Leurs chars lourds Abrams M1, américains
    Leur obusier automatique russe,
    Nouvellement acquis 2S19 MSTA -S (42 tonnes, 05 équipages, 16 coups/minute, mitrailleuse lourde,chassis T80, moteur Diesel T72)
    Les A.C.M.A.T VLRA (véhicules de reconnaissances et d’attaques), et blindés français
    Le courage, la conviction, et la foi des sahraouis aguéris, et chevronnés pour une cause juste,
    Contre l’expansionnisme colonialiste marocain au Sahara Occidental




    27



    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.