Zerouati président de la JS Saoura : «Il faut préparer la relève car tôt ou tard je finirai par partir»

Zerouati départ relève
La JSS affrontant l'ESS en Coupe d'Algérie. New Press

L’homme fort de la JS Saoura (Ligue 1 Mobilis de football), Mohamed Zerouati, qui est revenu sur sa décision de démissionner en compagnie des autres dirigeants du club, a appelé à préparer la relève dans la gestion de l’équipe, car, «tôt ou tard, (il) finira par partir». Le conseil d’administration de la JSS avait annoncé une démission collective à l’issue de la qualification à domicile de son équipe aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie, vendredi dernier face à l’USM Alger (1-0).

Cette décision a été motivée, selon ses auteurs, par des «pressions énormes» dont fait l’objet la direction du club. L’annonce du départ des dirigeants de la formation du sud-ouest du pays a provoqué un tollé général à Béchar, où ils étaient nombreux à se mobiliser pour convaincre Zerouati, dont l’apport personnel est pour beaucoup dans la réussite de la JSS depuis sa création en 2008, et ses collaborateurs de revenir à de meilleurs sentiments.

Il a, d’ailleurs, fallu l’intervention du wali de Béchar, qui a convié lundi la direction de la JSS à un déjeuner en présence des notables de la ville, pour que tout rentre dans l’ordre. Seulement, Zerouati, dans son allocution prononcée à cette occasion et qui a été postée sur la page facebook officielle du club, a prévenu qu’il «ne tarderait pas à se retirer des affaires de la JSS d’une manière définitive pour des raisons de santé», ajoutant qu’il était «nécessaire de préparer (son) remplaçant dès maintenant», tout en s’engageant à lui apporter tout son soutien moral et matériel.

La JSS, qui a accédé en 2012 en Ligue 1, a forcé l’admiration en l’espace de quelques saisons parmi l’élite, parvenant à participer à la Ligue des champions l’année passée grâce à son statut de vice-champion d’Algérie de l’exercice 2015-2016. Pour l’actuelle saison, les Aigles de la Saoura partagent la deuxième place avec l’USM Alger et le MC Alger après 18 journées. Le club s’est qualifié aussi pour la première fois de son histoire aux quarts de finale de la coupe d’Algérie.

R. S.

Commentaires

    Anonyme
    8 février 2018 - 5 h 39 min

    Bon débarras.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.