Algérie-France : les walis rencontrent leurs homologues préfets français

Algérie France walis préfets
Noureddine Bedoui et Gérard Collomb. D. R.

Une rencontre réunira ce jeudi à Alger les walis de la République et leurs homologues préfets français, a indiqué ce mardi un communiqué du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. La rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des échanges et de la coopération décentralisée entre les départements de l’intérieur de l’Algérie et de la France, aura lieu sous la présidence conjointe du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, et du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur français, Gérard Collomb.

Prévue au Centre international des conférences Abdellatif-Rahal (CIC Abdellatif-Rahal), cette rencontre «constituera une opportunité d’enrichir et de consolider les échanges d’intérêt commun entre les deux départements en matière de gouvernance locale notamment dans les domaines de l’attractivité et du développement économique du territoire, la gestion des grands centres urbains et du management des situations de crises et des risques majeurs», précise la même source.

R. N.

Comment (10)

    Anonyme
    14 mars 2018 - 12 h 42 min

    Très bonne initiative,nos walis vont échanger avec des homologues et peut-être ils en tireront de bonnes expériences…
    Échange profitable à toutes les parties

    4
    3
    Tin-Hinane
    14 mars 2018 - 11 h 41 min

    J’espère que les préfets français ne sont pas là pour demander de l’argent. Les coupes budgétaires en france font que bientôt justement ils n’auront plus de quoi nettoyer leurs trottoirs. Je ne comprends pas très bien l’intérêt de cette visite.

    3
    1
    Hublot
    14 mars 2018 - 11 h 34 min

    Une rencontre fructueuse pour les Walis,dans laquelle vont demander à leurs homologues Français un titre de séjour comme leur chef le Drebki national,est ce n’est pas une erreur de leurs enlevé la gérance du pays,et de souffrir autant de leurs commis ni foi,ni loi

    4
    1
    Zaatar
    14 mars 2018 - 8 h 48 min

    A toute exhibition leur nature est rétive souffrant d’une modestie quasiment maladive. C’est une opportunité à saisir pour enrichir et consolider les échanges d’intérêts entre les deux départements des deux rives de la méditerranée nous dit’on. Reste à savoir qui sera dans le secret et y aura t’il clairon des trompettes de la renommée de Brassens…

    Anonyme
    14 mars 2018 - 6 h 36 min

    Les walis algériens n’ont aucune compétence intellectuelle pour discuter avec leurs homologues français sauf les inciter à se convertir à l’islam .

    3
    2
    008
    13 mars 2018 - 23 h 31 min

    Le cinquième mandat en marche.

    3
    1
    Anonyme
    13 mars 2018 - 23 h 09 min

    la nuit va rencontré le jour!,???

    4
    1
    Anonyme
    13 mars 2018 - 20 h 21 min

    Une passation des pouvoirs discrète juste entre eux,la France a pris le pouvoir chez nous !!!…

    6
    6
    Anonyme
    13 mars 2018 - 18 h 50 min

    Leurs homologues français vont leurs montrer comment nettoyer les trottoirs.
    Nos Walis vont apprendre à leurs homologues français comment construire des forets en bétons et les boites d’allumettes pour la populace.

    14
    4
    Anonyme
    13 mars 2018 - 18 h 44 min

    Le bureau arabe a ses « wilaya »…

    11
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.