Lavrov à propos de l’expulsion de diplomates russes : «Nous réagirons à cette grossièreté»

Lavrov diplomates expulsés
Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov. D. R.

La Russie ne tolérera pas l’«insolence» des pays occidentaux qui ont annoncé lundi une expulsion massive de diplomates russes, a déclaré ce mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov. «Nous y réagirons, n’en doutez pas, parce que personne n’a envie de tolérer ce comportement grossier. Et nous ne le tolérerons pas», a indiqué M. Lavrov, cité par l’agence Sputnik.

Dix-sept pays de l’Union européenne ainsi que les Etats-Unis, le Canada, la Norvège, l’Ukraine et quelques autres ont décidé, en lien avec l’affaire Skripal, d’expulser des diplomates russes. Le plus grand nombre de Russes a été expulsé des Etats-Unis, soit 48 diplomates et 12 employés de la mission de Russie auprès de l’ONU. Il s’agit de la plus grande expulsion de Russes de l’histoire. Le consulat général russe à Seattle sera fermé. Le ministère russe des Affaires étrangères a déjà promis une réponse en conséquence à cette «démarche inamicale».

Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Serguei Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d’un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d’être derrière l’empoisonnement des Skripal, «sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations», notent les autorités russes. Londres a ensuite procédé à l’expulsion de 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

R. I.

Comment (3)

    Tin-Hinane
    28 mars 2018 - 9 h 16 min

    Après 30 ans d’une tentative folle d’unipolarité qui n’a pas marché et pour cause, avec cette affaire l’occident donne l’impression de vouloir réinstaller une bipolarité de nouveau eux d’un côté et la Russie de l’autre, mais ça fonctionne pas comme ça. D’abord la Russie n’a pas l’air de vouloir rentrer dans ce jeu et c’est tout en son honneur et ensuite d’autres nations opposées à l’occident existent sur cette planète. La Russie est une grande et forte nation, ils finiront par perdre ce stupide bras de fer qui repose sur un mensonge et puis qu’ils ne se trompent pas le monde ne se partage pas entre l’occident et la Russie, nous sommes là aussi ainsi que la Chine, l’Iran, le Venezuela, le Vietnam, Cuba, l’Angola ainsi que tous les autres pays du monde bien-sûr.

    4
    1
      235
      28 mars 2018 - 13 h 10 min

      oui , sauf que les pays qui ne détiennent pas un pouvoir de dissuasion nucléaire , ne comptent pas vraiment dans ce genre de bras de fer …

    #BRICS
    27 mars 2018 - 20 h 57 min

    il en faut beaucoup plus pour arriver à faire plier Le Tsar Poutine , c’est la Russie qui en sortira gagnante de ce crucial bras de fer , la Russie doit impérativement s’allier en toute urgence avec les BRICS , specialement la chine , l’inde et le Brésil pour renverser la situation (politico-économique) à sa faveur car l’hégémonie US a trop duré !!! stop Enough !

    8
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.