Boumerdès : 11 000 chalets seront éradiqués avant le 5 juillet 2018

Boumerdès chalets séisme
Les chalets seront éradiqués si des dotations financières sont disponibles. D. R.

Le nombre de chalets éradiqués sur le territoire de la wilaya de Boumerdès sera porté à 11 000 (sur un total de 15 000) avant le 5 juillet prochain «si des dotations financières sont disponibles pour l’aménagement des cités d’habitation destinées au relogement de leurs résidents», a annoncé mercredi le wali. «Nous œuvrons actuellement à l’éradication du plus grand nombre possible de chalets», a indiqué Abderrahmane Madani Fouatih dans une déclaration à l’APS en marge d’une opération de relogement d’une trentaine de familles résidant dans des chalets à Tidjelabine (est de Boumerdès), exprimant son ambition d’atteindre 11 000 chalets démolis au 5 juillet prochain, contre  6 100 chalets déjà éradiqués.

Le chef de l’exécutif a assuré que cet objectif «est à la portée, sauf cas de force majeure lié à l’indisponibilité des dotations financières» estimées, selon lui, à 600 millions DA, nécessaires pour le parachèvement des aménagements externes des cités d’habitation réceptionnées. Le programme d’éradication des chalets installés au lendemain du séisme de mai 2003 à travers la wilaya au profit des sinistrés, avant leur redistribution dans un cadre social, prévoit une moyenne de trois opérations de relogement par mois, a t-il ajouté, annonçant à l’occasion une autre opération de relogement pour avril prochain au profit de 600 familles de la commune de Boumerdès, avant le relogement ultérieure de 1 000 familles à Boudouaou, puis 600 à Corso.

Sachant que 800 familles de la commune de Bordj Menaïel ont été relogées récemment, au titre de ce même programme d’éradication des chalets. L’opération d’éradication, englobant 14 927 unités réparties sur 95 sites à travers 28 communes, se fera de «façon progressive» jusqu’à l’ultime phase, a assuré le wali. La démolition des chalets a permis la récupération d’une assiette de plus de 200 ha sur un foncier ciblé estimé à 400 ha. L’assiette libérée est destinée à l’implantation de nombreux programmes de logements et d’équipements intégrés, dont 8 400 logements AADL, 1 787 logements publics locatifs (LPL) et 1 120 logements promotionnels aidés (LPA).

L’opération d’évacuation des familles à Tidjelabine, supervisée par les autorités locales, a été encadrée par des équipes médicales spécialisées et des éléments de la Protection civile de la wilaya, avant la démolition immédiate des chalets libérés. Toutes les familles bénéficiaires de l’opération ont été accompagnées jusqu’à leurs nouveaux appartements, avant la récupération du foncier évacué, qui a été entouré d’une clôture pour sa protection, dans l’attente de son exploitation dans des projets d’équipements publics et de développement.

R. N.

Commentaires

    Zaatar
    29 mars 2018 - 7 h 28 min

    De mai 2003 à Mars 2018, quinze ans après, il s’en est passé du temps. Pour certains peut être un peu trop vite au vu de ce que leur procure la vie, pour d’autres que l’attente fût longue…

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.