Le wali d’Alger «offre» un terrain à Madjer pour un projet à des fins commerciales

Madjer El-Bilad
Rabah Madjer. New Pres

Le quotidien arabophone El-Bilad jette un pavé dans la mare. Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, aurait octroyé un terrain à l’actuel sélectionneur de l’équipe nationale de football, Rabah Madjer, qui envisage d’y construire un centre sportif à des fins lucratives. Le journal se réfère à un document officiel dont il détient une copie, selon lequel Rabah Madjer aurait obtenu un terrain d’une superficie de 3 400 hectares sur la marinade des Sablettes, en plein cœur de la capitale. La demande d’octroi de ce terrain aurait été introduite au nom d’une entreprise appartenant à l’ancien joueur vedette des Verts dans les années 1980. El-Bilad relaie également la réaction des internautes sur les réseaux sociaux qui s’interrogent sur les dessous de cette transaction.

Rabah Madjer a pris les rênes de l’équipe nationale de football en remplacement de Lucas Alcaraz après les mauvais résultats enregistrés par les Verts. Mais ce choix imposé par le nouveau président de la FAF a provoqué une vive polémique. Une véritable levée de bouclier a suivi l’annonce de la désignation de l’ancien sociétaire du NAHD à la tête des Verts, et la défaite face au Onze iranien à Vienne a aggravé la situation du nouveau coach qui semble faire de la résistance face à ses nombreux détracteurs. Jusqu’à quand tiendra-t-il ? Cette nouvelle affaire ne lui facilitera certainement pas la tâche.

L. S.

Comment (36)

    Anonyme
    31 mars 2018 - 11 h 11 min

    On doit pas tirer sur les ambulances, un peu de retenue, un peu de respect pour les élites du pays C’est une règle d’or internationale, au risque de se trouver devant les tribunaux pour outrages, dans un état qui se respecte
    (…)
    Peut etre on est d’accord sur certains points…, mais aller insulter sa famille et ses proches, ça n’a rien a voir avec le Football Ni avec l’esprit sportif, c’est un règlement de comptes personnels qu’il faut le solder…. dans les tribunaux, dans la légalité et le respect.

    1
    2
    basta
    30 mars 2018 - 15 h 32 min

    MÊME DANS LA RUSSIE 9 FOIS PLUS GRANDE QUE L ALGÉRIE LES TERRES APPARTIENNENT A
    L ‘ETAT
    JE VAIS DIRE LA RAISON DE CE HOD UP QUI CONCERNE TOUTES LES TERRES DU PAYS, LE PRÉSIDENT ETANT TRÈS MALADE ET TRÈS AMOINDRI, ILS EN PROFITENT
    JE BRÛLERAIS MA MAIN AU FEU QU ON LUI CACHE BEAUCOUP DE CHOSES ET QU’ILS EN PROFITENT POUR SUCER LE PAYS JUSQU’À LA DERNIÈRE GOUTTE
    PLUS GRAVE ILS ÉTALENT AU GRAND JOUR DES RICHESSES MAL ACQUISES AU VU ET AU SU DE TOUT LE MONDE ET SE SENTENT INTOUCHABLES PROTÉGÉS QU’ILS SONT EN HAUT

    Belarbi
    30 mars 2018 - 11 h 37 min

    Le wali d’Alger «offre» un terrain à Madjer pour un projet à des fins commerciales
    Qu’est ce qu’il a reçu, Madjer, à coté des centaines de milliers de mètres carrés détournés par les Mafias des fonciers agricole,
    Et industriel,avec les complicités de ministres-affairistes, de walis, de directeurs de wilayas véreux, et corrompus,
    De clients, de courtisans, de chayattas, d’opportunistes nombreux , (devenus rapidement trop riches, et trop arrogants)
    Sans qualifications, sans instructions (baggaras), sans rien faire,
    Et avec les complicités d’institutions bureaucratiques corrompues d’état
    Sensés de protéger les fonciers, et l’économie du pays des escrocs, et des parasitaires qui ont mis en faillite le pays
    Rien, absolument rien, je suis convaincu que Madjer avait rempli toutes les procédures dans la légalité, et la transparence,
    Il n’a pas besoin d’intermédiaires, Il en a les moyens, il n’a pas détourné, ni voler, avec la sueur de ses pieds, de sa tete,
    Et de sa technique virtuose
    Mélanger Sport, et vie privée ne peut que nuire aux personnes, au sport, et aux élites du pays
    Les critiques sans limites, et sans mesures ne mènent qu’au Nihilisme, à l’Anarchie, au Chaos, et à l’égarement intellectuel, et culturel

    2
    12
    Meli
    30 mars 2018 - 11 h 03 min

    Madjer est un voleur organisé
    – il est payé à 400 millions par mois
    – il a bénéficié d’une parcelle de terrain de 3000 m2 à Alger centre ( Sablettes) où le m2 =800.000 DA donc d’une valeur de.240 milliards. Et d »autres choses qu’on a pas eu vent.
    Il n’a pas réalisé de projets sporifs c’est faut, il a loué une partie de cette parcelle à d’autres personnes pour exploitation de pizzerias,restaurants, et autres.
    À Mr ZOUKH WalI d’Alger , vous qui n’avait plus de foncier, récupérez cette parcelle pour lancer le LPA.
    Pour ce qui est de ce personnage Besnessman avec l’argent du peuple, il faut le mettre de suite hors d’état de nuire.

    15
    1
    Anonyme
    30 mars 2018 - 0 h 24 min

    Savez vous que dans la majorité des pays de l’Asie du Sud-Est la terre appartient à l’État. N’importe quel citoyen à le droit d’acheter un terrain à bâtir et en jouir (Maison familiale, groupement de logements, entreprises, activités commerciales, agriculture, foncier industriel…etc.), mais même achetée, la terre demeure propriété éternelle de l’État.
    On peut y acquérir des terres, les transmettre aux descendants ou les revendre, mais ce sera toujours des terres qui appartiennent au final à l’État.
    C’est une notion difficile à comprendre pour nous ou pour les occidentaux, mais cela fonctionne ainsi dans ces pays et ça fonctionne très bien. israël, par exemple, ne pourra jamais avoir le moindre petit lopin de terre dans ces pays, quelque soit la puissance de son armée ou les ruses appliquées !
    Beaucoup risqueraient de s’exiler ailleurs (sauf dans les dits pays) si ce principe était appliqué chez nous en Algérie ! Et je suis sûr que ce serait une très bonne chose pour l’État et la population.

    Farid1
    29 mars 2018 - 20 h 45 min

    c’est 3400 m²

    Anonyme
    29 mars 2018 - 19 h 49 min

    Si il va faire quelque chose de bien pourquoi pas…

    13
      Anonyme
      29 mars 2018 - 23 h 56 min

      Peut-être qu’il devrait d’abord essayer de «faire quelque chose de bien» avec l’équipe nationale qui lui a été confiée, en mettant l’intérêt du pays avant toute autre considération personnelle.

      12
    MELLO
    29 mars 2018 - 19 h 40 min

    RAOURAOUA – MADJER même combat.
    Finalement, ils se ressemblent tous dans ce milieu qu’on croyait apolitique. Mais qui a dit que le foot ball est apolitique ? Souvenons nous de toute cette péripétie de 2010 contre l’Egypte , pour nous rendre compte que le foot en Algérie est une arme de dissuasion massive. Preuve ce que subit la JSK pour son terrain , pourtant homologué par la CAF , où des 1/2 finales et encore des finales de coupe d’Afrique ont été organisées. Alors pourquoi la FAF de ZETCHI prend elle parti.

    6
    4
      Anonyme
      30 mars 2018 - 6 h 30 min

      Si la jsk subit alors qu’elle a été sauvée « miraculeusement » de la relégation ces quatre dernières saisons, que devraient dire les autres équipes dont on avance les matchs pour laisser toute « latitude » à la jsk et par ricoché au MC SONATRACH?

      6
      1
    Amazighkan
    29 mars 2018 - 18 h 12 min

    Entre Madjer ou les qatariens mon choix va pour Madjer mais j’aurais préféré que l’on favorise des investissements utiles et bénéfiques à la population. Il se trouve que le chercheur Madjid Boutemeur de renommée internationale souhaite créer un accélérateur de particules à Boumerdes afin de soigner les cancers.

    22
    11
      Anonyme
      30 mars 2018 - 0 h 09 min

      Impossible ! On ne peut pas se permettre de jouer avec le destin de tout un peuple ! Et puis, le matériel nécessaire est sûrement sur la nouvelle liste des produits interdits à l’importation ! sinon, il le sera sur la prochaine… et puis c’est très couteux comme projet… Pourquoi il ne fait pas plutôt dans le montage de voitures importées en kits ? Sinon, il pourrait peut-être se rapprocher de l’autre Tekok de hyundaï alias «omelette frites».. ou mieux encore, se rapprocher de Ali Al-Goudroune… peut-être qu’en s’associant avec lui, il pourrait réaliser son rêve de… soigner les cancéreux !

    sudiste
    29 mars 2018 - 15 h 44 min

    même d’autres copains selon des informations fiables tels les cerbah, kouici ont reçu des centaines d’hectares gratis au Sahara au détriment de la population locale , parait il l’état leur accorde 100 millions à l’hectare, une véritable hécatombe pour un eco systeme très fragile
    A quand la fin de ce cauchemar et de ce clanisme

    43
    2
    Tangoweb54
    29 mars 2018 - 15 h 25 min

    L Algerie actuelle est une grosse tarte qu on partage entre clans au vu et au su de tout le monde

    43
    1
    le niveau
    29 mars 2018 - 14 h 56 min

    si ces vraiment 3400 hectares ..yetssema zoukh lui a donner 2 ville entiere et pas un morceau de terrain
    apres tout ont dit toujour a celui qui a recus un cadeau …mebrouk aalik ..allah izidlek

    16
    7
    Errai
    29 mars 2018 - 14 h 21 min

    Si je ne suis pas nul en Maths je dois comprendre que Mr Madjer devient le propriétaire de la Wilaya d’Alger (3 400 ha) pas seulement d’un terrain.

    26
    2
    Larnaque
    29 mars 2018 - 14 h 19 min

    « …selon lequel Rabah Madjer aurait obtenu un terrain d’une superficie de 3 400 hectares sur la marina des Sablettes … ». 1) 3 400 hectares: il y a de quoi construire toute une ville. Je pense qu’il s’agit plutôt de 3.4 hectares, n’est-ce-pas? 2) « Rabah Madjer aurait obtenu … ». Du verbe obtenir: parvenir à se faire accorder, à se faire donner (Petit Robert). En d’autres termes, Mr Zoukh a OFFERT à Mr. Madjer un terrain de 3.4Ha pour y construire un centre sportif à but lucratif. En règle générale on ne peut offrir que ce qui nous appartient. Le terrain est-il la propriété de Mr Zoukh? Dans le cas contraire, il y a baleine sous roche.

    80
    3
      Anonyme
      30 mars 2018 - 0 h 31 min

      Je rajouterai qu’on n’offre encore moins lorsqu’il s’agit d’y implanter un projet à but lucratif !
      Ce qui demeure doublement étrange, si l’on ignore le fait qu’il s’agit là de favoritisme, puisque le principal bénéficiaire l’a été sur la base de sa seule réputation prétendue.

    Kahina-DZ
    29 mars 2018 - 14 h 13 min

    En tout cas le projet est bon ! Il ya un manque flagrant de centres sportifs en Algérie.
    C’est un projet utile à la société.
    Mieux que d’offrir des terrains pour construire des mosquées pour promouvoir des sectes religieuses destructrices de nos jeunes.

    Je ne comprends pas pourquoi cet acharnement contre Madjer ??
    Le clan Raouraoua est -il aussi fort en Algérie.

    22
    60
      LALMAS
      29 mars 2018 - 16 h 16 min

      oui un projet sportif ou éducatif sont bon, par contre pas a titre privé mais public dont tout le monde peut en profiter.
      perso je n’ai rien contre madjer dont j’admirais en qualité de joueur, par contre je suis contre en sa qualité d’entraineur.
      c’est la 4eme fois qui occupe le poste d’entaineur national, il était loin des terrains depuis 15 années, il n’a pas de diplomes, il n’avait jamais prouvé quoi que ce soit….sur le plan technique et tactique, il est nul chez nul !!
      maradona était le meilleur joueur du monde, par contre le plus mauvais entraineur de la planéte.
      au temps de raouraoua, le clan de madjer était le plus fort jusqu’à brandir une immense banderole au stade du 5 juillet ou il était inscrit « gourcuff dégage » et pourtant ce dernier obtenait de trés bons résultats avec des scores lourds.
      maintenant c’est a « MADJER DE DEGAGER ».

      84
      2
    Il y a d'autre priorité !
    29 mars 2018 - 13 h 28 min

    Peu t’on me donner de l’argent pour construire des vrais hôpitaux et équipement dernierre génération pour évité de ce faire ridiculiser aux yeux des étrangers, des laboratoires pour enquêter sur les VACCINS suspects achetés à l’étranger et enfin pour payer nos medecins au même niveau qu’à l’étrangér pour éviter qu’ils s’enfuient ? Vous me donnez cet argent ?

    55
    3
      Anonyme
      29 mars 2018 - 18 h 12 min

      La priorité c’est les mosquées et les zaouïas le peuple n’est pas encore assez shooté .

      20
      3
    PREDATOR
    29 mars 2018 - 12 h 52 min

    Demain ou après demain cet article sera aux oubliettes et on étalera d’autres affaires sordides qui seront à leur tour aux oubliettes, pendant ce temps les prédateurs se gavent au grand mépris du peuple et nous on bavera comme toujours devant nos écrans

    48
    1
      Zaatar
      29 mars 2018 - 13 h 22 min

      Tel semble être notre sort qui est peut être gravé sur une tablette divine. Mais pourquoi toute la divinité nous en voudrait autant?

      76
      5
      Anonyme
      29 mars 2018 - 18 h 15 min

      Pour une fois que tu balance un commentaire sensé je suis obligé de cliquer sur le pouce en haut.

      13
      1
    PREDATOR
    29 mars 2018 - 12 h 05 min

    Le seul bled au monde où l’on peut devenir riche du jour au lendemain

    136
    3
    Anonymeplus
    29 mars 2018 - 11 h 40 min

    Madjer n’est que le dernier maillon de la chaîne. Depuis 1962 à nos jours la prédation immobilière à Alger est l’oeuvre de tous ceux qui ont pris en toute illégalité les villas, les terrains mais également les usines que les colons ont abandonné.
    En somme, Alger est peuplée d’étrangers qui ce sont octroyés une résidence par la grâce des…biens vacants.
    Personne n’est à sa place dans ce pays alors un énième terrain distribué grassement est en soi un non événement.
    Les algérois sont partis en 1962, ne reste que des campagnards, squatteurs de leur état, qui sont venus de leur douar avec la complicité d’un régime de paysans, c’est pour ça qu’Alger la blanche s’est vite transformée en bidonville à ciel ouvert ou la brique et la tôle endulée sont devenues son cachet exécrable.
    Madjer tu as raison, avant toi des milliers sont venus et ont montré l’exemple.

    43
    126
      Argentroi
      29 mars 2018 - 18 h 57 min

      Les algérois qui sont partis en 1962 sont aussi des campagnards venus auparavant des villages espagnols, portugais, italiens, maltais, mahonnais ou minorquins, alsaciens-lorrains et français. C’étaient tous des indu-occupants qui n’ont même pas guerroyé avec l’armée française d’Afrique pour au moins légitimer un butin de guerre.

      122
      6
      Anonymeplus
      29 mars 2018 - 21 h 19 min

      Je sais, la vérité fait très mal.👍

      3
      14
    Souidani
    29 mars 2018 - 11 h 34 min

    Ce ne sont que des allégations sans fondements et des rumeurs navrantes concernant un personnage vertueux de la République.
    Il est malheureusement à la mode d’insinuer et de répandre des calomnies, avant on appellait tout cela « Radio Trottoir », aujourdh’ui amplifié par linternet.

    13
    38
    Vangelis
    29 mars 2018 - 10 h 21 min

    Zoukh après avoir offert un appartement de l’État à son fils, récidive en offrant un terrain à Majder.

    C’est la preuve flagrante qu’il n’a pas eu de remontrances lors de son attribution de logement à son fils.

    Il offre donc un terrain à l’entraineur, certainement pour les médiocres résultats de l’EN, car en Algérie, le pouvoir préfère les médiocres qui sont à l’origine du sous développement chronique du pays et ça tout le monde le sait.

    58
    7
      Anonyme
      30 mars 2018 - 0 h 40 min

      S’il n’a fait que les deux dons dont tu parles, ce doit bien être le haut fonctionnaire de l’État le plus honnête du Pays !

    Abou Stroff
    29 mars 2018 - 9 h 45 min

    « Le wali d’Alger «offre» un terrain à Madjer pour un projet à des fins commerciales » titre L. S..
    je ne vois rien d’étonnant à cela puisque, n’importe quel algérien lambda sait que le wali est le proriétaire effectif de la wilaya au sein de laquelle il exerce.
    d’ailleurs, madjer n’est guère un cas exceptionnel. en effet, la plupart des « nouveaux riches » (prédateurs en puissance?) sont devenus riches grâce à leur accointances avec les distributeurs (les walis en sont les exemples type) de rente.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune à part le fait indéniable que l’Algérie et les algériens sombrent dans la m…. et ne semblent guère enclins à mettre fin à ce comportement suicidaire.

    128
    7
    awrassi
    29 mars 2018 - 9 h 25 min

    Si cela est vrai, je demande également un terrain en plein centre d’Alger : j’ai le projet de monter une université privée qui enseignera exclusivement l’art de donner aux autres ce qui ne vous appartient pas. J’ai déjà mes professeurs…

    230
    5
    Zaatar
    29 mars 2018 - 9 h 09 min

    Quoi d’étonnant dans ce genre d’attribution? ne nous a t’on habitué depuis maintenant 60 ans à ce mode de gestion de tout le pays? Tant qu’il y a à boire et à manger dans ce pays ça sera ainsi… que vous le vouliez ou non, que vous le disiez ou non… c’est du pareil au même et ça sera ainsi jusqu’au changement… mais il faut du temps jusque là.

    68
    3
      Anonyme
      30 mars 2018 - 0 h 47 min

      Je pense que le temps est venu et qu’il suffit maintenant d’une simple… étincelle !

      6
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.