Hadj : accord de principe avec la Gaca sur le nouveau programme de vols

hadj Gaca Air Algérie accord
Une fois le nouveau programme adopté, il sera procédé à la vente des billets d'avion. New Press

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a annoncé dimanche à Alger l’établissement d’un accord de principe avec l’Autorité générale de l’aviation civile saoudienne (Gaca) concernant le nouveau programme de vols consacrés au transport des hadji pour cette saison, un accord qui permettra d’éviter le prolongement de la période de résidence des pèlerins aux Lieux-Saints à 40 jours.

«Des contacts ont été établis avec la Gaca, ce qui a permis la résolution de plusieurs problèmes, dont le prolongement de la période de résidence des hadjis à 40 jours», a déclaré M. Zaâlane en marge de la réunion de la commission intersectorielle chargée de l’organisation du hadj, ajoutant que «grâce aux efforts de toutes les parties concernées, ce problème a été réglé, ce qui a permis le retour à la durée ordinaire de la résidence des pèlerins (30 jours)».

Présidée par le ministre des Travaux publics et des Transports, cette réunion a vu la participation des représentants des ministères des Affaires religieuses, de l’Intérieur et du Tourisme ainsi que ceux de l’Office national du hadj et de la omra (ONHO) et d’Air Algérie. Lors de cette rencontre, il a été question de la mise en place des dispositions nécessaires devant permettre d’entamer prochainement la vente des billets d’avion, a fait savoir le ministre, qui a ajouté que «le transport est une étape essentielle dans l’organisation du hadj avec un suivi constant pour assurer le transport vers les Lieux-Saints dans de bonnes conditions et sans aucun problème».

Pour sa part, le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Allache, a précisé que la compagnie a notifié, début mars dernier, le programme des voyages à l’aviation civile saoudienne, mais cette dernière a demandé une révision. L’aviation civile saoudienne a donné son accord de principe concernant le programme modifié, en attendant l’accord final qui sera connu dans les quinze prochains jours, a déclaré le PDG d’Air Algérie. Une fois le nouveau programme adopté définitivement, il sera procédé à la vente des billets d’avion au niveau des guichets de la compagnie Air Algérie.

Pour sa part, le directeur général de l’ONHO, Youcef Azouza, a rassuré que la prochaine saison du hadj sera «très réussie du fait qu’un nouveau mode d’organisation sera appliqué, ce qui permettra le traitement de tous les dysfonctionnements enregistrés durant la saison précédente». S’agissant de la réunion d’aujourd’hui, le responsable a estimé que la rencontre était «très fructueuse, car ayant permis d’aplanir toutes les difficultés». Il a, par ailleurs, évoqué l’importance du secteur des transports qui constitue «l’épine dorsale» dans l’organisation de l’opération du hadj eu égard à son rôle prépondérant en matière d’organisation et de répartition des vols sur les agences ainsi que la contractualisation en termes de prestations dans les Lieux-Saints et la formulation des demandes de visas.

Le représentant du ministère du Tourisme, Mustapha Larachich, a révélé que près de 42 agences de tourisme et de voyages (y compris les deux agences publiques) prendront part à l’organisation de l’opération du hadj aux côtés de la délégation officielle. M. Larachich a estimé que le programme des vols constituait l’une des préoccupations majeures des agences de tourisme organisatrices eu égard à son influence sur la commercialisation de leurs produits et, par conséquent, sur la maîtrise des ventes.

R. N.

Comment (4)

    Lghoul
    23 avril 2018 - 13 h 27 min

    Grossissez leurs coffres pour qu’ils tuent plus d’innocents !!! Allez y participez a la boucherie des pauvres Yéménites qui se font prendre pour des outardes ! J’ai honte !
    « 23 avril 2018 – 14:47
    Moyen-Orient
    Des bombardements saoudiens font des dizaines de victimes lors d’un mariage au Yémen
    sans defense ».

    Lghoul
    23 avril 2018 - 10 h 49 min

    Comment aller au Haj pour permettre aux vrais mécréants et sadiques de financer plus confortablement le mal sur terre et aider les industries d’armement du monde a vendre leurs armes destructirces ?
    Ce mal qui est déja chez nous a travers les mecenaires et fantoches salafistes et nous guette a tous les recoins de nos frontieres. Ces mercenaires qui ont juré de nous envoyer a l’age de la pierre pendant que leurs commanditaires sont en train d’introduire les loisirs, le bon vivre a leurs populations, la science et le savoir pour nous dépasser et nous dominer a vie !!! Nous sommes en train de creuser NOTRE PROPRE TOMBE si on ne prend pas des décisions pour le bien du peuple et de la nation algérienne. Il est temps de se reveiller et de comprendre que Dieu N’APPARTIENT PAS AUX HUMAINS !!!

      awrassi
      23 avril 2018 - 12 h 09 min

      Au train où vont les choses, il n’y aura plus de hadj dans 30 ans, quand les peuples auront ouvert les yeux. A moins que les Saoud soient destitués, exilés en Enfer, et que le Hijaz retrouve un « prince des croyants » digne de ce nom !

      4
      1
    awrassi
    23 avril 2018 - 4 h 41 min

    Avec l’argent du Hadj, les Saoud vont pouvoir s’acheter quelques missiles de plus pour exterminer les Yéménites …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.