Ould-Kaddour PDG de Sonatrach : «Le pétrole est actuellement à son juste prix»

pétrole prix
Le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour. New Press

Le PDG de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, a affirmé dimanche à Alger que les niveaux actuels des cours du pétrole représentaient le «juste prix».

«Le pétrole est actuellement autours de 75 dollars le baril et nous pensons (pays producteurs de pétrole) que c’est le juste prix», a indiqué M. Ould-Kaddour lors d’un point de presse tenu en marge de la signature d’une convention de mutualité au profit des employés du groupe Sonatrach.

Selon le même responsable, la situation reste «positive» aussi bien pour les pays producteurs que pour les pays consommateurs de pétrole tant que le prix du baril reste autour des 70-80 dollars.

«C’est un équilibre que nous devions assurer», a souligné M. Ould-Kaddour, en ajoutant que lorsque le baril de pétrole valait 40 dollars, il y avait une baisse d’investissements mondiaux de 500 milliards de dollars dans l’exploration, entravant ainsi le renouvellement des réserves de pétrole.

«Il faut que l’on trouve un juste milieu et c’est là où on en est actuellement», a-t-il observé, tout en espérant que cet équilibre puisse durer assez longtemps pour que les entreprises se reprennent et investissent dans l’exploration.

Par ailleurs, il a avancé que «ceux qui disent que c’est la fin du pétrole sont loin de savoir la vérité et beaucoup de chemin reste à faire».

Concernant la prochaine réunion Opep et non Opep, M. Ould-Kaddour a indiqué que tant que cet équilibre dure et que les différents pays producteurs de pétrole continuent à s’entendre au profit de la stabilisation des cours pétroliers, c’est «tant mieux».

R. E.

Comment (3)

    Anonyme
    23 avril 2018 - 11 h 11 min

    C’est à ne rien y comprendre: Comment SONATRACH va t’elle pouvoir négocier les prix de vente du pétrole quand son propre président déclare qu’un prix de 70 à 80 Dollars par baril est un juste prix, alors qu’il est encore bien loin d’atteindre des pics de l’ordre de 120 ????? Si c’est pour convaincre les compagnies étrangères de venir prospecter les gisements de gaz en Algérie, il n’est pas sûr du tout que celles-ci le seront, sans préciser comment le seuil de rentabilité qu’il annonce a été déterminé.
    S’il veut VRAIMENT atteindre cet objectif, c’est au niveau de l’image de sa société qui a été sérieusement écornée par les gros scandales de corruption qu’il aurait intérêt à agir, tant il est vrai qu’aucune compagnie étrangère n’accepterait de s’associer avec sa société – même à 49 % -, de crainte d’avoir à subir le même sort. Mais le peut-il avec un système fondé sur le détournement de la rente pétrolière au profit des hommes de l’ombre qui nous gouvernent ??????

    12
    2
    Zaatar
    23 avril 2018 - 6 h 50 min

    Il a du passer dans l’émission de Philippe Risoli…

    11
    TOLGA - ZAÂTCHA
    22 avril 2018 - 22 h 20 min

    Non ! Ya si Ould K….. Il fallait dire :

    LE PETROLE N’EST PAS – ENCORE…. – ACTUELLEMENT A SON JUSTE PRIX !!!

    Voilà, ce qu’il fallait lui répondre, cher ami.

    15
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.