Ghaza : réunion d’urgence mercredi de l’Assemblée générale de l’ONU

ONU Assemblée générale Ghaza
On devrait voter une résolution protégeant les Palestiniens et condamnant Israël. D. R.

L’Assemblée générale de l’ONU tiendra une réunion d’urgence sur Ghaza mercredi à 19h GMT à la demande des pays arabes, a annoncé vendredi dans une lettre aux 193 Etats membres son président, Miroslav Lajcak. Au cours de cette session, un vote devrait être demandé sur une résolution réclamant la protection des Palestiniens à Ghaza et condamnant implicitement Israël, sur le modèle de celle qui avait vu il y a une semaine les Etats-Unis utiliser leur droit de veto au Conseil de sécurité, selon des diplomates.

A la différence des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité, celles approuvées par l’Assemblée générale n’ont pas de valeur contraignante. «On va travailler la semaine prochaine pour obtenir le maximum de voix pour le vote», a indiqué sous couvert de l’anonymat un diplomate d’un pays ayant appuyé la requête d’une réunion d’urgence à l’Assemblée générale, cité par les médias.

En décembre, après un veto des Etats-Unis au Conseil de sécurité sur une résolution condamnant sa reconnaissance unilatérale d’El-Qods comme capitale d’Israël, les pays arabes s’étaient aussi tournés ensuite vers l’Assemblée générale où le droit de veto n’existe pas. A l’époque, les 14 partenaires de Washington avaient été unanimes pour approuver la résolution au Conseil de sécurité finalement rejetée après l’utilisation du veto américain.

A l’Assemblée générale, la résolution avait recueilli 128 voix sur les 193 pays composant cette enceinte, où d’intenses pressions avaient été exercées par les Etats-Unis. L’initiative d’une réunion d’urgence à l’Assemblée la semaine prochaine «vient de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et de la Ligue arabe», a-t-on fait valoir de source diplomatique. Le souhait des Palestiniens d’obtenir une forme de protection internationale dans la bande de Ghaza n’a guère été précisé jusqu’à présent.

Les pays arabes se sont tournés récemment vers le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour qu’il fasse des propositions à ce sujet. Mais selon un diplomate réclamant l’anonymat, ce dernier a répondu qu’il lui fallait un mandat du Conseil de sécurité pour se pencher plus en avant sur la question. Vendredi, 4 Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza par des soldats israéliens près de la clôture frontalière, lors de nouvelles manifestations dans l’enclave palestinienne sous blocus.

Au moins 129 Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza par des tirs israéliens depuis le début, le 30 mars, des manifestations de «La Marche du retour» protestant contre la Nakba de 1948, lorsque les Palestiniens ont été chassés de leur pays par l’armée sioniste.

R. I.

Comment (2)

    Vangelis
    9 juin 2018 - 18 h 45 min

    Le calvaire que vivent les palestiniens et l’arrogance de l’entité ne sont le fait que de la lâcheté de la communauté internationale et plus particulièrement celle des pays arabo-musulmans qui se sont couchés à chaque fois devant leurs maîtres, oubliant qu’ils pourraient être les suivants sur la liste des pays à détruire.




    4



    2
    Vangelis
    9 juin 2018 - 18 h 44 min

    Le calvaire que vivent les palestiniens et l’arrogance de l’entité ne sont le fait que de la lâcheté de la communauté internationale et plus particulièrement celle des pays arabo-musulmans qui se sont couchés à chaque fois devant leurs maîtres, oubliant qu’ils pourraient être les suivants sur la liste des pays à détruire.




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.