Appel à candidature pour le prix international Miryam Makeba de la créativité artistique

Makeba
Miryam Makeba. D. R.

L’Office national des droits d’auteurs et droits voisins organise la première édition du «prix Miryam Makeba de la créativité artistique», dans l’objectif de promouvoir et de valoriser l’art africain.

Le prix rend également hommage à la grande artiste et militante Miyam Makeba. L’objectif principal de cette récompense internationale est de permettre aux artistes africains d’être reconnus. Bien évidemment, comme son nom l’indique, le prix encourage la créativité. Tout artiste africain âgé de plus de 18 ans peut participer.Les participants doivent être titulaires d’une pièce d’identité.

Si vous résidez dans un pays africain autre que votre pays d’origine, vous devez fournir une carte de résidence. Les artistes ayant un statut de réfugié peuvent aussi envoyer leur candidature. Pour ce faire, envoyez un dossier constitué d’une copie d’une pièce d’identité/ou de résidence et d’un copie du projet artistique. Vous pouvez envoyer le dossier par voie postale sous pli fermé adressé à «Monsieur le président du jury du prix Miryam Makeba de la créativité artistique» à l’adresse suivante :

Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA)
49, rue Abderrezak Hamla – 16000 Bologhine – Alger

Ou par mail à l’adresse : [email protected]

La date limite pour envoyer votre candidature est le 31 août 2018.

R. C.

Comment (4)

    billel
    19 août 2018 - 18 h 15 min

    Tres intéressant

    Anonyme
    19 août 2018 - 18 h 13 min

    Tres intéressant

    1
    1
    Chaoui Ou Zien
    16 août 2018 - 20 h 25 min

    Je ne serai pas celui qui regarderai de haut l’immense talent de la Sud Africaine Miryam Makeba mais pourquoi persiste t-on a toujours celebrer les autres quand les notre continuent d’etre ignores? Pourquoi pas un prix pour commemorer les immenses talents de Cheikh El Hasnaoui ou Aissa El Jermouni qui lui a eu l’enorme distinction d’etre le premier algerien a avoir chante a l’Olympia de Paris. Est on en train d’appliquer l’adage « nul n’est prophete dans son pays » a tous les niveaux, y compris dans le domaine artistique?

    2
    6
    Gatt M'digouti
    15 août 2018 - 12 h 40 min

    Pour changer un peu, je crois que je vais concourir avec cette chanson :
    Qa3ad fouk la jerricane
    Mquabel el batima
    Na3chek fi Fatima
    Ya rai ya rai !
    3ayech fel ghaba
    S’Habi ga3 diaba
    Errouh m3a el harraga
    Ya rai ya rai

    8
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.