Les Français «d’en bas» empêchés d’assister aux funérailles d’Aznavour

chnateur Aznavour
Charles Aznavour privé de ses fans le jour de son enterrement... D. R.

Par Lina S. – Dépités, indignés, déçus. Les Français «d’en bas» n’ont pas été autorisés à accéder à l’esplanade des Invalides où se tiennent les funérailles solennelles du chanteur universel Charles Aznavour. La cérémonie a été organisée par l’Elysée et les convives triés sur le volet parmi la classe politique et le gotha du showbiz français.

La récupération politicienne de la mort du grand chanteur aimé de tous est flagrante. Le président Macron a voulu faire de cette disparition un événement éminemment politique dans ces moments de grands doutes sur son bilan dans une France qui périclite. Ils sont tous venus, ils sont tous là aux funérailles grandioses de l’auteur de La Mama, qui part ainsi sans que ses millions d’admirateurs puissent lui rendre un dernier adieu. La France «d’en haut» a pris le dessus et a fermé le portail des Invalides aux citoyens lambda car, pense-t-on, chez Macron et ses invités de marque, parmi lesquels ses prédécesseurs Sarkozy et Hollande, ce rendez-vous devra être celui du gain de points dans les sondages.

Le protocole excessif avec lequel les dirigeants politiques français ont entouré l’hommage rendu au fils de réfugiés arméniens ayant fui les massacres de 1915 contraste avec le caractère populaire du chanteur et sa modestie légendaire. Charles Aznavour était le chanteur des pauvres, car il en fut un. Il est resté fidèle à ses origines arméniennes et racontait fièrement sa rencontre avec l’autre fille de la rue, l’immortelle Edith Piaf, devenue elle aussi l’icône de la variété française dont la voix portait hors des frontières françaises jusqu’à parvenir aux oreilles des admirateurs dans les contrées les plus reculées de ce monde.

En Algérie, le grandiose hommage populaire rendu à Amar Ezzahi trahit l’immense contraste qui sépare une France républicaine dans la forme, mais royaliste dans l’âme, de l’Algérie dont le peuple voue un respect incommensurable à ses enfants qui l’ont chanté et enchanté tout en demeurant à ses côtés, partagent ses joies et ses peines.

D’ailleurs, les commentateurs français n’ont pas manqué de relever l’absence de tout hommage officiel à la grande figure du théâtre français, Jean Piat, mort et enterré en septembre dernier sans qu’aucune personnalité politique ait assisté à ses funérailles. C’est que dans la bourse des points dans les sondages et des voix pour l’accès au palais, la cote de Charles Aznavour est plus élevée et l’exhibition près de sa dépouille plus fructueuse.

L. S.

Comment (29)

    Radjeldz
    6 octobre 2018 - 17 h 53 min

    Article sans intérêt , quand on sait le sors qui est réservé à nos artistes de leur vivant , des prières de rues pour interdire les concerts, ou sont vos réactions indignés. Honorer les morts c’est bien respecter les vivants aussi.

      aly
      14 octobre 2018 - 8 h 37 min

      la France est à genoux elle s’accroche à tout évènement même si c’est la mort ;pour détourner l’opinion publique des maigres résultats de son chef d’état ;elle politise tout pour échapper à l’économique et la misère gagne du terrain ;bientôt c’est l’exode générale vers l’Afrique à la recherche de cieux plus cléments.

    anonyme
    6 octobre 2018 - 1 h 43 min

    on s’en fout éperdument

    7
    3
    socrate
    5 octobre 2018 - 23 h 06 min

    Article sans intérêt . Il y a des commémorations nationales pour tous les personnages importants qui viennent de décéder. Ce n’est pas de la « récupération politique », c’est juste l’usage en France.

    4
    2
    Le Français
    5 octobre 2018 - 14 h 59 min

    « En Algérie, le grandiose hommage populaire rendu à Amar Ezzahi trahit l’immense contraste qui sépare une France républicaine dans la forme, mais royaliste dans l’âme, de l’Algérie dont le peuple voue un respect incommensurable à ses enfants qui l’ont chanté et enchanté tout en demeurant à ses côtés, partagent ses joies et ses peines. »

    Effectivement, la 5ème République de Charles de Gaulle n’en a plus que le nom mais la République algérienne est devenue tout aussi pourrie de l’intérieur que ne l’est devenue la République française.

    18
    15
      Zaatar
      5 octobre 2018 - 18 h 11 min

      Tu fais bien de le préciser le français, notre république est tout aussi pourrie de l’intérieur que ne l’est la république française. Celle ci a été copiée par la notre dans beaucoup de choses notamment la pourriture de l’intérieur. La République française à devancé l’algerienne dans tout, normal car la France à colonisé l’Algérie. Cependant, et d’une manière générale tous les dirigeants des pays sur la planète sont des pourris, sinon on n’aurait jamais connus de guerre ni de colonisations avec toutes les conséquences que ça induit. Il y a simplement que une bonne partie est plus pourrie que le reste, c’est celle qui cause les misères aux peuples et qui confisque les richesses des autres par la force ou par la ruse et la France en fait partie, mais pas l’Algérie.

      14
      1
      MOHAMMED BEKADDOUR
      7 octobre 2018 - 5 h 13 min

      @Le Français
      5 octobre 2018 – 14 h 59 min
      ———————————————————————–
      De Gaulle considéraient Les Partis Politiques comme une vérité mal exprimée, la vérité des sensibilités et intérêts contradictoires, à gérer AUTREMENT, et lui comme tel il a illustré la vérité qu’un destin est un don de Dieu, qu’il arrive qu’un être humain ait un destin de Chef, de locomotive, d’exemple directeur, dirigeant, honnêtement, je vivais en France au temps où il était Le Chef, eh! Bien l’Hexagone était beau, malgré les laideurs qui y existaient, car la laideur existera aussi longtemps qu’existera la beauté, qu’existeront l’amer et le miel, tant que survivra L’Abeille aux attaques de ses ennemis. Aznavour s’est produit à Tel Aviv en 2013, et avait tenu à dire : Je ne ferai pas deux poids deux mesures entre Israël et Les Palestiniens, retenons cette phrase, le reste, par exemple que La France soit aux mains des Juifs, (CRIF), c’est une discussion sur un autre terrain. Petite anecdote : En 1974, j’ai préparé mon bac en écoutant en boucle « La Mama », et jeune, je buvais un punch en fumant des cigares…

    anti khafafich
    5 octobre 2018 - 14 h 11 min

    si je devais commenter les articles sur ce chanteur, c’Est juste pour embeter les turcs nos « freres » qui ont use de la religion pour embobiner nos ailleux et les vendres apres aux assassins frenchy

    15
    5
    khelfane
    5 octobre 2018 - 13 h 18 min

    vous parlez de récupération?

    vous êtes bien en dessous de ce que les machiavels ont fait de cette triste 😔 événement,lisez plutôt

    lors du dernier «  vivement dimanche »

    orchestré depuis des lustres par le ravin en chef de la télévision flétan Michel Drucker,

    Celui-ci , ventant «  Aznavour le grand voyageur universel »

    a cité au premier chef👿Jérusalem et Tel-Aviv.et quelques pays occidentaux…..

    Tout le monde, le monde sainement curieux

    sait que l’immense Charles Aznavour

    soutenait mordicus la cause Pakestinienne

    Et qu’il dlétait Rendu moult fois à Ghaza

    Silence radio du soldat de Tsahal audiovisuel.ou jamais un arabe, a fortiori Algérien ou palestinien ne furent et ne sont invités, à part bien sûr les Tayabettes et les

    harkis errants de la «  literrature »

    FRANCOFAUNE

    AZnavouhr le Brave a comparé un jour

    Le génocide Algérien par les mamelouks Français à celui que les siens ont vécu

    De la main des spadassins d’Atata Turcs

    Khelfane

    23
    6
      Zaatar
      5 octobre 2018 - 18 h 55 min

      Tu fais bien de le rappeler l’ami. Lors d’une interview qu’on peut retrouver sur le net donnée par aznavour à un journal français, il n’a pas arrêté de marteler que la Palestine est une terre arabe injustement usurpée.

      10
      1
    awrassi
    5 octobre 2018 - 13 h 07 min

    Aznavour était un sioniste imbu de sa personne et radin comme ses amis de Tel Av … L’artiste et l’homme ne font qu’un auprès du Seigneur …

    16
    27
      Khelfane
      5 octobre 2018 - 18 h 07 min

      Veuillez bien sûr pardonner

      Les infernales fautes de frappe

      Et les grafittis involontaires

      Sur le mur des lamentations françaises

      Ou prétendues telles

      Zaatar
      5 octobre 2018 - 18 h 58 min

      Tu ne connais donc rien d’aznavour, désolé de te le dire ainsi. Dommage.

      5
      2
    Anonyme
    5 octobre 2018 - 12 h 44 min

    Hier dans un petit restaurant à Alger une association a rendu hommage à celui qui chante Emmenez-moi au bout de la terre, Emmenez-moi au pays des merveilles
    Il me semble que la misère, Serait moins pénible au soleil. Hier en ‘Algérie pays de soleil des jeunes et moins jeunes ont organisé un karaoké en hommage à tous les amis des pauvres et les enfants des génocides du monde reposez en paix CHARLES , les enfants d’un pays du soleil t’aiment tous .

    38
    5
      awrassi
      5 octobre 2018 - 13 h 28 min

      Ton Charles ne calculait que les « génocides » arménien et juif … Alors qu’ils sont loin d’être véridiques, contrairement à ceux du colonialisme occidental.

      16
      19
        Zaatar
        5 octobre 2018 - 21 h 41 min

        Pardonnes moi l’ami mais tu te trompe. Lis l’interview de Charles aznavour sur libération et tu auras probablement une autre idée de l’artiste. C’est sur le net à portée de tous.

        7
        1
      Zaatar
      5 octobre 2018 - 21 h 30 min

      Deux tziganes sans répit, grattent leurs deux guitares, ranimant du fond des nuits, toute ma mémoire. Sans savoir que roule en moi, un flot de détresse, font renaitre sous leurs doigts ma folle jeunesse; Ekh raz yechtcho raz yechtcho mnogo mnogo raz,Ekh raz yechtcho raz yechtcho mnogo mnogo raz; Jouez tziganes jouez pour moi, avec plus de flamme, afin de couvrir la voix, qui dit à mon âme, où as-tu mal, pourquoi as-tu mal, ah t’as mal à la tête, mais bois un peu moins aujourd’uhi, tu boiras plus demain et encore plus après demain…

      2
      1
    Ch'ha
    5 octobre 2018 - 12 h 43 min

    Un chanteur qui a le droit à ses opinions politiques mais lorsque l’on utilise sa notoriété à des fins électoralistes très peu pour moi. Il a été un soutien INCONDITIONNEL à Sarkozy et au sionisme lutte contre l’antisémitisme virtuel, quand même!
    Si sa famille avait un minimum de dignité elle aurait refusé un hommage national grandiloquent et de surcroît restreint à la populas. La France du sous-sol reléguée au bas-fond.
    J’imagine les Drucker Sarko et toute la clique en exaste meRdiatique…
    PS : je n’ai pas la TV 😉

    16
    11
    LOUCIF
    5 octobre 2018 - 12 h 23 min

    Est-ce que ce n’est pas Charles Aznavour lui même, sa famille et ses proches qui ont décidé que cela se passe ainsi ?? Il ne faut pas seulement montrer du doigt le pouvoir politique qui ,c’est sûr, jouit de situation pareille pour redorer son blason comme on dit ! On espère que la presse française cherchera … « le pourquoi du comment » du choix de ce type de funéraille !

    PS : je suis un fan d’Aznavour depuis ma tendre adolescence ! Je l’ai découvert avec « Je m’voyais déjà (1961) » , … je n’avais pas encore 18 ans pour … « quitter ma province », …. mais 16 ans à peine !!

    10
    7
      Le Français
      5 octobre 2018 - 15 h 02 min

      La famille ne voulait pas d’hommage à la base.

      5
      1
    Anonyme
    5 octobre 2018 - 12 h 14 min

    « Ils sont venus ils sont tous là «  mais sans le peuple juste eux pour se montrer…
    Hommage national dommage qu il n y est pas eu d hommage populaire pour ce grand chanteur…

    16
    2
    ben bey
    5 octobre 2018 - 11 h 58 min

    Beaucoup de français_en ont assez, mais les_médias_dont aux ordres , les français sont des veaux sic degaule.

    12
    1
    Kahina-DZ
    5 octobre 2018 - 11 h 53 min

    Le mauvais calcul de Macron.
    Ceux d’en bas sont plus nombreux que ceux d’en haut…Il ne va pas gagner des points, mais il va en perdre.
    Plus le temps passe, plus on découvre le QI bas de Macron. Il ferait un bon chauffeur de Taxi.

    20
    5
    Pauvre Arménie !
    5 octobre 2018 - 11 h 25 min

    Inoubliable « La Mama » ! Mais Charles Aznavour est malheureusement tombé dans l’escarcelle de « Qui vous savez »… Ecoutez donc les encenseurs type Michel Drucker. Et la présence de Sarkozy Hollande : Pauvre Arménie…

    16
    3
    Sprinkler
    5 octobre 2018 - 11 h 17 min

    Les Aznavour ont eu au moins cette chance d’échapper aux massacres de 1915…Chance qui a manqué à ces milliers d’Algériens massacrés un certain mai 1945…par la  » République française « .

    36
    4
      Zaatar
      5 octobre 2018 - 11 h 42 min

      Salut sprinkler

      Setif, Guelma ou Kherrata come on come on
      ….on en a fait une chanson aussi qui est restée dans nos mémoires. Ce sont des événements qui ne s’oublient pas. Salut l’ami.

      25
      2
        Sprinkler
        5 octobre 2018 - 12 h 01 min

        Bien le bonjour Zaatar ! Comment ne pas associer le terme  » massacre  » à cette épopée  » civilisatrice  » qui s’est échouée sur nos côtes un certain 14 juin 1830, bien avant que les turcs, qui sont allés à bonne école, n’imitent l’armée française en Algérie en trucidant des centaines de milliers d’Arméniens. La France reconnaît son crime sur la personne de Maurice AUDIN,  » panthéonise  » le plus français des Arméniens – Aznavour – mais dissout dans l’amnésie son génocide algérien ! Au plaisir de te relire !

        19
        1
          Anonyme
          5 octobre 2018 - 15 h 27 min

          Ami sprinkler, les turques ont aussi trucide des algeriens.

          6
          2
    Nadjma
    5 octobre 2018 - 11 h 10 min

    Ils sont incroyables quand même et c’est nous qu’ils viennent soit disant plaindre parce qu’on serait maltraités et opprimés par notre gouvernement, par notre pouvoir, par notre armée, par notre police= etc… les malheureux ils préfèrent ignorer à quel point leur classe dirigeante les méprise!

    24
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.