Un gendarme tunisien blesse une petite fille algérienne par arme à feu

Garde nationale tunisienne
L'élément de la Garde nationale tunisienne visait un chien. D. R.

Un membre de la Garde nationale tunisienne a blessé une petite fille algérienne qui s’apprêtait à rentrer au pays avec ses parents par le poste frontalier terrestre, indique le quotidien arabophone Ennahar. Le gendarme aurait visé un chien errant mais il a touché la fille et un policier tunisien par inadvertance, ajoute le journal.

Le pronostic vital de la victime n’est pas engagé. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances dans lesquelles ce malheureux incident s’est produit, apprend-on.

L. S.

Comment (14)

    Kenza
    3 novembre 2018 - 21 h 51 min

    Pourquoi abattre un pauvre chien qui n’avait ni ceinture explosive ,ni ne criait « Allah Akbar »….et qui, certainement, n’était pas enragé comme le sont les terroristes.

    6
    2
    elhadj
    3 novembre 2018 - 11 h 34 min

    nous prennent ils pour des attardes mentaux pour croire a leurs fallacieuses justifications .çà sent vraiment le mépris envers nous autres et nous devons de répondre avec force et une extrême énergie a cette tentative d assassinat d une innocente fille prise comme un chien errant .cette tentative d homicide volontaire devra entraîner la sanction qui s impose sinon la réciprocité devra s appliquer sans sommation. l on ne peut longtemps tolérer de tels actes de mépris de la part de nos voisins et nous devons avec fierté ni concession défendre notre dignité trop souvent atteinte.

    10
    7
      Anonyme
      4 novembre 2018 - 11 h 30 min

      Je ta paie  » Fi sabilialah » la consultation, comment tant d’autres vous voyez des ennemis imaginaires part tout .
      Alah ijibe achifa

    Anonyme
    3 novembre 2018 - 11 h 21 min

    ils sont interdit de champ de tire pour éviter qu ils entre-tue accidentellement

    8
    1
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 23 h 15 min

    tu parle d un cow-boy s il n y a pas plus de victimes c est parce qu il a tirer qu une seul fois sur le chien

    13
    2
    Un aboiement aurait suffi !
    2 novembre 2018 - 21 h 35 min

    Il faut désarmer les services de l’insécurité tunisienne, et dans ce cas de figure, ce « gendarme » n’avait qu’à aboyer fort, le chien errant aurait continué son chemin vers, (mais oui), « La terre promise » !

    21
    1
    Apulée de Saldae
    2 novembre 2018 - 21 h 31 min

    Avec des tireurs  » d’élite » de la trempe de ce policier , la guerre contre le terrorisme en Tunisie est mal engagée.

    24
    2
    Calme
    2 novembre 2018 - 21 h 07 min

    Hamdoullah elle est vivante et n’aura aucune séquelle.
    Le chien errant avait peut être la rage et à voulut éviter que quelqu’un soit mordu.

    5
    17
    HOUMTY
    2 novembre 2018 - 20 h 49 min

    SALAM L’KHAWA….. il faut équiper la gendarmerie tunisiene de pistolet a eau…. c’est mieux pour tous le monde. prompt rétablissement a notre bout de choux national et au policier. VIVE LA MERE PATRIE L’ALGERIE ET L’ A.N.P

    33
    5
    Service
    2 novembre 2018 - 20 h 43 min

    Tire sur un chien pour toucher une Algérienne je trouve cet accident invraisemblable et cache autre chose.
    Algériens, chiens.. quelle lecture donné a ce geste qui ne pourra pas être innocent ?

    Les Marocains violent nos consulats et déchirent notre drapeau, les Tunisiens tirent sur nos enfants le lendemain du premier novembre sans réaction de la part de du ministère des Affaires étrangères comme d’habitude, a quio ça rime tout ça ?

    32
    14
      Anonyme
      3 novembre 2018 - 12 h 07 min

      tu ne veut quant même pas une déclaration de guerre a chaque incident diplomatique sinon y a aussi le qatar les saouds les emirats et plus ,,faut croire que les musulmans ne sont frère que dans la miséré

      8
      3
    Anonyme
    2 novembre 2018 - 20 h 23 min

    Pourquoi abattre un pauvre chien qui n’avait ni ceinture explosive ,ni ne criait « Allah Akbar »

    39
    5
      Amal
      2 novembre 2018 - 22 h 00 min

      Mourir de rire. C’est génial ca

      11
      2
    kamel
    2 novembre 2018 - 19 h 54 min

    mais de qui se moque-t-on? un gendarme Tunisien qui fait usage d’une arme probablement de guerre (un PM) pour abattre un chien, dans une zone de circulation douanière entre deux pays avec une démarcation de frontière et il blesse un fonctionnaire de Police et une fille du pays voisin.. Il faut être fou et aveugle pour lire pas pour la prendre en compte/

    36
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.