Le président du Conseil des ministres italien en visite en Algérie

Guiseppe Conte
Le président du Conseil des ministres de la République italienne, Guiseppe Conte. D. R.

Le président du Conseil des ministres de la République italienne, Guiseppe Conte, effectuera une visite de travail et d’amitié demain lundi 5 novembre en Algérie, à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, indique un communiqué de la Présidence de la République.

«Cette visite s’inscrit dans le cadre de la promotion du dialogue politique de haut niveau entre l’Algérie et l’Italie qui sont liés par un Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, signé à Alger le 27 janvier 2003, par le président Bouteflika et son homologue italien», précise la même source. L’Algérie et l’Italie saisiront l’occasion de cette rencontre pour «procéder à un échange sur les questions d’intérêt commun, aux niveaux méditerranéen, maghrébin et du Sahel», ajoute le communiqué.

Plusieurs questions régionales et internationales devraient ainsi faire l’objet d’échanges entre les deux parties, notamment la lutte contre le terrorisme transnational et la migration clandestine, ainsi que la situation en Libye, au Sahara Occidental, au Sahel, notamment au Mali. Sur toutes ces questions, l’Algérie et l’Italie coordonnent de façon permanente leurs efforts, en particulier celles qui ont une relation avec la situation en Libye. L’Algérie soutient une solution politique et un dialogue inclusif des parties libyennes dans le respect de l’unité, de la souveraineté et de l’intégrité de la Libye.

L’Italie partage la même vision et croit que la solution doit émaner des Libyens, eux-mêmes, sans aucune interférence étrangère. Les deux pays insistent également sur la nécessité d’accompagner les efforts des Nations unies en vue de hâter la sortie de crise en Libye et sur l’urgence de trouver un règlement à la crise libyenne «qui aura certainement un impact positif sur la zone sahélo-saharienne».

S. S.

Comment (10)

    Slam
    5 novembre 2018 - 11 h 48 min

    Grande Braderie Du 5e Mandat : on vous rachète tous vos clandestins, vos vieilles bricoles, vos brouettes cassées , vos usines rouillées.. Venez faire des affaires ! Vous serez logés nourris et vous repartirez avec un Poster dédicacé par Fakhamatouhou. Charognards de tous les pays, Dépêchez vous !! Fin DES SOLDES en avril 2019.

    3
    1
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 22 h 33 min

    Oui en effet j ai vu comment vs avez lâcher Kadhafi pr la France USA et l Otan et autres européens , la Lybie vs avez une responsabilité car la Lybie c t une influence italienne au niveau relations avec l Italie bien avant Berlusconi en tant que président du conseil italien ou PM ; pkoi vs n avez jouer de tt vos atouts pr empêcher la Lybie de sombré alors que vs saviez que BHL et Sarkosy mentait au monde entier ; l Italie sait se faire entendre par exemple pr les migrant au sein de son UE et de ses membres ; et je rappel a l Algerie mon pays qui n avait reconnu à cette époque ce CNT lybien que vs ns avez fabriqué de ttes pièces BHL et Compagpie ; l Algerie a changé ensuite l a reconnu pt être la pression subi par Sarkozy Juppé et l Otan a l époque ; j en sais rien , j ai tjrs pas compris ce revirement de la part de notre pays qu on les ai reconnus ses islamistes terroristes au bout du compte , bref c est un autre débat et l Algerie n est pas la Lybie ; européens arrêtez vos entreprises au Sahara occidental par exemple et vs serez de vrais partenaires respectables. Haut niveau avec la France , haut niveau avec l Italie ; on nous bassines la meme choses chez nous depuis Sellal et on arien vu nous les algériens  » le peuple ».

    4
    1
    Tredouane
    4 novembre 2018 - 21 h 45 min

    Une coopération fructueuse,un travail de concertation sur les dossiers communs,le transfère de vraies technologies,l’aboutissement à une réel stabilité en Libye.

    2
    1
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 18 h 04 min

    Décidément on est des vraisuper naïfs !
    c est pour reprendre les expulsés comme a fait Merkel

    7
    5
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 14 h 11 min

    Il vient prendre sa récompense pour ne pas avoir cité Chakib dans toutes les affaires de corruptions

    15
    7
    Jean-Boucane
    4 novembre 2018 - 13 h 37 min

    L’Algérie doit impérativement se rapprocher de l’Italie !!!
    Contrairement aux idées reçus l’Italie est le deuxième pays le plus industrialisé d’Europe (derrière l’Allemagne et devant la France) !
    La coopération sera fortement bénéfique pour les deux nations car les économies sont complémentaires !
    Je ne comprends pas pourquoi nos dirigeants n’ont des yeux que pour la France alors qu’avec une coopération avec l’Italie on n’aurait sans aucun doute bien plus avancés que la coopération française ! Maintenant si les algériens aiment être les larbins des autorités françaises et de l’intelligentsia française qui nous déclare ouvertement comme étant leur ennemi c’est votre choix!!!
    L’esclave n’est esclave que dans sa tète!!!

    21
    5
      Anonyme
      4 novembre 2018 - 15 h 46 min

      C’est déjà fait. Nous avons une mafia qui va acheter une carcasse de raffinerie italienne.

      5
      12
        Jean-Boucane
        4 novembre 2018 - 18 h 42 min

        Apparement tu es un expert dans le domaine petrolier… le rachat d’une raffinerie est une très bonne nouvelle par contre dans ton pays la SAMIR a fait faillite… je pense que tu faisais également parti des personnes qui nous promettait le Venezuela pour 2015 puis 2017 puis 2019 et maintenant 2021???

        8
        2
        manman1954
        4 novembre 2018 - 18 h 46 min

        @Anonyme 4 novembre 2018 – 15 h 46 min
        Marroqui ! Retourne dans ton bidonville de Sidi Moumen.

        9
        3
      Exactement
      4 novembre 2018 - 16 h 21 min

      @ Jean Boucane
      Entièrement d’accord avec toi.

      13
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.