Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi arrêté à Tokyo

Ghosn
Carlos Ghosn. D. R.

Par Houneïda A. –- Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi a été arrêté, ce lundi 19 novembre, dans la capitale nippone, Tokyo, pour «malversations». Selon les médias japonais, Carlos Ghosn est soupçonné d’avoir «dissimulé une partie de son salaire au fisc». Dimanche soir, le siège de Nissan à Yokohama, ville portuaire japonaise a été perquisitionné.

Nissan vient de confirmer l’information dans un communiqué rendu public, alors qu’à la Bourse de Paris, le titre de Renault a baissée de plus de 12% ce lundi. Nissan a perdu près de 11% sur les marchés japonais.

«Carlos Ghosn a pendant de nombreuses années déclaré des revenus inférieurs au montant réel», a affirmé Nissan dans un communiqué, «selon les résultats d’une enquête interne», précisant que «de nombreuses autres malversations ont été découvertes, telles que l’utilisation de biens de l’entreprise à des fins personnelles». Le groupe a déclaré qu’il va proposer au conseil d’administration de le «démettre de son poste rapidement».

Carlos Ghosn, est arrivé à Tokyo au printemps 1999 pour, dit-on, redresser Nissan, qui venait de s’unir à Renault. En 2017, il est remplacé par Hiroto Saikawa, tout en restant à la tête du conseil d’administration.

En tant que PDG de Nissan, le Franco-Libano-Brésilien de 64 ans avait touché, pour la période d’avril 2016 à mars 2017, quasiment 1,1 milliard de yens (8,8 millions d’euros au cours de l’époque). Il dirige aussi le conseil d’administration du constructeur Mitsubishi Motors, qu’il a sauvé de la débâcle fin 2016 en prenant une participation de 34% dans le groupe.

Le partenariat Renault-Nissan-Mitsubishi est constitué comme suit : Renault détient 43% de Nissan qui possède 15% du groupe au losange, tandis que Nissan possède 34% de son compatriote Mitsubishi Motors.

Les accusations à l’encontre de Carlos Ghosn vont, sans doute, porter un coup dur au trio franco-japonais qui avait vendu, l’an dernier, 10,6 millions de voitures, dépassant ses rivaux Toyota ou Volkswagen.

H. A. 

Comment (30)

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 22 h 42 min

    Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi arrêté à Tokyo
    Pour dire combien les institutions, et les responsables japonais sont plus logiques, plus,sages,
    Plus transparents, et plus honnetes que leur homologues français arrogants, chauvins, égoistes, Ultranationalistes
    Qui font avancer, et faire fructifier leurs affaires, et leurs contrats « juteux » qu’avec la corruption,
    L’opacité des comptes, les contacts, et leurs avances qui s’en suivent, le lobbysme, l’influence culturelle,
    La proximité qui s’apparente à un comportement envahissant, et désagréable
    « Moi je vous aime,….. moi non plus »,…
    Les dirigeants, et responsables français devraient apprendre, davantage, de la grande civilisation nippone Du « Soleil Levant »
    C’est toute une autre culture, !!,….imprégnée d’intégrité, de modestie, et de sagesse

    Anonyme
    21 novembre 2018 - 14 h 26 min

    Bouchouareb possède la nationalité française pour plusieurs raisons, pas pour celle que vous évoquez. En France il est chez lui, depuis bien longtemps.

    J'admire ce gars là pour son intelligence.
    21 novembre 2018 - 0 h 38 min

    Il faudrait l’engager pour diriger l’économie en algerie .
    10 ans après nous n’aurons plus besoin de vendre du pétrole et du Gaz.
    Ce gars là tout les pays industriels se le dispute pour l’avoir pour eux.
    Tout ce qui touche se transforme en OR.

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 14 h 46 min

    Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi arrêté à Tokyo
    Comme si la France, et son économie sont touchées, de peur d’un seisme boursier, et chute des actions
    Fuite des investisseurs, et actionnaires de Renault (la 1ère au Monde ?!,…), nostalgiquement, étatique, Avec un mélange de nationalisme explosif, et ombrageux qui fait perdre la tete des français
    Pour leur Renault
    Hommages aux institutions démocratiques du Japon !!
    Mais en Algérie, pays de l’évasion fiscale, et des fuites de capitaux vers les paradis fiscaux
    Où est la situation avec « Panama Papers », et d’autres affaires de crimes économiques, financiers, fiscales
    Commerciales , mais avant , où est notre Justice, et notre Cour des Comptes, ??…..
    Silence Radio, et Calme Olympique, en attendant, et en espérant toujours d’ouvrir ces dossiers
    Dans un climat démocratique , et des institutions démocratiques, et transparentes

    4
    2
    Chibl
    20 novembre 2018 - 12 h 26 min

    Carlos Ghosn est un grand manager, il est même vénéré par les japonais, il a sauvé NISSAN en 1998, ne vous inquiétez pas pour lui il sera remis en liberté dans pas longtemps.

    5
    2
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 2 h 05 min

    Pas étonnant que la maffia qui dirige notre pays, adore placer l’argent détourné au Liban (Comme la famille Khelil par exemple).

    9
    1
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 23 h 42 min

    Hé les gars, j’ai lu « Franco-Libano-Brésilien » alors je ne sais pas pourquoi certains n’ont retenu que le qualificatif « Libanais »..! Et dire que les gens n’aiment pas payer les impôts…la zakate imposée par le Créateur serait plus équitable pour tous, 2,5% et c’est bon, les pauvres se compteraient sur le bout des doigts sans oublier l’aumône des âmes charitables et le monde serait meilleur….Non ce n’est pas une blague!

    6
    3
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 21 h 37 min

    Les Japonais reprochent à notre Libanais de ne pas avoir déclaré ses revenus, donc de ne pas avoir payé ses impôts ET surtout d’avoir utilisé  » les moyens de l’entreprise à des fins personnelles ».
    Quand ils ont lu ce communiqué, nos politiciens de tous bords de sont étranglés de rire. Quand ils dilatèrente la rate, Ould Abes leur fit parvenir un communiqué disant de façon énigmatique « lemzyya ma ranech jouapene ». Et tous les concernés dirent à l’unisson: »lemzyya ».

    18
      Anonymeplus
      19 novembre 2018 - 22 h 20 min

      En même temps, les japonais l’ont bien cherché, ramener un libanais aux commandes de nissan, c’est comme faire rentrer le loup dans la bergerie.
      Regardez ou en est la construction du siège d’air Algérie a bab ezzouar, c’est le seul bâtiment où le chantier est à l’arrêt depuis des années. Le bureau d’études libanais à fourgué des plans bidons (plan d’un hôtel déjà construit) a snc lavalin qui suivait le chantier. Résultats : les libanais se sont barrés avec des millions d’euros et le dossier est à la justice canadienne qui demande des comptes aux nôtres.
      Je parie que l’état va encore payer les pots cassés.
      Un bureau d’études libanais pour faire les plans du siège d’air Algérie !!!
      Il y a qu’en Algérie où l’on voit se genre de bizarreries.

      21
      3
    Chaoui Ou Zien
    19 novembre 2018 - 20 h 30 min

    C’est lui qui a fait avaler a nos « irresponsables » la couleuvre (« usinette ») Renault avec les conditions horifiques qu’on connait tous. J’ aimerai bien voir ce libanais vetu de l’uniforme penitentiaire japonais. Ce serai une tres grande satisfaction pour moi en attendant de voir les « notres » (ceux qui sont trompes dans l’affaire) vetus du costume penitentiaire Algerien.

    22
    Brahms
    19 novembre 2018 - 20 h 03 min

    Le Liban est une création de l’Etat Français en 1943. Le Liban, c’est un vivier de fraudeurs fiscaux, de délinquants financiers n’aimant que l’argent et les prostitués de luxe.

    15
    2
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 18 h 58 min

    Les Libanais – pour en avoir fréquenté beaucoup . ont beau adoré l’argent et fonctionné de façon clanique (notre régionalisme à coté de leur communautarisme est de la praline rose), celui-ci les rend si égoïstes qu’ils sont incapables de fonder un État-Nation. Pourtant il y en a des milliardaires libanais de par le monde avec moult nationalités… Ils sont bouffés par leur égoïsme, toujours à rouler les autres, plus roublards encore que les Égyptiens. Qui se souvient que la richesse du Liban avant la guerre civile était le fait du traitement de l’opium (le fait autant de chrétiens que de musulmans, bonjour la moralité !), de banques qu’on appelait pas encore « off-shore » et de la prostitution de luxe ?

    16
    2
    Exemple à suivre
    19 novembre 2018 - 17 h 47 min

    On devrait s’inspirer de cas d’école car c’est un exemple ou l’Etat de Droit s’applique contre la fraude fiscale, la corruption ou l’évasion fiscale. Exemple à suivre dans notre pays ou l’anarchie, la corruption endémique, le conflits d’intérêts,… sont devenus la règle depuis 20 ans dans tout les corps d’Etats et les sociétés privés.

    13
    1
    Linguistique
    19 novembre 2018 - 17 h 42 min

    Carlos va être vongedit par les Japs qui depuis 1999 appliquent l’adage:  » il est interdit de se faire attraper ». Ghosn va être jeté comme une vielle chaussette comme le furent avantt lui les dirigeants de Sony et de Toyota. Ils réfléchissent, pour le remplacer à faire appel à un super génie qui débuta comme aide-comptable et amassa en quelques années une fortune colossale. Son aptitude à déjouer le fisc sans jamais se faire attraper, consistait à se tirer d’affaire grâce à des incendies opportunes à des usines.
    Ce sera la grosse huile qui remplace la grosse cylindrée

    11
    5
      Anonymeplus
      19 novembre 2018 - 22 h 28 min

      Le parallèle est édifiant, n’était-ce un détail qui a son importance, l’aide comptable à eu les clés de l’Algérie avant l’installation des usines financées à 100% avec le banques publiques.
      Du pain béni, le patron de nissan aurait été l’homme le plus riche de la planète avec de telles conditions.

      7
      4
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 2 h 16 min

      Que des accusations gratuites, sans aucunes preuves. Le fait que cet expert-comptable de formation, qui a débuté dans le monde des affaires depuis 1971, ne soit pas de la bonne région, vous reste en travers de la gorge. Si les autres (liés directement au pouvoir) s’enrichissent, c’est hallal, mais lui c’est forcément haram.
      PS: Je ne dis pas qu’il a toujours été 100 % propre, il a du probablement à certains moments s’arranger avec certains du pouvoir, pour faciliter ses investissements ou éviter des blocages (comme cela se fait d’ailleurs presque partout dans le monde). Mais de tous les gros hommes d’affaire actuels, c’est celui qui est le plus éloigné des magouilles du pouvoir.

      7
      3
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 17 h 15 min

    Après avoir passé le temps d’une génération à présider aux destinées d’un fleuron nippon, il fallait s’attendre qu’un jour il faudrait le restituer aux siens. Ce qui ne t’appartient pas te ruineras, adage bien de chez nous…

      Anonyme
      19 novembre 2018 - 18 h 33 min

      La vision d’un monde qui évolue vers un village global n’est viable et faisable que si ce sont des nations formées de citoyennes et de citoyens qui mènent les barques, pas des Banksters avec leurs Pdg aux gilets dorés.

    Ch'ha
    19 novembre 2018 - 17 h 10 min

    Comme un air de Cahuzac ministre du budget et des finances de flamby inculpé pour blanchiment d’argent provenant de fraude fiscale.
    Sans oublier les panama papers et paradise papers.

    8
    4
    Le Français
    19 novembre 2018 - 16 h 44 min

    Ne mêlez pas cet homme à la France, il n’a rien de français.
    Je ne croit d’ailleurs pas que les français ayants des actions à Renault soient très contents à l’heure qu’il est.

    11
    8
      l'algerien
      19 novembre 2018 - 17 h 41 min

      sarko hongrois , pasqua corse etc etc , on sait trés bien qu’il ne reste que 3 ou 4 000 000 de francais de souche la bonne blague ah ah ah et ceux qui ont rejoint daesh ne sont pas francais aussi !!!!! les pretres pedophiles non plus ne sont pas francais

      13
      3
        Anonymeplus
        19 novembre 2018 - 22 h 08 min

        Il n’existe pas de français de souche, c’est une contrée d’une multitudes de races.
        L’histoire est là pour coroborer mes dires.

        8
        2
    elhadj
    19 novembre 2018 - 16 h 17 min

    Que nos services de contrôle du fisc s intéressent de plus prés en examinant méticuleusement les bilans des opérations de transactions commerciales avec tous les partenaires étrangers et en particulier Français et Chinois compte tenu des affaires scabreuses relevées dans le passe avec des entreprises implantées dans le pays qui manipulent a dessein et avec une certaine complicité leurs bilans financiers et procèdent a de faramineux transferts de bénéfices ou de surfacturations relatées a l époque par la presse (…)

    10
    3
    Felfel Har
    19 novembre 2018 - 16 h 02 min

    Ils sont tous ripoux ces PDG d’entreprises francaises du CAC 40! Autrement, ils ne seraient pas si riches. C’est comme certains de nos « biznassia » qui ne reculent devant rien pour amasser des fortunes. Ils ne sont pas plus intelligents que le commun des mortels. Ils excellent toutefois dans l’art de tricher, en contournant les lois, quand ils ne les violent pas sans vergogne parce que bien proteges. A l’ecole primaire, on m’a appris que « bien mal acquis ne profite jamais ».
    PS: Je suis loin de chez moi et le seul clavier disponible ne me permet d’utiliser des accents. Sorry!

    14
    2
      Anonyme
      19 novembre 2018 - 17 h 06 min

      Tu dois donc être dans cette contrée peuplée d’hommes libres, à la grosse tête, à l’histoire riche en événements glorieux démarrés par une défaite infligée à pharaon. Inventeurs du couscous, de l’huile d’olive, des figues sèches, ces durs travailleurs tiennent le coup avec la chemma qu’ils logent sous leurs lèvres. Ils ne reconnaissent ni leur voisin qu’ils taxent d’envahisseurs venus f’Orient mais vénèrent ceux qui vinrent du Srptentrîon qu’ils remercient du legs culturels qu’ils apporterent

      4
      7
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 15 h 10 min

    Avec Renault en Algérie la victime de toujours, et ses dirigeants, (un brésilien d’origine maronite libanaise)
    Les problèmes, les malices, les ruses, les faux, et usage de faux….. A fortes odeurs de scandales
    N’en finissent pas, le sérieux, et la transparence dans leurs activités manquent, parfois, cruellement
    Mais, surtout, il faut rendre, hommages aux institutions démocratiques japonaises
    Les institutions algériennes doivent etre assainies, et réformées, pour suivre leurs homologues japonais
    Très sérieux, et transparents
    En Algérie, l’évasion fiscale, les fuites de capitaux à l’étranger, le faux, et l’usage de faux, ont gravement
    Terni, et écorné l’image des institutions algériennes, et l’Algérie, à l’étranger ?!,…

    19
    2
    Moh
    19 novembre 2018 - 14 h 41 min

    Quand il parlait de l’Algérie il disait avec arrogance : Nous irons s’installer en Algérie quand nous l’aurons décidé !

    19
    2
      Abou tamtam
      19 novembre 2018 - 15 h 35 min

      Affirmatif. Il méprisait Bouchouareb and co alors que la grande marque Allemande VW faisait le forcing pour s’installer en Algérie. C’est peut-être pour service rendu que Bouchouareb a pu s’installer en france.

      19
      1
        Moh
        19 novembre 2018 - 20 h 25 min

        En effet il méprisait Bouchouarbe parce qu’il savait tout sur lui, les patrons ou les hommes politiques Français avant de venir en Algérie ils reçoivent des dossiers sur leurs interlocuteurs Algériens par leurs services concernés.

        10
        1
    Anonymeplus
    19 novembre 2018 - 13 h 59 min

    Le porte étendard des capitaines d’industrie français est en fait, un voyou qui fait maladroitement dans le détournement de fond, et Macron nous demande de prendre exemple sur ça !!!
    Plus l’Algérie s’éloignera de la france et plus nous nous développerons et nous serons indépendant dans nos choix économiques, j’en suis convaincu.

    28
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.