Reportage : la vie des personnes handicapées en Algérie

AP-TV a suivi des handicapés moteurs et leur a donné la possibilité de s’exprimer sur leur handicap et les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

Comment (5)

    HOMBRE
    23 décembre 2018 - 8 h 55 min

    Quand on voit comment les algeriens se comportent sur la route !des handicapes il va en avoir de plus en plus ,il ne faut pas venir pleurer les routes algeriennes sont des fabriques a handicapes,lors d un accident vaut mieux etre mort que handicape c est moins douloureux pour les familles

    Amazighkan
    16 décembre 2018 - 20 h 43 min

    Tous les handicapés ne sont pas logés à la même enseigne, j’en connais un qui dirige tout un pays sans prononcer un seul mot compréhensible. Ses subordonnés et collaborateurs ont développés une compétence rare de pouvoir comprendre par télépathie les consignes de leur chef. Ould Abbas a même prédit il y a quelques temps qu’il ne tardera pas à retrouver ses jambes et toutes ses facultés. On attend toujours que le miracle se produise pour consacrer Ould labess au rang de prophète.

    Ch'ha
    15 décembre 2018 - 21 h 56 min

    PS : à Lyon, les handicapés roulent sur la route même pas les trottoirs qui pourtant leur sont accessibles à condition que les automobilistes ne soient pas garés sur le trottoir et ça c’est souvent le cas avec la complicité de la flicaille lyonnaise qui ne verbalisent jamais ces automobilistes y compris et surtout lorsqu’ils bloquent les entrées des immeubles😉
    AP vous m’avez tendu une perche je la saisis 😁

    Ch'ha
    15 décembre 2018 - 21 h 47 min

    Les USA ont toujours été pionnier en la matière alors qu’en France même quand j’étais à la fac rien n’est adapté pour les handicapés c’est dire.
    Une ville qui m’a marquée par son nombre hyper important de handicapés c’est Grenoble et par contre tout leur est accessible et facilité.

    Bibi
    14 décembre 2018 - 18 h 59 min

    Sur les routes, il y a en moyenne 35 morts par semaine en Algérie sans compter les blessés graves donc ce sont des bombes à retardement pour l’Etat. Pensions à payer, aides à domicile, soins, prothèses, domicile adapté avec des ascenseurs. C’est très lourd pour l’Etat donc prévoir encore des milliards et des milliards pour assurer le bien être de tous ces handicapés.

    8
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.