Coupe d’Afrique des nations 2019 : l’Egypte hôte de la 32e édition

StadeCaire
International Cairo Stadium. D. R.

La Coupe d’Afrique des nations de football CAN-2019 (15 juin – 13 juillet) se jouera en Egypte au lieu du Cameroun, dont l’organisation lui a été retirée par la Confédération africaine (CAF) pour des raisons d’ordre infrastructurel, a annoncé mardi l’instance continentale.

La décision a été prise par la CAF à l’issue de la réunion de son comité exécutif à Dakar (Sénégal), en marge de la cérémonie des Glo CAF Awards prévue ce soir.

R. S.

Comment (4)

    MELLO
    10 janvier 2019 - 14 h 21 min

    Je suis persuadé que l’équipe nationale de notre Belmadi ira en Égypte et réaliser la meilleure coupe d’Afrique. L’équipe nationale reviendra avec le trophée en ce pays frère. Mahrez ou Attal , sans oublier Chetti décrochera le titre de meilleur joueur du tournoi.

    MELLO
    9 janvier 2019 - 17 h 32 min

    L’Égypte reste un grand pays malgré tous les problèmes auxquels les Égyptiens font face. Si par malheur, notre pays a eu la teneur de ces problèmes, c’est la descente aux enfers. Ce pays des pharaons saura affronter les défis d’une CAN à vingt quatre équipes. Pourtant, il y a un mois personne ne parlait de ce grand pays pour l’organisation de cette CAN, mais c’est sans compter sur ces dirigeants qui ne reculent devant aucun défi. L’histoire de ce pays reste liée au grand schachnak qui les avait libéré de Rames II. Les consultants du monde moderne viendront nous dire que vient faire cette histoire, et pourtant …

    1
    4
    Apache
    8 janvier 2019 - 22 h 36 min

    Il faut donc, dès maintenant offrir le trophée aux Egyptiens. Avec l’aide de la CAF et ses arbitres, personne ne leur tiendra tête.

    13
    2
    One - Two - Three: Viva L'Algérie
    8 janvier 2019 - 21 h 02 min

    Cette attribution ne va pas contribuer à soulager homo 6 de ses hémorroïdes. La délégation marocaine espérait, sans avoir fait acte de candidature, que la CAF « suppliât » leur pays. Mais les Oum edounia, intraitables quand il s’agit des intérêts de leur pays, ne sont pas tombés dans le piège. Le pire est que notre FAF a choisi de jouer le supplétif (comprenez : »le harki ») de ce royaume d’opérette.
    …A toi de jouer, Djamel, pour nous concocter une belle équipe quva rééditer l’épopée de Oum Dourman et nous rendra notre fierté.

    4
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.