Cette autre cible non déclarée visée par les manifestants contre le 5e mandat

Algériens
Manifestation du 22 février à Alger. PPAgency

Par Kamel M. – S’il a été impossible d’identifier l’auteur exact – il y en a plusieurs, mais qui a influencé la rue ? – des appels aux manifestations qui ont fait sortir des milliers de citoyens à travers pas moins de 25 wilayas du pays, un constat est, par contre, facile à faire.

La puissance des réseaux sociaux, notamment Facebook, a fait que les opposants au cinquième mandat de Bouteflika, constitués dans leur écrasante majorité de jeunes de moins de quarante ans, ont adhéré à ce nouveau «parti» qui les a rassemblés dans la rue dont ils ont fait une tribune pour exprimer leur refus du système, mais pas que.

Le message des manifestants d’hier s’adressait aussi à l’opposition traditionnelle, structurée dans des partis et des organisations de masse. Les dizaines de milliers de jeunes ont décidé de crier leur ras-le-bol contre un statu quo interminable depuis l’avènement du multipartisme après le soulèvement d’octobre 1988. Leur nouveau parti s’appelle «Internet» et ils y adhèrent en masse depuis que l’information n’est plus l’apanage de l’élite.

Aucune formation politique de l’opposition n’aurait pu mobiliser autant de citoyens comme a pu le faire le chef du plus grand parti au monde, Mark Zuckerberg. C’est pleinement conscients de cette vérité que les pouvoirs publics ont tenté de bloquer l’accès à ce redoutable outil de propagande, en vain.

Les slogans brandis par les manifestants ce vendredi étaient focalisés sur le rejet catégorique du renouvellement du mandat du Président en exercice, les citoyens réclamant le changement en raison, notamment, de l’absence physique du candidat malade et de son règne «sans fin». Mais la convergence de ces derniers qui ont répondu à des appels aux marches émanant de sources aussi diverses que divergentes démontre que la Toile a unifié des voix jusque-là discordantes autour de slogans communs. Ce que l’opposition n’a pu faire, il y a quelques jours, chez Abdallah Djaballah pour des raisons de leadership et de boulimie de pouvoir.

Cette opposition est la première perdante dans les marches de ce vendredi, car à jamais divisée et incapable de constituer un contre-pouvoir. A contrario, ce raz de marée citoyen a donné des ailes aux partisans du cinquième mandat qui s’apprêtent à répondre par une démonstration de force «impressionnante», dixit le patron du FLN.

Le pouvoir en est capable. Il l’a déjà démontré à maintes reprises par le passé. Pas l’opposition, laminée par le pouvoir et rejetée par la rue.

K. M.

 

Comment (60)

    Bernard
    25 février 2019 - 5 h 30 min

    Soyons clair, les dès sont « pipés « , Bouteflika briguera un 5 ème mandat en 2019, c’est prévu, la démocratie en Algérie est enrayée, ça stagne de trop, c’est programmé à l’avance, du changement il en faudra c’est évident, parce que ça va continuer encore d’aller vite très vite même, le rythme va s’accélérer et le changement sera inévitable, çà il faudra le voir venir si ce n’est en phase de l’être, nous avons toujours rêver d’une Algérie idéale, forte et puissante pour tout le monde…Pour un avenir meilleur à nos enfants et ça commence maintenant, tous unis!

    2
    1
    Un Algérien de Batna
    24 février 2019 - 19 h 17 min

    Meci au président Liamine Zeroual pour son soutien, il nous l’a exprimé a l’université de Batna et devant chez lui où il y avaient même des manifestants qui étaient venus d’autres wilaya.

    12
    3
    Tredouane
    24 février 2019 - 18 h 27 min

    Je pense tout simplement que le Peuple est plus consciencieux et plus mature que l »exécutif et les partis pseudo politiques. Ses revendications sont la sauvegarde de l »ÉTAT, la non-acceptation des responsables qui sont devenus source de danger pour les fondements de la Nation Algérie.
    D’autre part ce ne sont pas que les jeunes qui sont au devant, à mon avis c’est juste la première vague si jamais les pseudos partis, qui veulent imposé leurs intérêts personnel et/ou collectif, ne se repentent pas, ça va être le déferlement!! j’estime que la NATION s’EST AUTO CONSTITUÉE COMME UN BARRAGE POUR LA SAUVEGARDE DE L’ÉTAT.

    12
    EL Che
    24 février 2019 - 10 h 18 min

    soyons Pragmatique et laissons les sentiments a part ! si vous étiez le Pouvoir en place qu’elle est la composante politique d’opposition qui représente la plus vaste couche du peuple Algériens et avec laquel vous étés prêt a faire des concessions !!!? oui oui allez y ! No Worries , go ahead , c est bien ca ! Oui LES ISLAMISTES qui vivra verra …..

    7
    12
    Anonyme
    24 février 2019 - 7 h 44 min

    En lisant des commentaires on découvre facilement la naïveté de certains intervenants. J’allais dire d’une grande majorité…mais bon. Ils pensent, par le juste fait de manifestations pacifiques que le problème est réglé et que l’Algérie est sur la voie d’un grand changement démocratique. Alors certains pensent que le pouvoir va gentiment quitter la table (même si l’amour n’est pas desservi) et leur laissera les clés du pays et de la rente pour en faire ce qu’ils veulent. D’autres pensent que les seuls manifestants descendus dans le rue crier leur colère contre le cinquième vont pouvoir régir la transition vers une démocratie nouvelle. Il y en a même qui pensent qu’on a nul besoin d’intellects ni d’homme d’envergure pour déboulonner d’abord le pouvoir en place puis ériger un pays et une société dans un cadre démocratique. Enfin il y en a qui pensent que c’est déjà gagné par le simple fait de crier pacifiquement « non au cinquième mandat ». On se rend bien compte à quel point le système a conditionné le peuple… moi en tous les cas j’en reste baba.

    28
    31
      Farida
      24 février 2019 - 11 h 57 min

      Il y a un commencement a tout.
      Ceci n’est juste que le debut.

      16
      2
    Hamid
    24 février 2019 - 5 h 18 min

    I love President Bouteflica .In his heyday , he served our country to the very best of his abilities .Only fools can deny that .Now that he’s too ill , I believe it ‘s high time for his well being to call it a day and retire from politics with dignity .He has to listen to the majority of the people who have rejected the fifth term as anachronism .I wish him well .Two days ago , I had a good debate with a friend about the April elections .I’m more curious than anything else , is it true that there are ministers in the government whether present or former ones who hold dual nationality ? Or is it simply rumours ? Tahia Eldzair as always !

    5
    25
    Anonyme
    24 février 2019 - 1 h 46 min

    Toute cette jeunesse qui marche , ils est temps pour la présidence de comprendre que c’est l’Avenir qui marche contre le passe ,si vous les brisez vous brisez aussi l’avenir de l’Algérie et c’est cet avenir qui est le plus important dans tout cela , ils ont montre l’exemple ,pas de violence, aucun parti politique derriere ,c’est excellent , alors messieurs les décideurs ouvrez les yeux ne laissez pas ce pays qui est cher a tous les Algériens sombrer et toucher le fond , ces marcheurs ont donne une leçon de maitrise d’eux meme, preuve qu’ils ne veulent pas finir comme la Libye ou les autres , les Algériens sont intelligent et savent très bien le chemin qu’il ne faut pas prendre , n’oubliez jamais que PERSONNE N »EST IRREMPLAÇABLE.

    40
    Chaoui
    24 février 2019 - 1 h 18 min

    Non le peuple cette fois ci est déterminé beaucoup plus que ces sanguinaires qui devraient etre poursuivi par la cour internationale pour les enlèvements , les disparitions forcées, les assassinats de cadres, journalistes, femme enceintes, enfants simple citoyens.
    Ce n’est plus les années 1988 ou 1990 ou ce pouvoir assassin à programmé une guerre sans merci contre le peuple on pratiquant toute les atrocités pour faire peur au peuple et leur faire croire que c’est des islamistes qui sont derrière tout çà ce n’est pas vrais le peuple Algérien est musulmans sans plus et il rejette catégoriquement cette adjectif « islamistes ».
    çà ne marche pas cette fois-ci les occidentaux détiennent des dossiers contre cette mafia et ils ne les soutiennent pas car peu importe l’homme qui sera président suite aux urnes sans fraude leur interets « les occidentaux » ne seront pas touchés.
    Ce pouvoir « ces voyous, ces incultes, ces vendus » doivent avoir honte et profil bas, ils doivent se cacher au lieu de vouloir organiser un contre manifestation.
    Les 98% du peuple est sorti dans la rue dans toutes le wilayas donc les deux pour cent de vendus à qui on offre 100DA et un sandwitch comme elle la fait la fille de Mostefa Ben Boulaid lors du 4eme mandat à Khenechla elle distribuait 100DA et un sandwitch aux minables comme elles pour barrer la route à son propre compatriote Si Ali Benflis et bien voila aujourdh’ui les enfants de Khenchela se sont réveiller de leur hibernation et ils ont compris qu’ils sont les premiers perdants et ils sont sorti en masse. Donc ou ces voyous de la république ordurière si l’expression est bonne vont trouver des minables en masse, oui comme c’est des spécialistes du mensonge oui ils vont utiliser des archives qu’ils vont montrer à la l’orpheline et kanat el Aare des médias sans crédibilté mais ils vont etre dévoilé à travers les médias étrangers comme d’habitube.
    Leur idioties tous le monde la connait,et çà ne va pas marcher.

    17
    6
    LAS
    23 février 2019 - 23 h 26 min

    @Fatigué
    23 février 2019 – 18 h 05 min
    Qu’ils essaient donc de faire une contre manif mais…..sans bus gratuits, sans sandwichs au cachir gratuits, sans bouteille de jus gratuites, sans la distribution des billets de 2000 dinars en veux tu en voilà …..là on verra combien de zigotos viendraient manifester……yaou fakou !!!!!

    15
    4
    Un algerien qui n aime pas le cachir.
    23 février 2019 - 23 h 08 min

    ( Les partisans du 5e mandat préparent des manifestations «impressionnantes» , Une provocation d’un zélé qui veut plaire a ses maitres qui ne lui ont rien demandé. Attention ya BOUCHAREB sil y a dérapage vous serait responsable ici sur terre et devant le créateur. Appelez plutôt au calme et au dialogue .

    25
    2
    Anonyme Utile
    23 février 2019 - 21 h 06 min

    Je ne partage pas du tout votre avis Mr le journaliste.

    Le peuple Algérien est beaucoup plus intelligent et éveillé que le pouvoir mafieux et illégitime.

    Le peuple Algérien ne se laissera jamais guider par le nez, par qui que se soit.

    Et il l’a prouvé dans ses manifestation civilisées intelligentes et responsables qui ont ébloui le monde entier et donner des leçons de civisme aux pseudos démocraties occidentales, comme le prouve la réalité..

    « la débouteflikarisation » a déjà commencé. Son maître d’oeuvre et son maître d’ouvrage est le peuple Algérien.

    « 
    VIVE LE PEUPLE ALGÉRIEN SOUVERAIN ET TOTALEMENT INDEPENDANT. VIVE L’ALGERIE ÉTERNELLE BELLE ET TOTALEMENT SOUVERAINE. Veuillez publier.

    35
    2
    RODEO
    23 février 2019 - 20 h 57 min

    Attention ce que le fln veut faire pourrait étre dangereux avec tous ces voyous et baltaguias recrutés pour  » ça » et friands de casse-croutes au cachire enveloppés d’un billet de 1000 dinars car ces voyous ne savent pas manifester pacifiquement , ils profiteront de l’occasion pour casser des vitrines et les dévaliser.

    21
    1
    NORD DEAN
    23 février 2019 - 18 h 15 min

    D’après le titre de votre article : « Cette autre cible non déclarée visée par les manifestants contre le 5e mandat », la cible primordiale est à mon sens: LA JUSTICE.
    Un pays ou l’équité, l’égalité des chances, la répartition équitables … n’existent pas, est voué à l’échec. Affirmé par l’exemple qu’on m’a raconté un jour (à vérifier).

    Apres la 2eme guerre mondiale, Churchill réuni son premier conseil de ministres et commençait à questionner ces derniers un a un, qui répondirent chacun son tour que la situation était catastrophique et désastreuse en argumentant.
    Quand arriva le tour du « Garde de Sceaux » celui-ci lui avança que : La justice tient encore un peu debout.
    Churchill se leva et déclara : « Messieurs, si la justice tient encore un peu, rien n’est perdu pour l’Angleterre » et il leva la séance.

    18
    1
    fatigué
    23 février 2019 - 18 h 05 min

    Qu’ils essaient donc de faire une contre manif mais…..sans bus gratuits, sans sandwichs au cachir gratuits, sans bouteille de jus gratuites, sans la distribution des billets de 2000 dinars en veux tu en voilà …..là on verra combien de zigotos viendraient manifester……yaou fakou !!!!!

    24
    1
    EL HAWESS
    23 février 2019 - 16 h 18 min

    Non a la (…) Non au clan d’Oujda,Non aux corrumpus sans fierté ni honneur,Non aux voleurs et aux traîtres,Non aux ingrats injustes,Non aux destructeurs de la Nation et son peuple,vos jours sont comptés et vous serez jugé est condamnée

    36
    3
      zyriab
      23 février 2019 - 18 h 08 min

      Chaque fois que la petite bourgeoisie citadine a voulu montré ses dents elle se les ait faite démolir une à une Chaque fois le Peuple a démontré que sa résidence c’est Bab El Oued El Harrach Baraki Pas la grande poste et la rue Didouche Même pas capable de mobiliser « Belcourt » la Casbah et cela prétend parler au nom du Peuple

      6
      16
    Anonyme
    23 février 2019 - 15 h 03 min

    CHICHE QU’ILS N’UTILISENT PAS LES MOYENS DE L’ÉTAT. QU’ILS SE CONTENTENT D’APPELER ET ONT VERRA S’ILS ONT DES FOULES DERRIÈRE EUX. LE PEUPLE EST SORTI LA PEUR AU VENTRE CERTAINS LEURS PRÉDISAIENT UNE RÉPONSE À BALLES RÉELLES COMME EN 2001 EN KABYLE. ET PUIS IL FAUT SAVOIR QUE TOUTES LES ROUTES QUI CONDUISAIENT AUX LIEUX DE RASSEMBLEMENT ÉTAIENT FERMÉES PAR LA POLICE. POUR EUX ÇA SERA TRANSPORT, SANDWICHS ET UNE ENVELOPPE ET AVEC ÇA ILS N’IRONT PAS LOIN. CAR LE CHANGEMENT EST VOULU PAR LE PEUPLE ET LE PEUPLE SERA TOUJOURS LÀ.

    37
    1
      Yiwen
      23 février 2019 - 15 h 57 min

      Le disque est tellement usé qu’il est ridicule de le faire tourner encore et encore.

      Facebook est un outil de communication comme tant d’autres, heureusement qu’il existe pour mettre en contact ces millions d’algériens.
      Hé oui, pas une seule critique envers les le médias publiques qui ont zappé l’info avec mépris.
      La technologie est inventée par les autres et chez nous on veut la monopoliser en se drapant de patriotisme… Wa fakou! Le peuple est sorti dans la rue crie fort son rejet de ce système.
      Un conseil, la prochaine fois visez bien, la cible est ailleurs… Le peuple l’a dit pacifiquement avec dignité, courage et fermeté. Et ce n’est que le début!

      28
      1
      anonyme
      23 février 2019 - 18 h 05 min

      ils ont
      ***les moyens de l’Etat qui sont visibles
      ***et les moyens secrets c est à dire les « reserves » des oligarques (les profits des marchés de gré à gré )

      15
      1
    Anonyme
    23 février 2019 - 14 h 50 min

    il y aura toujours des gens qui vont manifester , avec 1000DA et du cachir

    33
    4
    ATTENTION !
    23 février 2019 - 14 h 28 min

    Attention à certains pays (Toujour les mêmes) qui vont s’y donnés à coeur joie avec leurs réseaux à titre de manipulation en Algérie ! Ils peuvent même nous placer un nouveau président Marionnette qui servira leurs interets et pas ceux du peuple comme le pillage de nos richesses actuel offert à la France en échange de bons procédés… Mais n’oubliez pas mesieurs, dès qu’ils n’auront plus besoin de vous ils peuvent à tout moment geler vos avoirs mal acquis (immobilier, compte en banque, entreprise…)

    29
    2
    Nasser
    23 février 2019 - 13 h 49 min

    Le FLN compte organiser avec les « pro-5ème mandat » une contre-manifestation !
    C’est dangereux !
    Ces dernières manifestations, faites dans le calme, ne sont « dirigés » par aucun « parti » ou « mouvement » politique ! Il s’agit d’un « ras le bol » des jeunes contre un « système » éculé, qui n’avance et n’innove plus !
    Ils se sont entendus, sur les réseaux sociaux pour protester calmement et pacifiquement afin d’exprimer leur soif de changement. Point !
    Parmi ces jeunes, il y a certainement toutes les tendances !
    Le parti FLN veut une « contre-manifestation » de « force » dans le but de contrer une protestation de jeunes qui représentent 70% de la population ?
    On comprend donc qu’il s’agit d’un défi, voire d’une provocation, du FLN contre toute cette jeunesse !
    C’est de l’inconscience ! « Je décide comme je veux ou ce sera le déluge! » semble-t-il leur dire !
    C’est le dernier ingrédient pour « l’irréparable »!

    37
    4
      Anonyme
      23 février 2019 - 17 h 24 min

      Sobhane Allah moughayer el ahwel !
      Voici quelques jours seulement tu faisais tout, ici même, pour invectiver et décourager tout le monde de manifester dans les rues, et aujourd’hui tu veux te faire passer pour un défenseur de ces marches ?!?
      Je ne sais pas trop pourquoi, mais je ne peux pas m’empêcher de penser au phénomène des «moudjahidines» d’après mars 1962 !

      11
      2
      zyriab
      23 février 2019 - 18 h 18 min

      Mon très cher Nasser L jeunesse algérienne n’y est pour rien dans cette manifestation préfabriquée comme l’ont été toutes les « Manifestation pacifiques  » du Printemps Arabe » la jeunesse algérienne Annihilée par 10 ans de wahhabisme incapable de comprendre la moindre situation politique encore moins l’analyser Intoxiquée par Face book Il est vrai que le pouvoir n’a rien fait pour l’aider à s’en sortir mais aussi il faut reconnaitre que nous étions arrivé à « Tu ne peux pas savoir mieux que les Européens « Incapable de produire quoi que ce soit La seule valeur c’était « Le copier/Coller  » Aucun sens des valeurs réelles Rejetant le terrorisme mais pratiquant le terrorisme moral Refusant aux autres ce que tout le monde revendique

      3
      4
    ALI 8
    23 février 2019 - 13 h 46 min

    Comment puisse soutenir un candidat gravement malade qui à violé plusieurs fois la constitution du pays,réhabilité les traitres et les corrompus,celui qui à pleuré des longs moment sur la tombe de l’ennemi juré de la Nation Algérienne le criminel hassan II.celui qui à fait volatilisé mille milliards de dollars;celui aussi qui à valorisé les Harkis et humilié les vrais Moudjahid;donnez moi le nom d’un vrai moudjahid qui soutient sa candidature;a part les nouveaux moudjahid à trois témoins et deux cent millions de centimes;le président de la corruption;de l’injustice;des traitres;des fraichement naturalisé; du régionalisme,il faut etre un ennemi ou un fraichement naturalisé pour soutenir sa candidature

    39
    4
      zyriab
      23 février 2019 - 18 h 27 min

      Ali 8 Pour commencer aurais tu la gentillesse de nous dire Quand et quels articles de la constitution il a violé ?Quels sont les traîtres qu’il a réhabilitéb Pour parler desv relations internationales il faut savoir faire de la diplomatie et apparemment ce n’est pas ton fort Quand au mythe des milles milliards de toute évidence tu nous répète ici les délires de Nicolas Quand aux Moudjahidines qui le soutiennent tu peux venir nous voir un par un nous t’attendons A moins que tu veuilles contrôler nos blessures alors ramènes avec toi tous les médecins qui te guident Quand tu parles de régionalisme de toute évidence tu dois oublié que tu es en Algérie et dans ce pays il n’y a que des ALGERIENS

      5
      39
    be
    23 février 2019 - 12 h 56 min

    oh oui le pouvoir peut mobiliser la rue, sauf que le budget pose problème. combien peut il payer les manifestants pour marcher??

    30
    5
    Rabah
    23 février 2019 - 12 h 54 min

    Sacré peuple algérien !
    En dignes héritiers de la génération qui a libéré le pays du joug colonial, répondu massivement OUI à l’indépendance de l’Algérie, lors du référendum organisé par l’Administration coloniale en 1962, malgré qu’elle était à plus de 80% « analphabète » et clamé haut et fort « 7 ans ça suffit » contre la guerre fratricide de 1962, les Algériennes et Algériens d’aujourd’hui, toutes régions confondues, disent massivement NON au mandat de la honte, sous les regards admiratifs des autres peuples, du monde.
    Bravo, Bravo et Bravo, chers frères et soeurs pour ce grand sens de la responsabilité et de la raison, pour sauver notre pays en danger de mort, seulement pour satisfaire les lubies de dirigeants autoproclamés par la force et la fraude massive, que le pouvoir a rendus fous à lier.

    41
    3
    MELLO
    23 février 2019 - 12 h 33 min

    L’ Algérien est de nature empathique, il a appris , par le verrouillage de l’opposition , à ressentir  » El hoggra » de l’autre. Ce verrouillage de la vraie opposition a poussé cette jeunesse à déborder et se solidariser . Ce cinquième mandat est , en fait, la goutte qui a fait déborder le vase . En voyant une personne malade, vraiment malade, poussé et utilisé pour des intérêts , ce peuple juge que c’est un crime humanitaire. Pourquoi, ni Sellal, ni Ouyahia ou ce Bouchareb et encore ce Benyounes, ne prendraient pas leur responsabilités en se lançant eux mêmes dans la bataille ? . Justement , le système est là, bien en place en se servant d’un NOM , ils continuent à se goinfrer. Là, rien que pour ça, le peuple en a à ras le bol. Partout, sans distinction de région , de langue ou de religion, comme un seul homme le peuple a dit barka, y en a marre de ce pouvoir.
    La suite ? C’est à l’Élite politique (intellectuels, universitaires, experts , avocats …) de reprendre le flambeau de ces marches en se constituant locomotive à l’effet de ramener ce pouvoir autour d’une table. Plancher sur le devenir immediat de l’Algérie, avec la dissolution de l’APN, du SÉNAT et du gouvernement. Mettre en place un gouvernement de transition avec en parallèle une assemblée constituante pour avoir une nouvelle et définitive constitution.

    39
    1
      Abou Langi
      23 février 2019 - 13 h 00 min

      Woullah que vous prenez vos fantasmes pour des réalités. Toutes les hirondelles du monde ne feront pas un printemps. Des zarabes qui font la révolution ?

      « La suite ? C’est à l’Élite politique (intellectuels, universitaires, experts , avocats …) de reprendre le flambeau de ces marches en se constituant locomotive à l’effet de ramener ce pouvoir autour d’une table. »

      C’est justement là que les rêves d’enfants se défont.

      Vous allez heulber vos élites qui n’ont rien donné jusqu’à présent. Il y a une seule begra .

      Ni 5ème mandat ni élites ni populace ! Si le pétrole dégringole, vous pouvez remplacer Fakhamatouhou par 3ezrayène si vous voulez , vous allez morflez, ipicitou !

      Et par quelle alchimie vous allez transformer cette société bigotisée ? Ce n’est pas des zarabo-musulmans waqila ?

      8
      35
        Farida
        23 février 2019 - 14 h 32 min

        Fakou. Vos jours sont comptes.
        Un rapace du systeme qui fait de la philo.
        Fakou. La machine a broyer les corrompus est declanchee. Ce n’est pas abou tricky qui va l’arreter.

        27
        2
          MELLO
          23 février 2019 - 17 h 08 min

          Bien dit, car la situation actuelle profite énormément à beaucoup d’autres qui n’apparaissent pas au devant de la scene, mais n’apportent qu’un soutien à ce statut quô. Diable que le terrain est miné, mais les forces du changement sont bien là. Certains ne font qu’encourager l’inertie.

          8
          2
      Mir
      23 février 2019 - 13 h 58 min

      De quelle Elite politique parlez vous ? de ces combattants de la 25e heure ? Ces salonnards qui veulent bien être sur le Koursi mais de préférence sans se mouiller le Burnous et descendre dans l’arène populaire pour accompagner les jeunes manifestants?
      Ils ‘taient où ces leaders politiques ce vendredi pendant que les jeunes cassaient le tabou de l’interdiction des marches ?? L’histoire retiendra que vous vous êtes cachés comme les homme du Pouvoir pendant que des jeunes sortaient braver la menace repressive !!! OU EST CETTE ELITE ????? on n’a vu aucune tête connue ! on n’a plus besoin de vous !!

      19
      2
    DZA
    23 février 2019 - 11 h 51 min

    Le message des manifestants d’hier s’adressait à tout le monde.
    Il est l’expression d’un ras-le-bol, d’une conscience citoyenne des problèmes du peuple et du pays.
    C’est NON au 5éme mandat, un NON à tous les imposteurs qui parlent au nom du peuple.
    Le peuple se démarque de tous ces politicards de tout bords – pouvoir et opposition – tout ce beau monde ne représente que lui-même.
    Le peuple s’est affranchi, il est majeur et vacciné par 20 ans de rapine et de politique carnavalesque.
     »Bled miki », c’est ainsi que les Algériens répondent, devant les situations incongrues qui les scandalisent.

    Bouchouareb et ses acolytes, sont des rentiers du système, qui cherchent a conserver leurs privilèges, détourner la voix du peuple, ses revendications et tout ce qui revient aux citoyens de droit.
    Les agitations du système, ne changeront rien à la volonté de ceux qui sont sortis dans les rues du pays le 22 février. Si non-pourquoi auraient ils manifesté ?
    Ceux qui veulent s’opposer aux volontés du peuple sont des inconscients, qui ne pensent qu’a leurs intérêts. Bouchouareb devra bien évaluer la portée de ses actions et en assumer la responsabilité et les conséquences.
    Le peuple de la rue, El Chaab, n’est pas le peuple de l’APN.

    67
    3
    La peur
    23 février 2019 - 11 h 50 min

    Les responsables ont la peur au ventre pas pour l’Algérie mais pour leur intégrité physique et les futures poursuites pour les vols commis.

    Certains ont déjà mis leurs familles et proches a l’abri en France et au Maroc où se trouvent leurs biens.

    48
    6
    Sacro-Saint
    23 février 2019 - 11 h 48 min

    A mon humble avis, la démonstration d’hier (magnifique) est surtout une énorme victoire pour l’avenir de notre pays. Quelque soit le régime qui gouvernera demain, il fera très très très attention, car il aura compris la leçon. (J’espère que ce n’est pas l’actuel pouvoir)

    Comme dit le proverbe Kabyle : « Assave are miya ikfa lahesseve » (compte jusqu’à cent et le compte est terminé). En quelque sorte : On te tolère de faire jusqu’à 100 bêtises, tu dépassé 100, tu le payeras très cher. En terme clair : Trop c’est trop !!!

    Hier, le peuple Algérien à crié haut et fort, nous somme arrivé à 100.

    A bon entendeur salut !!!

    40
    8
    socrate
    23 février 2019 - 10 h 55 min

    Manifester ponctuellement ne suffit pas, il faut occuper le terrain conquis comme en Tunisie ou l’Egypte où la foule a occupé pendant des semaines la Place Tahir.

    15
    71
      Bouzorane
      23 février 2019 - 11 h 06 min

      au diable tes égypchiens de malheur!!!!
      Nous sommes en Algérie. Hors de question de prendre ces dégénérés comme exemple

      65
      7
      casse-toi
      23 février 2019 - 14 h 09 min

      @ Socrate, plutôt, donnes tes conseils aux gilets jaunes . Cette histoire ne te regarde pas.

       »le linge sale se lave en famille  ».

      On a compris pour qui tu roules, alors casse-toi.

      18
      2
    Anonyme
    23 février 2019 - 10 h 46 min

    La marche du 22/02/2019 est celle du peuple algérien opposé au 5° mandat de Bouteflika au pouvoir depuis 20 ans.Ce n’est pas la marche des islamistes ni celle de l’opposition.Le ras le bol était visible chez tous les participants qui en avaient marre de ce pouvoir au service des prédateurs et des privilégiés du régime qui veulent continuer à sucer notre sang jusqu’à la moelle.Le peuple réclame un Etat moderne,un Etat de droit,un Etat de JUSTICE pour tous que le régime de Bouteflika ne lui a pas donné pendant son règne sans partage de 20 longues années.

    39
    3
    Droits Humains
    23 février 2019 - 10 h 38 min

    Je ne suis ni pour ni contre le cinquième mandat, mais plutôt pour « l’Algérie debout ».
    Et j’ai le droit d’exprimer les inquiétudes de ces millions d’algériens qui s’interrogent sur l’origine des appels anonymes. Comment peut on accepter de marcher pour ceux qui qui se cachent derrière juste « Contre » et ne jamais dire « pour ». Le « contre » « anonyme » ne peut être que l’annonce d’un « CHAOS ». Diviser le peuple entre les « Pour » et les « Contre » c’est renvoyer la société à une guerre civile bien orchestrée par les cercles néocoloniaux.
    Les citoyens qui marchent dans le « Contre » et non rien à proposer du côté du « POUR » sont murs pour « un printemps arabe », cher au BHL and co. C’est ainsi que la destruction de la Syrie, de la Libye, de l’Irak, du Yemen, de l’Afghanistan, de la Côte d’Ivoire, du Soudan ont commencé. Le ver est dans le fruit.
    Les dirigeants du pays doivent maintenant prendre leur responsabilité, pour la sauvegarde de la nation. Deux issues s’offrent à la nation: l’une politique, l’autre militaire. La première doit tenir compte de la conjoncture géopolitique, et c’est ce qui manque à Ali Ghediri. La seconde passe par des accords militaire avec les puissances Chinoises et Russes.
    L’Algérie doit faire appel à ses enfants, tout ses enfants, très vite, ça urge.

    24
    35
    Karamazov
    23 février 2019 - 10 h 23 min

    Le pouvoir est en effet capable de tout et son contraire !

    Moua ce qui me rabougri l’enthousiasme c’est la hantise du 18 avril. hélas ces anifestation n’ont pu me réjouir qu’un instant. Car d’ici là on aura beau faire on aura beau dire tout est sujet à caution. Si les élections ont lieu à la date prévue avec ou sans Fakhamatouhou tout ce qu’on aura fait jusque-là ne sera que vaine incantation.

    Bien sûr qu’il peut organiser des manifestations gigantesques : rien qu’avec les faux moudjahid, les ayant-droit, la clientèle, leurs héritiers. A ce jeu là il n’y aura pas de gagnant. Manif contre conte-manif concert contre contre-concert, pro-mandat contre contre-mandat , jusqu’à l’épuisement. Et après ?

    Amounavi ce n’est pas la peine d’éprouver ses capacités d’ici là, tout doit converger vers cette date du 18 avril. Darba b’elfas khir men 3echra bel gadoum!

    12
    10
      Farida
      23 février 2019 - 16 h 44 min

      T’inquiete pas vous serez TOUS BALAYES.

      6
      2
        Karamazov
        23 février 2019 - 18 h 22 min

        Cause toujours! Compte là-dessus et sew amène ! Ou mange ton teyemoum !

    Mohamed
    23 février 2019 - 10 h 11 min

    Salam aleikoum,

    Nous allons pas perdre notre temps à identifier les différentes sources à l’origine de l’appel de cette marche pacifique hautement symbolique, le plus important c’est que le seul héros c’est le « peuple » qui a répondu présent, a conduit cette démonstration de force avec sagesse, avec des comportements exemplaires, civilisés, avec une grande éducation, nos moins jeunes (oui mesdames et messieurs, des enfants étaient de la fête), nos jeunes, nos ainés, les chômeurs, les étudiants, les travailleurs, les commerçants, femmes et hommes tous ont répondu à l’appel de sauver l’Algérie.
    Nous avons aussi donné une leçon, nous avons fait mieux que les Gilets Jaunes qui était jusque là une référence de protestation, après la manifestation, le peuple héroïque a nettoyé les rues, tout comme le peuple a géré la distribution de l’eau à ceux qui en avaient soifs à la façon comme dans les marathons (une chaine de bouteille, vous en prenez une, vous la buvez ensuite vous la déposez)

    37
    5
    Lghoul
    23 février 2019 - 10 h 06 min

    Pietiner une image est le message le plus fort et le plus clair: Le peuple ne croit plus a cette image ni a ceux qui sont derrière elle. Mais ont ils compris ? Ils ne comprennent que quand ils finissent comme tous les dictateurs traines dans la boue pour comprendre qu’ils ne sont finalement pas des Dieux.

    72
    6
    Lghoul
    23 février 2019 - 9 h 59 min

    Heureusement qu’il y a des facebook et autres pour connaitre la verite sur tout. Rien ne pour Rien dorenavant ne pourrait plus se cacher dans ce monde de la technologie et de la science, pas le monde de la prehistoire qu’on veut nous imposer pour perdurer au pouvoir a vie. Le message ne peut etre plus clair : Le peuple algerien a demontre qu’il est uni du sud au nord et de l’est a l’ouest. Le peuple algerien victime d’une arrogance sans fin depuis 99, ne pourra plus janais avaler des crocodiles vivants. Le peuple algerien est mur et est capable de defendre sa liberte et son honneur quand les mensonges sans fin, de la californie a la suisse, lui ont fait monter le « vinaigre au nez ». Le peuple algerien ne croit plus a ce que lui dit le pouvoir en place, dirige par des charlatans pour la plupart. Le peuple algerien ne pourra JAMAIS AU GRAND JAMAIS etre transforme en peuple marocain bis, soumis et totalement zombise. Les miettes ne parleront plus jamais car le peuple voudrait maintenant voir de vraies usines pour travailler et durer (par celles de montage qui se demontent en 5 minutes pour devenir rien), des hopitaux pour se soigner, pas des mouroirs et des grandes ecoles et universites pour s’eduquer. Le peuple algerien n’a plus besoin de promesses vides et de mosquees sans fin pour le conditionner et l’endormir ni de mensonges provenant des ignards, tels que des tliba et des ould abbas. Le peuple algerien est compose d’hommes et de femmes libres pas d’idolatreurs professionnels car depuis 99 l’idolatrie, etrangere a nos moeurs, est devenue une grandececole de gymnastique Qui a introduit l’idolatrie et la bassesse dans notre pays ? Des etrangers aides par des officines etrangere specialisees dans la manipulation et le conditionnement psychologique des peuple. Ils ont introduit et institutionalise le charlatantisme et « ihechkoulene » pour endormir et ensuite devaliser le peuple. Mais l’algerien, a toujours le dernier souffle pour dire LE DERNIER MOT quand il voit que son pays et son honneur risquent de disparaitre.

    30
    7
    anonyme
    23 février 2019 - 9 h 56 min

    Ce matin, le bon sens, m’a fait soulever les questions suivantes. J’aimerais les partager avec vous :
    1) Bouteflika refuse un 5e mandat. Que se passe-t-il alors ?
    2) Bouteflika se présente et gagne les élections. Que se passe-t-il alors ?
    3) Bouteflika se présente et perd les élections. Que se passe-t-il alors ?
    Après mûre réflexion, je me suis dit que la réponse a déjà été trouvée : Bouteflika va gagner et rien ne va changer.

    12
    56
      Mohamed
      23 février 2019 - 15 h 14 min

      Salam aleikoum,

      Ne soyez pas rabat joie, vous me faites rappeler, l’histoire de cette équipe « A » de football qui se sont préparés psychologiquement pour affronter une terrible équipe « B », tous les joueurs étaient gonflés à bloc, prêts à découdre avec cette équipe « B » qui avait les faveurs de l’arbitre, et subitement quelqu’un leur a dit, même si vous jouez bien, l’adversaire va gagner, alors l’équipe « A » rentra sur le terrain démoralisée, la tête était ailleurs, durant le match, tous les observateurs avaient remarqué que l’équipe « B » qui avait les faveurs de l’arbitre jouait mal et qu’elle était prenable, oui même si l’arbitre aidait cette équipe pour siffler des coups francs soit pour tuer l’attaque de l’équipe « A » soit pour avantager l’équipe « B », ça ne tournait pas en rond pour l’équipe « B » et les gens se demandait pourquoi l’équipe « A » ne pouvait pas profiter pour marquer des buts, alors l’entraineur leur a fait remonter les bretelles et fait sortir le joueur qui avait démoralisé ses coéquipiers et la suite était favorable à l’équipe « A » qui a gagné le match, 4 à 6 malgré que l’arbitre avait sifflé 3 penalties imaginaires et avait expulsé 1 joueur de l’équipe « A ».

      8
      2
    Anonyme
    23 février 2019 - 9 h 21 min

    La journée d’hier est a marquer en lettre d’or dans l’histoire de notre chere Algerie, le mur de la peur a été brisé et le peuple est enfin sortie de son apnée et commence a respirer.
    D’autre part les manifestations d’hier ont permis de tomber les masques et permetre une salutaire decantation dans la societé, dans la presse, dans la classe politique afin de separer le bon grain de l’ivrai et savoir qui est qui et qui veut quoi?
    Une premiere bataille a été remportée par le peuple mais ce n’est qu’un debut, il faut maintenir la pression.
    Le pouvoir maffieux usera de tout les subterfuges et tout les coup bas afin de perdurer meme en « destituants » fakhamatouhoum et presenter un autre visage qui leur garantira leurs privilèges.
    Aussi vigilance! vigilance! et de tout les instants chers concitoyens jusqu’à la victoire totale

    36
    7
    Moskodz
    23 février 2019 - 9 h 19 min

    Aidé dans ses manigances par son entité Juive,le Majkhzèn a toujours prétendu la Marocanité de Bouteflika dans l’espoir de diviser les Algériens et les voir transformer leur pays en décombres,quelle déception pour ce royaume pourri jusqu’à l’os?

    61
    31
      Bouzorane
      23 février 2019 - 9 h 52 min

      Êtes vous capable de vous concentrer un instant sur l’Algérie sans citer aucun autre pays, ni en bien ni en mal?

      25
      35
      Anonyme
      23 février 2019 - 9 h 53 min

      Êtes vous capable de vous concentrer un instant sur l’Algérie sans citer aucun autre pays, ni en bien ni en mal?

      20
      29
    anonyme
    23 février 2019 - 9 h 12 min

    @Jean-Boucane
    23 février 2019 – 8 h 51 min
    quel est linteret de faire un cinquieme mandat???

    L’interet de ce cinquieme mandat c’est continuer la prédation
    le peuple (l’integre) ne l’entend pas de cette oreille

    40
    8
    Anonyme
    23 février 2019 - 9 h 03 min

    hadi al bidaya mazal mazal

    24
    8
    Jean-Boucane
    23 février 2019 - 8 h 51 min

    Le pouvoir a deux solutions soient s’adapter soit disparaitre… le 22 fevrier est une journee historique… le pouvoir doit se rendre compte que le 5eme mandat ne passera pas dailleurs quel est linteret de faire un cinquieme mandat???

    34
    6
      anonyme
      23 février 2019 - 9 h 51 min

      Le pouvoir est serein; l’armée est avec lui et le tir à balles réelles aussi !

      7
      58
        Rani zaafane
        23 février 2019 - 11 h 19 min

        Causes toujours tu m’intéresses.As-tu déja vu une armée aussi puissante soit-elle prendre le desssus sur un peuple uni et debout?!

        29
        23
        Chaoui05
        23 février 2019 - 16 h 09 min

        …mimi 6 et ses petits esclaves sont tristes…ils s’attendent à la casse ….hahahaha

        10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.