Gaïd-Salah : «L’élection présidentielle barrera la route à ceux qui veulent prolonger la crise»

Gaïd-Salah : «L’élection présidentielle barrera la route à ceux qui veulent prolonger la crise»

Comment (28)

    Bouzorane
    21 mai 2019 - 0 h 02 min

    Selon Mohamed Sifaoui qui est généralement bien informé : « Alors que le président par intérim Abdelkader Bensalah s’apprêtait à faire, au cours de cette semaine, une déclaration pour annoncer l’annulation des élections présidentielles du 4 juillet prochain en arguant un déficit logistique et l’absence de candidats, Gaid Salah a imposé hier au président par intérim de ne pas faire cette déclaration et s’est empressé, ce lundi, d’affirmer, lors d’une visite à Ouargla, que les élections du 4 Juillet auront bel et bien lieu et donc de passer en force pour imposer une vision extrêmement dangereuse pour la sécurité nationale.

    La rue algérienne exige désormais le départ du général-dictateur Ahmed Gaid Salah qui cherche, à tous prix, à asseoir un pouvoir personnel… Son attitude ne cesse de diviser le haut commandement de l’armée et n’augure rien de bon pour l’avenir du pays… »

    9
    4
    BEN
    20 mai 2019 - 23 h 38 min

    Il doit partir ou bien laisser la politique aux politiciens. il peut veiller à la protection d’un aventurier interne et externe du pays. Il ne comprends pas qu’il ne peut pas se faire obéir par tout un peuple.

    8
    4
    Ali-Vison
    20 mai 2019 - 23 h 38 min

    Monsieur Gaid Salah on peut pas nager à contre courant, c’est très dangereux et même suicidaire, le peuple Algérien veut une autre politique ce n’est pas faire des retouches à la politique des Bouteflika, nous sommes parmi les pays le moins développé et les plus corrompu de la planète, est ce n’est pas avec des mesurettes qu’on va sortir du gouffre, respectez la volonté et la détermination du peuple qui souffre depuis soi disant indépendance

    10
    3
    mahboul
    20 mai 2019 - 23 h 14 min

    tout le monde parle au nom du peuple algerien. laissons ce peuple s exprimer par la voie normalequ est l élection et non pas par des forts en gueule lors de manifestations ou par des pretendues personnalités nationales désignés comme tel par des medias qui non meme pas dix mille lecteurs.com.com

    6
    6
      Anonyme
      21 mai 2019 - 3 h 33 min

      Le peuple ne laissera jamais deux figures de la Fraude électorale organisée, Bensalah et Bedoui conduire une échéance électorale aussi décisive, ils ont trop trompé le peuple…

    Anonyme
    20 mai 2019 - 22 h 57 min

    Monsieur Gaid,

    Hallucinant !!! A 83 ans vous voulez encore faire perdurer, sauver votre Bande qui fait partie du conglomérat de Bandes Rivales dignes de la guerre des gangs mafieuses que l’histoire ai connu,

    Ni ALlah ni la morale ni les chouhadas ni aucun algérien ne vous accorde le droit de vie et de mort sur notre peuple,
    C’est vous qui êtes dans l’inconstitutionnalité totale depuis que vous vous êtes arrogé le droit illégalement de décider à la place de 40 millions d’Algeriens, c’est vous la main destructrice, qui depuis 40 ans profitez du système dans l’ombre, on nous imposant des marionnettes, la dernière marionnette vous l’avez accompagné docilement, profité, et consolidé votre clan, plus grave, vous menacez et insultez maintenant le peuple, qui n’acceptera pas de marcher au pas, vous êtes êtes le dernier vestige d’un système voué à disparaître…
    La volonté du peuple est et sera plus forte,

    13
    4
    AmiAhmed
    20 mai 2019 - 19 h 54 min

    L’armée appartient au peuple , comme GaidSalah, ils doivent se mettre à la dis position du peuple et non l’inverse !!!

    10
    3
    Rachid
    20 mai 2019 - 19 h 45 min

    Vous etes en dephasage total avec le peuple algerien mon general.

    9
    3
    Lghoul
    20 mai 2019 - 19 h 41 min

    Faites la entre vous dans une caserne en oubliant qu’il y a 40 millions de citoyens en Algerie. Ensuite faites marcher le pays seuls. A 80 ans tu dois deja etre en retraite.

    12
    3
    Zombretto
    20 mai 2019 - 19 h 35 min

    Le bonhomme parle de « crise » parce que de son point de vue c’est une crise, tandis du point de vue du peuple il n’y a pas de crise. Pour le peuple la crise c’est Gaïd Salah qui veut empêcher le peuple de se libérer de sa tutelle. C’est lui qui freine tout. Comment espérer autre chose de sa part, lui qui est le chef de cette bande, cette fameuse 3içaba ?

    8
    2
    Bonôis
    20 mai 2019 - 19 h 18 min

    Le départ de la momie était le 1er set, les simulations hollywoodiennes d’incarcération ( à prouver), un 2ieme set. Reste maintenant à conclure le match, en donnant un bon coup de pied à cet octogénaire, complètement hors du temps et de l’espace! Et qui ne représente nullement notre jeunesse.

    8
    3
    Game Of Thrones
    20 mai 2019 - 18 h 30 min

    Gaid Souilah cherche le KO en Algérie pour venger les siens et se venger du peuple qui a bravé les interdis et la peur malgré ses menaces au début de MVT HIRAK, pour protéger ceux qui lui ont collé des artifices sur un treillis militaire sans jamais tirer une balle dans un champs de batail, protéger ceux qui l’a toujours défendus contre vent et marée depuis 20ans jusqu’à ce jour , donc ce vieux monsieur grabataire est passible au même traitement que ces semblables Boutefrika, Said and Co, ce monsieur au mieux doit dégager au pire doit être jugé pour le mal, la hogra et mauvais traitement de sadisme qui inflige au peuple tout âge et toutes catégorie confondus chaque vendredi depuis le début du hirak du 22 février, soit 3 mois déjà perdu

    9
    2
    Zaatar
    20 mai 2019 - 17 h 49 min

    Mon général

    Je pense sincèrement que vous avez vos polarités inversées. A moins que vous ayez les fils qui se touchent. Comment oser dire que les élections vont barrer la route à ceux qui veulent prolonger la crise alors que le peuple ne veux pas de ces élections précisément ? Est il normal que plus de 20 millions de personnes sortent chaque vendredi pour vous demander de mettre hors jeu Bensalah et bedoui et de partir vous-même et vous faites exactement le contraire? Tout porte à croire, et vous venez de le démontrer, que celui qui veut prolonger la crise c’est bien vous. A moins que vous ayez une autre signification de la crise, et que cela concerne autre chose que le peuple dans la rue qui réclame une nouvelle république.
    Mon général, me semble t’il, même s’il ne me reste pas assez de neurones valides, que vous êtes complètement à côté et que vous ouvrez plein de portes à toutes les dérives qui pourraient conduire le pays à une catastrophe certaine. Tout me pousse à vous dire que vous avez complètement perdu la raison, a moins que vous en aviez certaines que ne voulez dévoiler et que vous faites tout pour qu’elles soient bien cachées et bien à l’abri. En tout état de cause, vous serez comptable de toutes les conséquences qui découleront de la décision que vous venez de prendre. Salut mon général.

    33
    22
    Anonyme
    20 mai 2019 - 17 h 03 min

    Ok avec Gaïd Salah s il laisse-le peuple choisir ses candidats,il a insisté pour que le «  Hirak » propose des candidats alors il faut le faire,prenons le au mot et j espère que les algériens sauront choisir le meilleur et pas en fonction de leur idéologie …….

    14
    24
      Anonyme
      20 mai 2019 - 17 h 36 min

      Tu rêves en colère, une élection présidentielle organisé par ce régime honnis du peuple incarné par Gaïd Salah qui est son protecteur, ne seront jamais libre, elles seront des élections frauduleuses, qui maintiendront ce système pourri traitre incompétent. Un président désigné par l’armée ne sera jamais accepté par le peuple qui a enduré la décennie noire, puis un régime autoritaire traitre, incompétent installé et désigné par l’armée, mais n’a jamais été élu par le peuple. Les chefs de l’armée doivent s’abstenir de faire de la politique, ils ont déjà détruit le pays depuis son indépendance, l’armée qui s’ingère dans la politique mène le pays au désastre

      24
      9
      Anonyme
      20 mai 2019 - 20 h 33 min

      C’est pas le peuple qui va choisir, C’est tonton Salah…Bedoui Arrangera cela,

      5
      2
    Amar
    20 mai 2019 - 16 h 57 min

    Les gens qui veules les. élections c’est les gens qui veulent prolonger la crise sans savoir oui oui oui.

    Et les gens qui veulent pas d’élections ils veulent mettre fin à la crise etoui oui oui réfléchis bien sauf les gens qui veulent rester au pouvoir

    14
    8
    Anonyme
    20 mai 2019 - 16 h 21 min

    La question est de savoir, est-ce que Gaïd Salah, ne l’oublions jamais, fut le protecteur, durant 15 longues années, du régime Bouteflika qui a détruit le pays, et maintenant protecteur du régime qui détruit le pays depuis son indépendance, parle au nom de l’armée ou de l’institution militaire, ou il parle en son nom propre, si c’est le cas de la 2e option, il ne peut en aucun cas prétendre parler au nom de l’armée parce que l’armée = le peuple qui rejette massivement le système et les élections du 4 juillet 2019.

    23
    9
    Anonyme
    20 mai 2019 - 15 h 31 min

    Gaid salah est un danger pour l’Algérie, il doit partir, il a 80 ans donc quitter l’armée et la laisser entre les mains de jeunes officiers compétents. Gaïd Salah en maintenant ces élections donc le système est l’ennemi du peuple qui les rejettent. Gaid Salah est le protecteur du régime, il a protégé le régime Bouteflika et a cautionné le 5e mandat. Gaïd Salah veut sauver sa tête et celles de sa famille en maintenant le statut quo. Il a accélérer le départ de Bouteflika, car il se savait sur un fauteuil éjectable, et il ne voulait pas chuter avec Bouteflika. Gaid Salah avait peur d’être démis de ses fonctions ce qui l’a poussé a se débarrasser de Bouteflika au plus vite.

    33
    15
    issaba
    20 mai 2019 - 15 h 10 min

    le peuple a dit non a tes elections .tu es contre la volonté du peuple..en plus tu as trahit le peuple en disant que tu es avec le peuple et tu appliqus les lois 07 et 08.c’est toi qui prolonge la crise.tu es devenu aux yeux su peuple la 2 ème issaba que le peuple va enlever !

    27
    15
      Ali Khodja
      20 mai 2019 - 21 h 58 min

      C’est pas le peuple qui va choisir, C’est tonton Salah…Bedoui Arrangera cela,

      3
      1
    nectar
    20 mai 2019 - 14 h 43 min

    Drôle de général qui se comporte en girouette. Hier il était avec le peuple, aujourd’hui il est avec les prédateurs et la secte mafieuse..Ce n’est pas le fait de mettre en prison quelques pèlerins, que le peuple va applaudir. Ce n’est que du saupoudrage, pour que la dictature militaire continue de plus belle. Monsieur Gaïd, la force est entre vos mains, si vous ne saisissez pas l’opportunité qui vous ait offerte de marquer l’histoire de l’Algérie en positif dans le cas contraire l’histoire ne saura pas vous pardonner et le peuple est témoin.

    27
    11
    Anonyme
    20 mai 2019 - 14 h 29 min

    ….Et quels sont les candidats?

    15
    4
    A miss tmourth
    20 mai 2019 - 14 h 17 min

    Selon AGS, l’ election du 4 juillet va barrer la route à ceux qui veulent maintenir la crise.
    Akhi , la crise dure depuis 1962 et votre élection ne fera que conforter cette crise.
    Ceux qui ne veulent pas de cette mascarade, ce sont ceux que vous aviez traité d’ingrats car contre le 5eme mandat.
    Ils veulent le changement et la fin de cette crise contrairement à vous qui êtes contre le changement et accrochés à la crise qui perdure.et qui est votre unique alliée.

    24
    7
    Mouloud
    20 mai 2019 - 13 h 37 min

    Si c est pour avoir des candidats fln..rnd..msp..et autres coureurs vers le fauteuil..nada..on veut des technocrates diplomes..des jeunes..des cadres de tres haut niveau pas des promotions couscous et candidats des casernes.. khlass les illettres et les discours vers les masses de nos taillables et corveables a merci.. il y a des millions de jeunes ici, et ceux là personne ne pourra les leurrer

    33
    6
    Anonyme
    20 mai 2019 - 13 h 32 min

    Malheureusement il manque à l’armée actuelle des généraux de niveau capables comme en 1991 de prendre leurs responsabilités et de proposer une vraie solution. Mieux vaut une solution non constitutionnelle que provoquer la colère du peuple et le risque de confrontation armée-peuple. Au final peut être que Gaid Salah préfère la solution de Said Bouteflika à savoir état de siège??

    19
    8
    Soummam
    20 mai 2019 - 13 h 27 min

    Malheureusement il manque à l’armée actuelle des généraux de niveau capables comme en 1991 de prendre leurs responsabilités et de proposer une vraie solution

    28
    14
    GAID SALAH BLOQUE L ALGERIE ...
    20 mai 2019 - 13 h 25 min

    Gaid Salah doit partir car il a soutenu L 3ISSABA de BOUTEFLIKA pendant 20 ans …

    34
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.