Réactions des internautes au dernier discours de Bensalah

discours Bensalah
Abdelkader Bensalah. D. R.

Par Mohamed El Ghazi Pour les internautes algériens, le discours d’Abdelkader Bensalah, hier soir, est un non-événement. Unanimes, ils diront qu’«il a lu le dernier discours de Gaïd-Salah, et rien de plus».

Nos commentateurs du web ont, par contre, relevé le changement dans le physique de Bensalah : crâne nu et joues empâtées, signes des effets d’une chimiothérapies ou prise de corticoïdes. «Que cache ce poste de Président ? Cela fait trois mois qu’il est en poste et voilà qu’il semble très malade !» lance un internaute qui se demande s’ils [les Algériens] n’allaient pas revenir à la célèbre phrase dans laquelle ils appelaient les tenants du pouvoir à libérer Bouteflika et le laisser se reposer «kheliwah yertah (laissez-le se reposer)». Un autre va plus loin et se demande si Bensalah «va tenir jusqu’à l’élection présidentielle dont on ne connaît ni la date ni le contexte».

A la vue de Bensalah dans cet état affaibli, certains se sont posé la question : «Le Conseil constitutionnel serait-il forcé d’appliquer l’article 102 ?» Pour les plus pessimistes, «l’Algérie est un pays maudit. Le peuple algérien est condamné à être gouverné par des octogénaires qui ne voudront jamais céder le pouvoir aux plus jeunes». D’autres, conscients que les revendications du mouvement populaire du 22 février ne seront pas arrachées aussi facilement, ont affirmé qu’ils donneront leur réponse vendredi, c’est-à-dire aujourd’hui lors de la marche hebdomadaire.

Au moment où nous mettons en ligne, les Algériens, à travers tout le pays, affluent vers les artères principales de leurs villes pour ce 16e vendredi de manifestation pacifique, portant les mêmes revendications mais avec des slogans virulents contre les personnalités issues de l’ancien du système et le chef d’état-major de l’armée à qui ils reprochent de ne pas appliquer les articles 7 et 8 de la Constitution pour l’avènement d’une nouvelle République.

M. E. G.

Comment (13)

    Zaatar
    9 juin 2019 - 7 h 27 min

    Sardou chantait la maladie d’amour, nous on va chanter la maladie du pouvoir…

    Anonyme
    8 juin 2019 - 18 h 03 min

    Ces vieillards malades qui nous gouvernent….jusqu a quand…???

    Abdou
    8 juin 2019 - 14 h 50 min

    Mes conseils fraternels à Bensalah :
    VOUS ÊTES MALADE ALLEZ VOUS OCCUPEZ DE VOTRE SANTÉ ET PROFITEZ DE VOTRE FAMILLE.
    De plus il est préférable que vous rencontriez le bon dieu en ayant été avec la cause juste de votre peuple qu’en étant avec les criminels qui l’opprime.
    On sait que vous avez peur d’eux mais la crainte de DIEU et compassion avec votre peuple est la seule vraie issue, demain vous vous retrouverez seul pour rendre des comptes.

    bozscags
    8 juin 2019 - 6 h 32 min

    une grosse mascarade comme d’habitude on est très mal pauvre Algérie .

    Karim
    7 juin 2019 - 22 h 59 min

    Nous nous sommes débarrasser d’un malade et voila qu’on se retrouve avec un deuxième malade.Notre malheur serait moindre si nos malades étaient sains d’esprit.

    9
    1
    Kouder Belala
    7 juin 2019 - 18 h 16 min

    Mr BENSALAH sans aucun doute vous êtes malades gravement; alors soyez attentif et logique avec vous-même il vaut mieux pour vous d’aller vers le sens positif de l’histoire de notre pays en déposant votre tablier, est ce que vous ne saisis pas et constaté que ce pouvoir est à l’agonie. Il manque de jugeote pour maintenir sa feuille de route tel qu’elle est tracé par!!! IL ne sait quoi faire et ce malgré le refus de la MAJORITÉ du peuple de le reconnaitre, marqué par déjà 16 Vendredi de présence consécutif dans les 48 Wilayas?
    Vous et vos confrères vous nous parlez constamment du respect de l’actuel CONSTITUTION (Changé à sa guise moult fois par Bouteflika pour la rendre sur mesure uniquement pour lui-même). Vous savez que Le peuple la rejette.
    Pour votre info un rappel d’histoire, Si les 22 révolutionnaires qui ont déclencher le 1er Novembre 54 s’étaient accrochés à la Constitution française en vigueur à ce moment-là ou même aux «ordres» de leur parti, ils n’auraient rien fait !!! Et si Feu Boumediène n’avait pas violé la Constitution en sauvant le pays de la folie «islamo-communiste» de Ben Bella pour le faire entrer dans une ère de stabilité, de construction de L’État et de progrès économique et social, nous en serions encore à faire «fondre la graisse des bourgeois» dans les… HAMAMS ??? RÉVEILLEZ VOUS POUR AIDER A SOLUTIONNER A L’AMIABLE NOTRE CRISE ET RÉPONDRE POSITIVEMENT AUX DOLÉANCES DE VOTRE PEUPLE??????

    15
    9
    Observateur
    7 juin 2019 - 18 h 15 min

    Il y a tellement d’impostures et loubards dans cette élite autoproclamée..Qui ne ce souvient pas de cette « Khalida Messaoudi » ancienne militante de RCD, une des autoproclamés porte-paroles du peuple. Cette madame a balancée ses « principes démocratiques » pour le pouvoir et l’avoir…
    Sans oubli Aboudjerra Soltani, un certain islamiste prophète autoproclame de la vertu…
    Beaucoup de jeunes du hirak ont probablement moins de 30 ans.. Ils ne connaissaient pas ces imposteurs pseudo démocrates, conscience du peuple et prophètes de la vertu autoproclamés…
    En résume ceux qui veulent faire un passage forcé au pouvoir avec une période de transition (sans fin) et sans élection, sont les ennemies de la démocratie point à la ligne.. Pour finir une fois pour toute avec les représentants autoproclamés du peuple, il faut organiser des élections transparentes organisé par le pouvoir de fait …Il est vital que l’Algérie se dote d’institution légitimes et démocratiques par des élections transparentes…L’ANP ne doit jamais refaire les erreurs du passé en désignant les responsables politiques..

    21
    12
      Bof
      7 juin 2019 - 19 h 22 min

       » Ils ne connaissaient pas ces imposteurs pseudo démocrates », mais ils connaissent très bien Taleb Ibrahimi qui a quitté la scène politique il y a 30ans.
      Oui ça tient la route comme raisonnement absurde.
      Mais pour ce qui est d’organiser les élections par le pouvoir, je pense que tu as la réponse tous les vendredi.

      6
      1
      Bonne idée
      8 juin 2019 - 19 h 06 min

      Une présidentielle organisée par Al capone et Dilinger serait plus crédible.

    kaddourbenali
    7 juin 2019 - 16 h 12 min

    il n’y a pas de sens à demander le depart des B sans proposer d’alternatives consensuelles . cela revient à demander un vide institutionnel et constitutionnel . est ce raisonnable ?

    26
    30
    DZA
    7 juin 2019 - 15 h 54 min

    Bensalah, n’est que le serviteur et le représentant d’un système corrompu. On nous sert pour la 2e fois un discours déjà entendu et refusé par le peuple.
    Nous nous trouvons dans une partie de bras de force. Le Système maffieux au pouvoir ne retient de la constitution que ce qui va dans le sens de ses propositions et fait la sourde oreille aux millions de voix du peuple qui revendique sereinement l’application des articles 7 et 8 de la constitution.
    Ce qui compte pour cette caste maffieuse, c’est de ne pas céder aux revendications populaires.
    Pour des raisons de survie et d’ignorance, sans doute, le système ne se soucie pas pour la Nation qui ne pourra pas supporter indéfiniment une situation de fragilité et d’instabilité à tous les niveaux. Le malaise politique, économique et social du pays, les revendications du peuple ne semblent pas les inquiéter.
    Le pouvoir se trouve dans une phase très critique, sérieusement coincé par l’attitude du peuple, sa conscience politique et sa détermination. Il persiste à se placer au-dessus de l’intérêt national et de la souveraineté du peuple.
    En n’a-t-il mesuré les conséquences ?

    30
    10
      Un passant
      7 juin 2019 - 18 h 23 min

      La mise en application des articles 7 et 8 de la constitution ce fait par le moyen des élections transparentes et non par la designation.. comme fut par le passé..
      C’est ce détail qui pose un problème pour les élites autoproclamés
      Que le pouvoir de fait organise des elections et si il y a fraude.. le peuple (pas le hirak seulement) refuse le résultat et sortira dans la rue

      13
      7
        Lol
        8 juin 2019 - 14 h 25 min

        Continues ton chemin, il y a du cachir au bout.

        4
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.