Les manifestants refusent les élections «tant que le clan est au pouvoir»

Comment (2)

    yassine
    2 septembre 2019 - 21 h 00 min

    Ce vieux pedophile continue a vouloir nous imposer son dictacte .
    Il finira comme El-Gueddafi ; dans un trou a rat !
    Les etudiants vont te repondre demain et dans l’attente de la reponse de l’ensemble du peuple ! Greve generale , desobeissance civile , pas d’ecole , pas d’hyrocarbures exportes . Tout doit s’arreter , car ce debile et trouillard va enmener
    l’algerie vers le chaos .

    2
    1
    Zombretto
    31 août 2019 - 10 h 57 min

    Supposons que le pouvoir/armée force une élection présidentielle sans le consentement de la majorité des algériens, que se passerait-il alors? Il y aurait 10% de participation au maximum, donc un président encore moins légitime que Bouteflika et Bensalah et donc les manifestations continueront comme avant. Aucun changement.

    3
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.