Le financement de Jeune Afrique par le Makhzen révélé par un journaliste malien

BB Jeune Afrique
Bachir Ben Yamed. Un magazine pour la Françafrique financé par Rabat. D. R.

Par Abdelkader S. – Le journaliste et écrivain malien Mountaga Fané Kantéka vient de révéler une des sources de financement marocain de l’hebdomadaire Jeune Afrique. Dans un article intitulé «Un contrat de communication de 700 000 euros lie le Maroc au magazine Jeune Afrique», paru dans Nextafrique, l’auteur écrit que le magazine, fondé et dirigé par les Ben Yahmed, «a souvent été qualifié de caisse de résonance de la Françafrique, journal corrompu, bras armé de la Françafrique, sac à m…, [etc.]. Ses accointances avec les régimes dictatoriaux africains qui s’obstinent à pérenniser leur rôle de négriers de la France n’est plus à prouver. Ceux-ci payent cher pour rester au pouvoir».

«Parmi les régimes qui font recours aux services de Jeune Afrique se trouve la monarchie médiévale du Maroc», souligne Mountaga Fané Kantéka, qui a réussi à obtenir la copie d’une facture trouvée parmi les documents confidentiels des services secrets marocains. Celle-ci, référencée MAR0711-01, datée du 22 juillet 2011 et libellée au nom du ministère marocain de l’Intérieur, concerne un «contrat de communication» dont le montant s’élève à 125 000 euros. Il s’agit, selon Mountaga Fané Kantéka, d’un «système de connivences sournois au détriment des peuples africains» pour le maintien duquel «Jeune Afrique existe». «Si bien que Françafrique, sans jeu de mots, serait un nom beaucoup plus approprié à ce canard dont le proprio arabe exilé en France, Béchir Ben Yahmed, se fait du beurre et des peanuts sur le dos des Nègres d’Afrique.»

«Hasard ou nécessité, un curieux phénomène veut que la mise sur pied de [la] politique de confiscation de l’indépendance négro-africaine coïncide étrangement avec la naissance du journal Jeune Afrique, fondé le 17 octobre 1960 à Paris par le Tunisien Béchir Ben Yahmed», insiste l’écrivain et juriste malien, en relevant la «péjorative appellation» de ce média, «qui sous-entend ce sinistre paternalisme dont le colon français n’arrivera jamais à se défaire, voulant toujours faire croire que l’Afrique – vieille de plusieurs millénaires et berceau de l’humanité et de la civilisation – n’a existé qu’avec sa venue. Lui qui n’a qu’une histoire d’à peine quelques siècles. Lui qui n’a commencé à exister qu’avec son contact avec l’Afrique».

Pour Mountaga Fané Kantéka, la création de ce média «néocolonialiste relève de tout, sauf du hasard». Le journaliste se réfère à l’économiste François-Xavier Verschave, connu pour sa dénonciation de la politique africaine de la France, qui soutenait que «le journal franco-africain Jeune Afrique est devenu le légataire universel des œuvres de Jacques Foccart», en indiquant que «depuis 1983, il (Jacques Foccart, ndlr) mangeait tous les mois avec Béchir Ben Yahmed, le patron de Jeune Afrique». «Ce mariage est le plus ancien et le plus connu», commentait l’économiste français.

«Que peut-on rajouter à cette confession non équivoque, sinon rappeler que ce mariage entre le faucon Foccart et le vautour Ben Yahmed, cette union incestueuse entre le prédateur et le charognard– l’un abattant la victime pour se sustenter de sa chair fraîche, l’autre se repaissant des miettes de sa charogne – remonte à bien plus longtemps que ce que le premier affirme dans ses mémoires, c’est-à-dire à l’origine même de la Françafrique, de 1958 à 1960», s’indigne le journaliste malien, convaincu que «le néocolonialisme français» a «pour nom Françafrique» et «pour instrument Jeune Afrique». Ce à quoi on pourrait ajouter : «Il a pour bailleur de fonds le Makhzen, toujours sous protectorat français.»

A. S.

Comment (17)

    TPLGA - ZAÂTCHA
    8 janvier 2021 - 4 h 53 min

    SERVILE UN JOUR SERVILE TOUJOURS…..

    SHAME ON YOU !

    BEN
    7 janvier 2021 - 15 h 32 min

    PAS DE SIONISTE EN ALGERIE .ET LE TRIANGLE ALGER PARIS TEL AVIV … . QUI CONTROLE LA BANQUE CENTRALE ? LA VENTE DU GAZ ET PETROLE EST EN DOLLAR A CE QUE JE SACHE . QUI CONTROL E LE DOLLARD …. JE VOUS LE DEMANDE

    BEN
    7 janvier 2021 - 14 h 47 min

    EN FRANCE LA PREMIERE COMMUNAUTE ETRANGERE SONT LES ALGERIENS FRANCO ALGERIENS . . SI NOUS SERIONS UN PEUPLE VISIONNAIRE ET EDUQUER A TRAVERS LE VOTE LE PRESIDENT FRANCA1IS C EST NOUS QU IL LUI PERMETTRONT D ETRE PRESIDENT . OUI JE LE REPETE C EST NOUS LES FRANCOS ALGERIENS ET AINSI CONTROLé TOUT LE COMMERCE DU SUD DE LA MEDITERANEE VIA L AFRIQUE . ;;; J AI MAL AU COEUR ET A MON AME D ECRIRE CA MAIS DEVANT EUX LES NOTRES SE COMPORTE COMMES DES BENIS OUI OUI DES PLEUTRES …ET SA IL LE SAVENT PERTINEMMENT ET QUELLE DOULEUR ET LA MIENNE J EN EST MAL AU VENTRE …

    BEN
    7 janvier 2021 - 14 h 32 min

    C EST CE QUE L ON NOME LE SOFT POWER . ILS VIVENT AVEC LEURS EPOQUE . PETIT ROUYAUME DE M… QUI SE FAIT UNE TRES GROSSE PLACE EN AFRIQUE ET DANS TOUTES LES ORGANISATION AFRICAINE AU DETRIMENT DES ALGERIENS ET A TOUT LES NIVEAUX. QUI SONT IL FAUT LE SOULIGNER LARGé SUR LEURS CONTINENT . DERNIER DANS TOUS LES CLASSEMENTS . C EST 20 ANNEE PASSE ILS ONT BIEN OUEVRé EN SOUS MARIN A NOTRE DETRIMENT NOUS QUI ETIONS LE PHARE DE L AFRIQUE . RIEN NE NOUS EMPECHE D EN FAIRE AUTANT . MAIS ON PREFERE REGARDé PASSé LE TRAIN … ILS ONT COMPRIS QUE L AVENIR ET EN AFRIQUE …. ET SE PREPARE A ETRE LA PLAQUE TOURNANTE DU COMMERCE AFRICAIN ET DE L EUROPE AVEC LE TANGER MED … BIEN A VOUS

      Tout ce qui Brille
      8 janvier 2021 - 7 h 49 min

      N’es pas lumière….pou le Makhzen.
      Pour l’Algérie, des hommes de Passé ne comprennent pas le présent, ne construisent pas l’Avenir.
      La Rentr, le pFLN, MSSp, RND c’est l’Echec Programme.
      1. Conférence Nationale sur les relations Partis-Gouvernement
      2. Dissolution de tous les Partis
      3. recréation des Partis en excluant les Constantes Nationales

    Brahms
    6 janvier 2021 - 20 h 55 min

    Magazine de gribouille et de barbouille,

    Le Maroc paie avec l’argent de la drogue c’est facile.

    Argent gagné facilement se dépense facilement.

      Argent facile
      7 janvier 2021 - 3 h 14 min

      Et l’argent du pétrole gagné facilement, on en a fait quoi avec ? Des sommes colossales dépensées sans résultat probant…

    karimdz
    6 janvier 2021 - 20 h 16 min

    Franchement y a t il besoin de révélation, c est un secret de polichinelle, il suffit de lire ce torchon de jeune afrique, pour deviner, que la rédaction est la voix de sa médiocrité mimi 6

    L Algérie est souvent critiqué, dénigré, mais le grand bordel à ciel ouvert, et non moins terre conquise par les sionistes, est décrite comme le paradis sur terre…

    Anonyme
    6 janvier 2021 - 19 h 28 min

    Avec autant d’insultes à l’égard de ce pays, quelles crédibilité accorder à ce monsieur? comme le dit l’adage, ce qui est exagéré est insignifiant!

    HI HAN
    6 janvier 2021 - 17 h 56 min

    Énormément de zarabes, vendent leurs âmes au diable pour la dénia .
    Juste un linceul blanc les accompagneront dans la tombe.
    Et leurs progénitures s’attaqueront à coups d’avocats pour leurs héritages.
    Et le lendemain ils seront oublier par tous.

    Belveder
    6 janvier 2021 - 15 h 03 min

    C est Connu depuis plus de 40ans Jeune AFRIQUE c est Le Maroc AFRIQUE ASIE c est L Algerie …rien de nouveau

    tounsi
    6 janvier 2021 - 14 h 57 min

    Ce journal est une pure poubelle.
    Sur la Tunisie, depuis 2011 et la fin du contrat publicitaire signé sous ben ali, vous ne trouverez plus jamais un seul article positif sur ce pays. Zero nada en 10 ans. Avant 2011, vous lisiez chaque semaine que la Tunisie était arrivé au niveau de développement de la Suède…
    Ils font du chantages aux pays Africains, c’est à vomir.

      Anonyme
      6 janvier 2021 - 19 h 02 min

      Tout a fait,Bechir Ben Yahmed a meme ecrit un editorial disant que Ben Ali ferait de la Tunisie le Singapour Africain….Le dictateur Ben Ali payait rubis sur ongle….

    MAIS JEUNE AFRIQUE EST MAROCAIN DEPUIS SA CREATION
    6 janvier 2021 - 14 h 07 min

    je vois que les marocains falsifient l’histoire à leur aise. jeune afrique est une revue de hassan 2 avec ses amis antialgériens français par excellence et c’est boumédienne qui le disait déjà à l’époque! rappelez vous pourquoi jeune afrique était interdit à juste titre en algérie?

    Le Berbère
    6 janvier 2021 - 13 h 10 min

    Ce hebdomadaire été la vitrine médiatique de quai d’Orsay et la politique extérieure de la France-Afrique depuis son apparition dans le paysage médiatique ( la presse écrite) en 1960 . Je me rappel bien au milieu des année 70 quand l’hebdomadaire s’attaque sur les positions politique de notre pays concernant le soutien des pays non alignés dans leurs luttes anti coloniales et c’est à partir de 1976 si je ne me trompe pas que l’état algérien à interdit la vente de ce hebdomadaire sur sol national. Ps : il y’a une chose qui m’intrigue pourquoi l’ex président tunisien déchu Ben Ali à sauver de la faillite l’hebdomadaire en 1997 et qui sont les deux hommes qui ont préféré garder l’anonymat et qui ont contribué à injecté de l’argent pour sauver l’hebdomadaire d’un dépôt de bilan définitif ? ., sachant que sauver l’hebdomadaire n’était pas un souhait de gouvernement tunisien de cette époque, c’était un ordre ! .
    Il y’a dix ans, j’ai croisé, un ami de longue date ( un Tunisien) qui abordé avec moi ce affaire de dépôt de bilan de jeune Afrique, d’après lui , il est fort possible que des dirigeants marocains qui sont lié étroitement avec l’establishment de l’île de Jerba de confession juive qui ont forcé le président déchu Ben Ali pour injecté de la liquidité pour sauver ce torchon à deux balles wa Allaho Aalam !

    Anonyme
    6 janvier 2021 - 12 h 53 min

    Ce journal est connu depuis ses débuts comme non fiable car il pondait des articles élogieux sur commande. Il n’y a pas que le Maroc qui paie ce « panneau publicitaire » Toutes les républiques bananières ont fait pareil

    Moskos dz
    6 janvier 2021 - 12 h 33 min

    Le Maroc est prêt à affamer et déshabiller son peuple s’il le faut,pourvu que son injuste colonisation du Sahara Occidental soit soutenue par les injustes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.