Un ancien chef à la CIA à propos de la normalisation Maroc-Israël : «Trump a soudoyé Mohammed VI»

Pillar US
Pillar Paul. D. R.

L’ancien chef d’unités analytiques à la CIA, Pillar Paul, a affirmé que «la normalisation des relations entre le régime marocain et l’entité sioniste n’a pas été accomplie dans le sens de la paix», soulignant que le changement de politique des Etats-Unis à l’égard de la question sahraouie a intensifié les tensions dans la région et compliquait les efforts internationaux pour résoudre le conflit du Sahara Occidental, rapporte l’APS.

Dans un article paru le week-end dernier dans la revue bimestrielle américaine The National Interest, Pillar, qui a occupé divers postes analytiques et de gestion, notamment en tant que chef d’unités analytiques à la CIA, a estimé que le terme «Accords de paix» désignant la normalisation des relations entre l’entité sioniste et des pays arabes, dont le Maroc, est un terme «impropre», puisque, d’après lui, il s’agit «des mises à niveau des relations existantes. Elles sont exactement cela, et rien de plus».

D’après lui, «aucun des Etats arabes» impliqués dans cette vague de normalisation «n’était en guerre» avec l’entité en question. Il a affirmé qu’ils avaient déjà «une coopération significative» avec l’entité sioniste, «y compris sur les questions de sécurité, même sans relations diplomatiques complètes».

Quand bien même ces normalisations ont un effet quelconque, «ce n’est pas dans le sens de la paix», a soutenu l’auteur de l’article, soulignant que «le changement de politique à l’égard de la question du Sahara Occidental, par exemple, a intensifié les tensions» dans la région et «a compliqué les efforts internationaux pour résoudre le conflit «du Sahara Occidental». Autrement dit : «Les pots-de-vin américains ont éloigné les choses de la paix.»

Le professeur Pillar a rappelé, dans ce sens, que «l’administration de l’ex-président des Etats-Unis, Donald Trump, a dû soudoyer les gouvernements arabes pour qu’ils entament des relations diplomatiques complètes» avec l’entité sioniste.

Pour le Maroc, c’était «la fourniture d’armes supplémentaires et l’abandon de la neutralité de longue date des Etats-Unis dans le conflit du Sahara Occidental», a-t-il révélé. «Les pots-de-vin démontrent que le déclencheur de l’amélioration des relations n’était pas une nouvelle intention pacifique de la part des parties impliquées», a-t-il argumenté.

Paul Pillar a pris sa retraite en 2005 après une carrière de vingt-huit ans dans la communauté du renseignement américain, au cours de laquelle son dernier poste était officier national du renseignement pour le Proche-Orient et l’Asie du Sud. Le professeur Pillar a également siégé au Conseil national du renseignement américain en tant que l’un des membres originaux de son groupe analytique.

R. I.

Comment (3)

    Vroum Vroum 😤..
    19 mars 2021 - 10 h 58 min

    Les Usa bousculés dans leur utopie de Leadership mondial, utilisent et fabriquent des conflits, guerres interminables, et utilisent la stratégie des « petites touches, retouches.. » ici et la dans certaines phases de leur Géopolitique pour garder le « Cap » , celui du Leadership mondial.. Exp : cette pseudo « Normalisation » de certains Régime Arabe avec l’arnaque « État Israël » afin de garder la flamme de la division dans le monde musulman, déployer de Missiles proche de la Russie, les Sanctions Économiques , Révolution de Couleurs, Corrompre, Justice Extrateritoriale US allant même à « Punir » des Banques Européennes, instrumentaliser le Terrorisme… Voilà la panoplie en partie servant la stratégie des actions Touches, retouches, mensonges médias, selon les cas, leurs permettant sournoisement de maintenir le Cap, c’est comme la trajectoire d’un Missiles équipé de petits moteurs directionnels afin de garder la bonne trajectoire sur l’objectif.. En l’occurrence là il s’agit de Guerres, conflits préfabriqués, touches et retouches pour garder le Cap sur l’objectif Leadership US.. Mais la réalité démontré la fin programmée de la chute de l’empire US inéluctable , et remplacement inéluctable par une autres ou d’autres Puissances , et formation Multipolaires ipolaire.. Conclusion cette Pseudo « Normalisation » avec Factice État Israël par Maroc, Saouds.. ect ne sont que Touches et Retouches, manipulations US stratégiques dont fait partie le maintien de la division dans le Monde Arabos Musulmans..

    makico makico
    18 mars 2021 - 8 h 53 min

    Cette histoire arrange tout le monde.

    LA PAIX CONTRE DES F35 ET ARMES DE DERNIERES GENERATIONS, ON SE FOUT DE QUI???? ET LE OBBY SIONSITE MONSIEUR, VOSUL'AVEZ OUBLIE PAR PEUR OU PAR CALCUL?????
    17 mars 2021 - 14 h 42 min

    ce que ce type ne dit pas, c’est que trump détestait profondément le maroc, qui a eu les preuves de la corruption du maroc sur hilary clinton en centaine de millions d’euros.mais la question est quand trump a changé d’avis sur le maroc et qui est derrière? la réponse est tout simple c’est son gendre kuchner qui a reçu des consignes de son mentor netanyahou. et si trump a accepté de marcher sur son honneur, et donc revenir sur sa haine contre le maroc, c’est que trump a dû recevoir d’énorme pot de vin du roi du maroc pour que les USA reconnaissent la maropcanité du sahar occidental. le marco a compris qu’en corrompant un chef d’Etat c’est tout le pays avec son peuple qui va suivre. d’où une réunion à l’ONU contre le lobbying qui est en fin de compte que de la corruption des chefs d’Etat par des criminels. on le voit avec l’assassinat de khachogi, les crimes marocains au sahara occidental impuni et bien au contraire on continu de vendre des armes au maroc alors que l’algérie durant la decennie noire frappé par le terrorisme était sous embargo de vente d’armes pour rendre service au maroc et sa colonisation tranquille du sahara occidental.
    et si biden ne revient pas sur la décision de trump sur la marocanité du sahara car lui aussi a été corrompu par le maroc. et son silence fait l’affaire du maroc. journalistes américains si vous voulez découvrir biden posez lui la question sur le sahara occidental et qu’est ce qu’il attend pour annuler la décision illégale de trump. posez cette question à son porte parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.