Extradition imminente d’Abdelmoumen Ould-Kaddour par les autorités émiraties

Ould-Kaddour
L'ancien PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour. D. R.

Par Mohamed K. – L’ancien président-directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour serait sur le point d’être extradé des Emirats arabes unis vers l’Algérie. Le «feu vert» aurait été «donné par les autorités émiraties à la justice algérienne», rapporte le quotidien El-Watan dans son édition de ce jeudi. Arrêté le 20 mars dernier alors qu’il faisait escale à l’aéroport de Dubaï, le concerné a été maintenu en garde à vue puis relâché sous caution et interdit de quitter le territoire.

L’ancien PDG de Sonatrach est le principal accusé dans l’affaire de l’achat controversé de la raffinerie d’Augusta, en Italie, malgré les nombreuses mises en garde d’experts qui avaient essayé de dissuader le gouvernement algérien de s’engager dans une transaction coûteuse qui, non seulement est sans bénéfice aucun pour le groupe pétrolier national, mais risque de grever le budget de l’Etat dans un contexte de grande crise économique.

A l’affaire de la raffinerie d’ExxonMobil s’ajoute une autre, celle du «contrat conclu par Sonatrach avec Air Products, une entreprise américaine leader mondial dans les gaz industriels», rapportait le quotidien El-Watan dans une précédente édition. L’affaire remonte à 2018, date à laquelle Air Products et Sonatrach annonçaient des contrats d’investissement en Algérie, portant sur l’approvisionnement en hélium et la création de deux nouveaux sites de séparation des gaz de l’air, précise le quotidien, qui parle d’un «scandale à 200 millions de dollars». Deux unités de production livrées à l’Algérie dans le cadre de cette joint-venture «ont été déclarées non conformes par les experts de Sonatrach», toujours selon El-Watan.

Les démêlés d’Abdelmoumen Ould-Kaddour avec la justice algérienne sont vieux. Et graves. Inconnu dans le secteur de l’énergie, il n’y a pas fait ses preuves grâce à quelque prouesse particulière, mais pour sa proximité avec le ministre de l’Energie de l’époque, Chakib Khelil, et l’ancien véritable patron de Sonatrach sans mission précise, Réda Hemch. Il avait été placé par Chakib Khelil à la tête de Brown & Root-Condor (BRC), une joint-venture algéro-américaine détenue à hauteur de 51% par Sonatrach et 49% par Haliburton. Après quelques années de gestion, Ould-Kaddour s’est trouvé au cœur d’une grave affaire d’espionnage et d’intelligence avec des puissances étrangères. Une affaire qui remonte à 2007. L’enquête menée par les services de sécurité avait abouti à des preuves accablantes contre l’ex-PDG de Sonatrach. Et c’est le Tribunal militaire de Blida qui l’a condamné, le 26 novembre 2007, à trente mois de prison ferme pour «divulgation d’informations classées secret défense». Il quittera la prison en mars 2009 après avoir bénéficié d’une liberté conditionnelle.

L’opacité qui entourait les activités de BRC avait poussé l’ex-président Bouteflika à exiger la dissolution de cette société mixte en janvier 2007. Jamais BRC n’avait présenté de bilan de ses treize années d’activités intenses en Algérie, touchant à la fois à l’énergie et à d’autres domaines. Elle avait obtenu, tout au long de son existence, des marchés de sous-traitance pour une valeur de plus de 70 milliards de dinars. Mais le gros avait été décroché durant la période où Abdelmoumen Ould-Kaddour occupait le poste de PDG et Chakib Khelil celui de ministre de l’Energie et des Mines.

M. K.

Comment (26)

    Anonyme
    20 juin 2021 - 10 h 05 min

    Finalement, ça sera pour quel jour?

    Anonyme
    19 juin 2021 - 12 h 22 min

    Anonyme
    18 juin 2021 – 15 h 10 min

    « Aneantir la corruption et recuperer les biens du peuple detournes dans des comptes et des acquisitions a l etranger est un devoir nationale sacre,… » est-il dit. Bon.

    Rien n’empêche la gouvernance actuelle (comme des précédentes) de lancer une enquête internationale via notre Organe Nationale de Prévention et de Lutte contre la Corruption qui a été créée par la loi n°06-01 du 20 février 2006 relative à la prévention et au contrôle de la corruption, suite à la ratification par l’Algérie de la Convention des Nations Unies contre la corruption le 19 avril 2004, en tant que preuve de son respect de ses obligations internationales, dans une démarche préventive de lutte contre la corruption. Et puis il y a le Gafi, qui est un organisme de lutte contre le blanchiment d’argent dépendant de l’OCDE. A partir de l’adhésion de la RADP, tout enquêteur algérien peut facilement obtenir la liste de nos ressortissants ayant ouvert des comptes bancaires dans des pays adhérant à la Gafi.

    Et puis pourquoi, en ce qui concerne fafa, pourquoi ne pas s’adresser à l’organisme Tracfin qui peut communiquer, à son initiative ou sur leurs demandes, aux cellules de renseignement financier étranger les informations qu’il détient sur des sommes ou des opérations qui paraissent avoir pour objet le blanchiment du produit d’une infraction punie d’une peine privative de liberté supérieure à un an…en Algérie.
    Il s’agit d’une volonté gouvernementale.

    Seulement personne ne bouge…pour la simple raison que tout le monde est impliqué dans le système et ils se tiennent tous par la barbichette.

    Tous les rapports internationaux se référant à la corruption citent notre pays. Tout le monde savait, à une certaine époque, au niveau des managers d’entreprise étrangers qu’investir en Algérie impliquait —obligatoirement— de « graisser la patte » à celui ou à ceux qui lui permettaient de s’installer ici. Les Chinois l’ont particulièrement bien compris.

    « Faire la guerre a la corruption sur le territoire Algerien » comme vous dites si bien, commence par instituer un état de droit avec une Justice indépendante du pouvoir politique. En second lieu, définir un état dont l’organisation permettra au peuple, par ses représentants, de contrôler et de sanctionner au besoin le travail du politique. Enfin cela implique que ce peuple soit instruit et particulièrement éduquer suivant des concepts de compétences sociales et civiques dès la petite enfance afin de former des citoyens responsables et non des « estomacs ambulants » qui ne se sentent jamais responsables.
    A propos des « appels d offres dans les marches de l Etat Algerien », vous semblez ignorer que les plus grands travaux (autoroute Est-Ouest entre autres) entrepris ces dernières années par l’état ont été attribués à des groupes chinois sans appels internationaux. Le scandale de corruption qui avait déjà éclaboussé le projet en 2010 et la qualité des travaux réalisés par CITIC-CRCC n’étant pas conforme aux normes internationales qui impliquait des travaux de réfection dès la mise en route, ne vous rappelle rien.

    Les professions de foi de tous ces patriotes de pacotille qui voulaient s’engager dans le processus du renouvellement de l’ANP montrent parfaitement l’état de déliquescence dans lequel se trouve notre pays en ce moment. Où sont les Ferhat Abbas, les Mohamed Khemisti, les Aït Ahmed… ?

    La sempiternelle chanson de « la récupération de fonds détournés » comme étant un devoir national, de plus par les citoyens algériens vivant à l’étranger(!), est de la fumisterie. Qui ira porter plainte contre une banque russe ou une banque des états du Golfe? Alors cessons de nous gargariser de grands mots et rendons-nous à l’évidence, les crapules sont bien protégées et l’argent est irrécupérable. Les incompétents continuent à nous mentir et à nous prendre pour des moutons.

    Simple conclusion pour paraphraser Ferhat Abbas qui disait: On a modernisé l’Algérie. […] Les résultats satisferaient les plus difficiles. On n’a omis qu’une chose essentielle : moderniser ses habitants. Et on est arrivé ainsi à un anachronisme frappant. Sur une terre riche en ressources humaines et économiques, vivent quarante millions qui attendent des autres ce qu’ils pourraient faire eux-mêmes.

    Anonyme
    19 juin 2021 - 6 h 53 min

    Ce bœuf de oULD KADDOUR s’est bien servi de l’argent qui ne lui appartient pas, j’espère qu’il finira capturé dans une cellule.

    Brahms
    19 juin 2021 - 1 h 11 min

    Un incompétent qui se prend pour un professionnel,

    Ce OULD KADDOUR a servi sur un plateau d’argent les intérêts des multinationales étrangères comme ANADARKo et Total leur donnant jusqu’en 2043 du gaz et pétrole sans oublier la pollution du gaz de schiste.dans le Sahara où aucune indemnité n’a été versée par TOTAL, pour le préjudice causé.

    A côté de ça, vous avez les GAFAM comme Facebook, Apple,Twitter, AMAZON, Google qui commencent à dominer le monde avec plus de 6700 milliards de dollars de cash disponible.

    Allez donc demander aux PDG de ces firmes comme Jeff Bezos si lui, il donnerait 50 % de ses recettes à des entités étrangères jusqu’en 2043 sans que ces entités payent 1 € d’impôts.

    Par conséquent, c’est normal que le HIRAK soit encore là car les caisses sont vides, il n’ y a rien qui rentre en devise pour développer le pays.

    Deadpool
    18 juin 2021 - 15 h 55 min

    Bonjour à tous et à toutes,

    Ce cancrelat va être ramené à la maison ?
    Excellente nouvelle!! loin des apparats de « luxe », restos grattiss sur le dos du peuple déjà qu’il est immonde à regarder…,
    Il subira le meilleur traitement réservé aux traîtres ; o.n.g circuler ya rien à voir..

    Anonyme
    18 juin 2021 - 15 h 10 min

    Une chose est certaine c est que toute entreprise etrangere ayant consenti a payer un dessous de table pour beneficier d un marche ou d un contrat en Algerie sera rayee definitivement et eternellement de toute paricipation aux appels d offres dans les marches de l Etat Algerien….et sera poursuivie dans les instances internationales pour rembourser les sommes detournes en plus des dommages et interets au profit du tresor Algerie…L Algerie chargera a l etranger des avocats specialistes pour intenter des proces pour bloquer les avoirs et les biens objets des detournements de fonds publics algeriens..Tous les Algeriens residents a l etrangers ont le devoir national de poursuivre les investigations pour mettre a jour un dossier complet des biens acquis par des fonctionnaires et responsables algeriens a l etranger et dans l exercice de leurs fonction….Nous serons tous unis pour faire la guerre a la corruption sur le territoire Algerien et a l etranger…..Aneantir la corruption et recuperer les biens du peuple detournes dans des comptes et des acquisitions a l etranger est un devoir nationale sacre,…TAHYA AL JAZAIER,TAHYA LA 2 eme REPUBLIQUE..

    Ammi Rabah
    18 juin 2021 - 13 h 55 min

    80% de la nouvelle APN de la nouvelle Algérie ont des proximité directes ou indirecte avec le régime de la rente et de la corruption de Bouteflika. Comment voulez vous que les choses vont s’arranger alors qu’ils sont tous connéctés entre eux dans le bien et dans le mal ?

      Anonyme
      18 juin 2021 - 15 h 49 min

      @ Ammi Rabah
      18 juin 2021 – 13 h 55 min
      Vous faites certainement partie de ces priviligies du passe nostalgique et vous essayez de consolez vos semblables que la main qui les a nourries en produits de la corruption a ete definitivement coupee …Les patriotes Algeriens savent tres bien qu ils sont sur la voie du renouveau..

        Ammi Rabah
        20 juin 2021 - 19 h 56 min

        Vous parlez des 20% de patriotes ? Les islamistes et les corrompus du FLN ? On vous a compris.

    Anonyme
    18 juin 2021 - 9 h 11 min

    Les nouvelles fondations de la 2 eme Republique Algerienne sont en beton acier,la marche vers un changement radical est ineluctable,malgre les retisences et les sabotages de la vieille garde de fakhamatouhou Boutef et les lobbys de la corruption et des privilegies qui ont deplumes le pays…La reconstruction et restauration des institutions constitutionnelles sont acquises et l installation du nouveau Parlement avec une majorite de la nouvelle generation des elites et intellectuels Algeriens nous permettent d etre tres optimistes pour l avenir du pays…Naturellement la conjoncture actuelle est tres compliquee et tres complexes,avec ce nouvel ordre planetaire et cette pandemie inattendue…mais cela ne nous empechera pas d aller de l avant afin de realiser une veritable democratie participative avec la naissance de la 2 eme republique ou le peuple Algerien jouira de toute sa souverainete conformement au terme de notre constitution….De toute evidence,il serait plus facile d avoir une strategie a long terme dans une democratie autoritaire sur le modele du petit Etat de SINGAPOUR ou la tolerance ZERO de la corruption et de la drogue reste de rigueur et ou 48 candamnations capitales avec execution ont eu lieu…le pays est aujourd hui clean et reste un exemple de la bonne gouvernance et une puissance economique et financiere qui se respecte…L Algerie a tous les moyens pour reussir..l espace,les ressources naturelles et humaines de tres hautes qualites,il ne nous suffit que de prendre les decisions qui s adaptent a notre environnement basees sur le developpement des PME dans les hautes technologies ,l agriculture et ses derives et les infrastructures…les ports,les aeroports,la voie ferree et les autoroutes Algeriens doivent devenir la plaque tournante de l economie africaine …Tahya AL JAZAIER

    Anonyme
    18 juin 2021 - 8 h 38 min

    Je ne crois que je vois/concois.

    Vangelis
    18 juin 2021 - 7 h 40 min

    Et les autres, les plus gros poissons et poisons de l’Algérie, quand va-t-on les voir subir le même sort ?

    Belkcir, Bouchwareb, Bedjaoui etc ….

    A moins que vu la mouvelle composante de l’APN, les caciques de l’ancien fakhamatouhoum ne fassent table rase du passé en effaçant l’ardoise que les concernés ont laissée au pays qui ont préféré investir leurs magots en Europe et ailleurs.

    Anonyme
    18 juin 2021 - 5 h 39 min

    Quand on regarde bien, il y a cet individu le cowboy ould kaddour avec sa trouvaille en Italie qu’est ce tas de féraille à Augusta, le fuyard F. Bedjaoui avec l’histoire de sonatrach-eni et le gros pots-de-vin et bien entendu le maestro à la manoeuvre Monsieur Khellil, il faut que les autorités compétentes fasse un tour de vis plus prompt pourn secouer les investigations d’une manière plus pragmatique et claire.

    Pas de pitié pour les traîtres à l'Algérie.
    18 juin 2021 - 0 h 15 min

    Il faut faire extradé Bouchouareb, chakib Kelil et beaucoup d’autres en fuites.
    Il faut juger Abdelaziz Bouteflika et son frère Saïd .
    Abdelmoumen Ould-Kaddour doit être condamné très lourdement.
    Une remise de peine lui sera accordé, à condition qu’il balance tout ce qu’il sait sur ceux et celles qui ont pillées la Sonatrac et le trésor public.
    Il faut rapatrier l’argent planqué dans les banques étrangères et vendre les biens qu’ils ont acquis avec toutes l’argent qui ont volées à l’Algérie.

    Sprinkler
    17 juin 2021 - 21 h 52 min

    La posture et…l’imposture !

      souad
      18 juin 2021 - 16 h 18 min

      Quant à la posture c’est bientôt fini…l’imposture j’ai des doutes.

    LotfiALN
    17 juin 2021 - 20 h 39 min

    Oh le gros 🐀 !
    Ils rendront comptes tous!
    Leurs places?aux confins du Tanerzouft!
    Les scorpions et autres reptiles en raffolent !
    Le prix de la haute trahison !

    Anonyme
    17 juin 2021 - 19 h 50 min

    Avant de quémander une hypothétique extradition de ce bébé Cadum, commençons d’abord par le sommet de la pyramide Boutesrika qui n’a pas bougé de place, du moins officiellement.

    Anonyme
    17 juin 2021 - 19 h 50 min

    Ils peuvent pas extrader un francais rentré dans leurs pays avec un passeport français en Algerie à moins que ces deux pays franco algérien puissent en faire la demande selon les lieux qu il a commis les faits delits qu on lui reproche . Donc si c est en France qu il a sévi la France peut demander son extradiction voie interpol ds tt les pays où la France a un accord pour le franco algérien sauf en Algerie puisqu il est algérien en Algerie selon les accords franco algegiens doubles nationalités et même si il est entré en tant que francais en Algérie il sera considéré algérien le franco algérien, pas le francais exclusif et vis versa pour l Algerie ds tt les pays voie interpol sauf en France car ils sont français en France , je sais pas je dis ça mais en fait j en sais rien ça change tellement les textes mais je pense que c’est ça donc l Algérie peut le demander car il possède la double même en etant rentrer francais dans ce pays du golf. Bcps ne le savent pas et pense être français exclusif pas en Algérie, sauf algérien qui n est plus algérien et seulement francais ce n est pas une demande de naturalisation par intégrations ou celui qui est né sur le sol français de facto il est francais ou étant rentré enfant sur ce sol droits de l enfant mais pas qu on est double et adulte venant d ailleurs en fait si il a commis des délits en Algérie ou en France .Enfin c est une très bne nouvelle que l Algerie rattrape ces gens la où ils sont tt qd la procédure extradition existe avc ces pays. Meme le Maroc nous servira sur un plateau Saidani Amar et les autres que l Algerie demande et vs verrez que le temps me donnera raison , c est pas pour tte suite j en conviens mais on y travaille.
    .Pour le mmt rien est couper en relations bilatérales entre l Algerie et le voisin cherifien à la diff de l Espagne iu Allemagne ou d autres , allez leur demander pkoi il le font pas avec l Algérie et le font avec l Espagne ou Berlin, il me semble que AP avait fait un article sur ce sujet , la peur . L Algerie et pour quique ce soit vraiment mieux l avoir avec que contre soit, les pays du golf le savent aussi et la France et l UE et USA au sahel et Mali le savent aussi , la Russie la Chine sont nos amis et alliés donc que vaut ce pitre ou ces pitres devant de tel intérêts stratégiques et économiques et un si grd pays l Algérie. Voila la force d un pays.

    Brahms
    17 juin 2021 - 18 h 58 min

    La seule technique,

    Faire annuler la vente de cette raffinerie pour escroquerie en bande organisée puis saisir tous les biens de ce OULD KADDOUR qui n’a jamais payé 1 euro d’impôt en Algérie alors qu’il a plus de 1 milliard de dollars de cash sur ses comptes bancaires tiré des revenus d’Algérie.

    Il faut arrêter l’hémorragie de ce sport national qui consiste à faire les poches du contribuable algérien.

    Belveder
    17 juin 2021 - 17 h 20 min

    Ça n arrivera jamais

      Anonyme
      17 juin 2021 - 20 h 04 min

      Pkoi ca dépend de toi ces affaires ?

    Mounir
    17 juin 2021 - 16 h 55 min

    Il faudrait aussi faire venir son chef, chekib khelil.

      @ l'anonyme.
      17 juin 2021 - 18 h 30 min

      Cesse de dire des c…,tu as oublier que le RCD et le FFS partis quotas sont aussi responsables,et n’oublie pas que le MAK est l’enfant du RCD et ferhat le lâche est un ami avec dis moi qui tu fréquente je te dis qui ce que je pense de toi.

    Anonyme
    17 juin 2021 - 16 h 52 min

    Peut être qu’il va reprendre son poste.
    FLN BENGRINA MOKRI ne verront aucun inconvénient. Ils étaient heureux à son époque.

    Anonyme
    17 juin 2021 - 16 h 50 min

    Il n’yaura rien, comme d’hab.
    juste pour détourner les Algériens du terrible échec des ilictiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.