Objectifs 2030 : atteindre 30 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures

hors hydrocarbures forum export
L'Algérie aspire à financer 100% de son économie à partir de ces recettes hors hydrocarbures. D. R.

Les travaux du Forum de l’export organisé par le Conseil du renouveau économique algérien (CREA), sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ont pris fin  jeudi à Alger, avec la formulation de plusieurs propositions pour l’augmentation du volume des exportations hors hydrocarbures.

Trente propositions ont sanctionné les deux ateliers organisés dans le cadre de ce forum, inscrits sous deux principaux thèmes «La stratégie opérationnelle pour le développement des exportations» et «La dynamique des réformes pour une Algérie exportatrice».

Parmi les principales propositions lues par le secrétaire général du CREA, Fayçal Ouaguenouni, l’annulation du principe de pénalisation des retards de rapatriement des recettes financières d’exportation dans les délais fixés, remplacé par l’imposition d’une amende financière.

Le Forum, inauguré par Aïmene Benabderrahmane, a été sanctionné par plusieurs recommandations dont l’accélération de l’ouverture de filiales des banques algériennes au niveau international et la poursuite du développement des infrastructures de base dédiées au transport et à la logistique, en sus de l’amélioration de la gestion des risques.

Le président du CREA, Kamel Moula, a souligné que «l’objectif de ces 30 propositions est d’atteindre 30 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures à l’horizon 2030».

L’Algérie aspire à financer 100% de son économie à partir de ces recettes hors hydrocarbures.

R. E.

Comment (7)

    Amin99
    22 octobre 2022 - 10 h 43 min

    La bonne gouvernance, c’est aussi savoir planifier, se fixer des objectifs et eviter les erreurs du passé.
    Les exportations hors hydrocarbures sont une nécessité absolue pour stabiliser notre économie, créer des emplois durables et donner du pouvoir d’achat aux Algériens.
    Nous disposons de toutes les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs.

    L’Algérie a traversé des periodes difficiles qui l’ont amené à maintes reprises a serrer la ceinture sur ses depenses. Un rappel de l’histoire récente de l’Algerie nous plonge d’abord dans les années 90, periode de vache maigre où le terrorisme battait son plein, le FMi sonnait à notre porte et le gouvernement Belaid Abdeslam forcé d’appliquer la rigueur en parlant d’économie de guerre afin de sortir le pays du marasme. Puis viendra la periode 2014-2020 où les déficits se sont à nouveau creusés avec la chute brutale du pétrole et le mot TAKACHOUF a fait son apparition pour signifier exactement la même chose, appliquer la rigueur dans la gestion des dépenses publiques. Il faut reconnaître que durant cette dernière période dont nous ressentons encore les effets, le matelas de 200 Milliards USD a partiellement amorti la crise et nous a permis de tenir, cela aurait pu être pire.

    Il faut savoir que ces periodes ont été nefastes à notre économie, des projets ont été gelés, des contrats résiliés, des dizaines d’entreprises fermés, des milliers d’emplois détruits (notamment dans le bâtiment), beaucoup d’étrangers renvoyés chez eux, sans parler de la dévaluation du dinar, de l’inflation galopante, des pénuries de produits liés au ralentissement du commerce extérieur…etc. Bref, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

    Il est grand temps de penser son économie autrement afin de reduire les dependance et attenuer les chocs des crises futures.
    A bon entendeur

      Amin99
      22 octobre 2022 - 12 h 15 min

      Ah j’ai oublié la fuite des cerveaux, un phénomène qui tend à s’amplifier en périodede crise ce qui constitue une perte sèche pour le pays.

      Les autorités Algériennes devraient se pencher sur ce phénomène migratoire au travers le nombre de nouveaux inscrits chaque année dans ses consulats à l’étranger.

      Anonyme
      31 octobre 2022 - 4 h 44 min

      Recherches, et prospections,
      de marchés à l’étranger.

      Se faire connaître. Expositions
      mobiles, à la Japonaise,
      itinérante .[Réduction des coûts]
      En Europe. Pour
      commencer.
      Démonstration produits et
      services.

      Personnels diplômés , issu de la
      diaspora.

      Anonyme
      1 novembre 2022 - 17 h 08 min

      Apprendre à faire des affaires,
      en dehors de toute
      considération politique
      de partenariat.

      La performance, c’est,
      prix / produits / services / part
      de marché.

      Tout le reste, n’est que
      littérature économique…

      Le devoir.
      Faut faire vite…
      Rigueur, et discipline consenti.

      Faire appel aux compétences
      de la diaspora.
      La mieux placée pour cet
      exercice, contenu de la culture
      acquise à l’étranger, et
      de l’étranger.

    T🇩🇿AHIA EL DZÉZAÏR🇩🇿 wa 🇩🇿ABDELMADJID TEBBOUNE 🇩🇿
    21 octobre 2022 - 22 h 43 min

    INCHALLAH
    BI IDN ILLAH
    Le faite d’en parler est déjà une bonne chose.
    Réaliser cette objectifs est excellent.
    Le président ABDELMADJID TEBBOUNE est réellement en train de marcher sur les pas du valeureux défunt patriote HOUARI BOUMÉDIENNE, ALLAH YARHAMOU.

    Algérien et patriote
    21 octobre 2022 - 22 h 30 min

    Très bien pour l’économie et pour l’emploi des jeunes ,tout cela doit permettre d’augmenter les salaires et un meilleur niveau de vie des ALGÉRIENS…

    Anonyme
    21 octobre 2022 - 21 h 36 min

    C est une bonne Initiative surtt pour les banques à l internationale ect et pour la logistique par compte ce que je peux déploré à titre personnel c est le temps et la date fixée en 2030 par ce président du CREA donc 8 années pour arrivé à 30 milliards de dollars hors hydro carbures, je serai le président TEBBOUNE je lui aurais dit tu me réduits 4 ans pour y arriver 3 ans c’est très bien donc 2025 parce qu il a un agenda politique et une échéance à respecter notre presdt de la république et ça arrange le pays et le président d accéléré ce processus, je dis ça parce que Ould Kaddour nous parlait aussi d un projet 2030 concernant les énergies vous vous en rappeler donc vos dates et vos visions sont erronées souvent et pire il y a rien au bout , pire du déficit donc il faut revoir cette date échéance aussi bien pour le peuple algérien et surtout pour celui qui le représente en ce moment et qui vous a ordonné de mettre ceci en place ? Ça peut être perçu comme du mensonge de leurs parts par nous l opinion algérienne sauf pour les efforts consentis du président et de son PM donc de l état pour y arriver car ce serait mentir de dire qu ils ne se démènent pas mais c est pas faute d avoir essayé donc le problème est plus profond que ça et touche la société algérienne entière . Voilà pourquoi il faut réformer et mettre en place mon fameux article 49/51 pour les 51 menteurs et en même temps dédouaner notre presdt de ces erreurs faites par les autres à son détriment devt l opinion ou le peuple algérien. Changer remanier promotion limogeage ne suffisent plus et une colère peut se faire ressentir pour les plus pauvres ou jeunes algériens et autres qui ne voient pas les choses arrivées pour eux et sur le terrain aussi donc il est très important d accéléré ce processus et de mettre les gens aux travaille avec une meilleur protection sociale et développer et reformer dans la modernité le pays tt en insérant la jeunesse ds tt ces secteurs d activités industrie santé sport culture éducation ect et ça c est la nouvelle Algérie avec ces nouveaux standard applicable à tous à toutes . Je vis pas en Algérie mais je ressent les choses comme si j y étais. Donc il est important pour la fin du mandat de TEBBOUNE que les transformations doit perçu et vu par tt le Monde en Algérie et même les étrangers qui le visitent . Ça reste juste mon avis perso et je sais pas ce qui a été fait et pas fait en interne mais une chose est sûre c est que ds un contexte positif financièrement pour l Algerie alors il faut pas faire de politiques inadaptées , la pm ministre anglaise en a fait les frais à cause de certains de ces ministres et sa politique menée au anglais . Ne pas acheté la paix sociale non plus comme l a fait Bouteflika mais un juste équilibre et faire pour la jeunesse algérienne pleins de bonnes volontés pour le pays et les familles en détresses au niveau solidarité nationale. AP vous avez fait deux articles intéressants à ce sujet le premier oser créé partager un truc comme ça et j en avais fait un com d humour à ce sujet au pays qui n a pas été valider légitiment bref et il y a celui ci aussi le rôle de l état et bien avt un sur la décentralisation et vous avez mis le doigt dessus. Ben oui je m intéresse à tt ce qui touche mon pays et tt les sujets qui le concerne et commente en tt que lecteur et citoyen Algerien qui aime son pays avt tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.