Université d’Alger : Ouverture de la première maison de l’intelligence artificielle

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a coprésidé, jeudi, avec le ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Microentreprises, Yacine El Mahdi Oualid, l’ouverture de la première maison de l’intelligence artificielle (IA) à l’Université Alger 1 (Benyoucef-Benkhedda), dans le cadre de la généralisation de cette expérience sur l’ensemble des établissements universitaires à travers le territoire national, rapporte l’APS.

Baddari a, à cette occasion, indiqué que l’inauguration de la première maison de l’IA intervenait en concrétisation du principe consacrant l’année 2023 celle de l’IA afin de généraliser cette démarche à l’ensemble des établissements universitaires.

Le premier responsable du secteur a souligné que la maison de l’IA contribuerait à renforcer le rôle de l’Algérie en la matière, soulignant l’impératif de faire participer les étudiants et les innovateurs à cette démarche.

Yacine El Mahdi Oualid a, de son côté, mis l’accent sur l’importance d’encadrer les diplômés en matière d’IA et de leur permettre de concrétiser leurs projets, profitant ainsi à l’économie nationale.

Il a, par la même, réitéré la disposition de son ministère à accompagner et à encourager les porteurs de start-up, en les encadrant à travers des incubateurs, mais aussi en leur accordant des avantages fiscaux à même de leur permettre d’accéder au marché.

Pour sa part, le recteur de l’Université Alger 1, Mokhtari Fares, s’est félicité du lancement de la première maison de l’IA, qui connait la participation de 13 universités et l’exposition de 40 projets.

R. N.

Comment (19)

    @ El GATT & HACKING 5.0.
    13 février 2023 - 17 h 19 min

    Poyr illustre mon propos, je vais prendre 2 exemples qui montrent que IA et le Hacking sont aussi strategique l’un que l’autre. 1/ la cyberattaque D’APS par des hackers Marocains, Israeliens et certains pays d’Européens ==》 Cybersecurite! On doit pouvoir tracer les sources , s’immuniser contre les attaques, pouvoir attaquer aussi pour espionner, bugger, verrouiller, infiltrer des sites étrangers 2/ IA les drones qui volent au dessus du Sahara occidentale ( chinois, turque et israélien ( quelle mélange en terme d’alliance!)) qui est à la base de IA (mixtede de différentes techno) qui sont un outil de défense et d’attaque mais aussi l’espionnage 3/ les 2 combinés ===》 le hacking peut permettre de penetrer l’écosystème de pilotage, de le contrôler, de le déverrouiller, de le saborder,… et l’AI peut permettre à anticiper, interpréter , à alerter, à verrouiller une attaque,…. Les 2 sont stratégiques Mes Capitaines, il faut marcher sur ces 2 pieds. On a trop négliger la technologie en Algerie et nous avons pris au retard voir manquer d’anticipation sur les défis futurs en privilégiant trop le conventionnel, strategique aussi. Il faut le bon mixte pour pouvoir être une puissance Régionale, avec une force de frappe conventionnelle moderne mobile et agile,, une force de dissuation par la technologie et la puissance d’attaque et de defense, une veille technologique/politique/économique/géographique/…permanente, être créateurs de brevets IA et autonomes avec des écoles de formations d’excellence en IA, informatique , robotique , automatisme, électronique et tout autres technologies modernes et futuristes. J’espère vous avoir réconcilier. Il y a du boulot pour l’Algerie pour arriver à ce niveau, je dirais PEUT LE FAIRE MAIS DOIT TRAVAILLER PLUS, PLUS VITE ET MEUX!!

    Anonyme
    12 février 2023 - 15 h 39 min

    Bien d’avoir différencier les 2: IA versus Hacking. L’Algerie doit développer ces connaissances dans IA et d’avoir des chercheurs, des centres R&D, des étudiants, des supports & des moyens,…
    pour associer notre autonomie dans ce domaine et être des créateurs nets de brevets. Mais l’Algerie doit avoir aussi des informations pointus capables de craquer n’importe quelle logiciel et/ou pénétrer des systèmes et/ou de les « bugger ». Un est la recherche, l’innovation, la création, l’invention, l’autre est la défense de nos systèmes, voir l’attaque en cas d’hostilité et dans ce cas c’est au niveau de secteur Top Confidentiel. Nous avons besoin d’être performant dans les 2. C’est comme le hing & et le hang, dans ce monde on doit maîtriser le bien et le mal pour ne pas être vulnérable.

      HACKING 5.0
      12 février 2023 - 20 h 59 min

      @ Anonyme
      12 février 2023 – 15 h 39 min

      Tu as tout compris, contrairement aux autres bornée hautain, qui devraient se pencher un peux sur les événements ahurissant et hors contextes dont nous nous avons connaissance et qui n’échappent à personne.

    El gatt
    11 février 2023 - 13 h 37 min

    L’intelligence Artificielle I.A eSt moins importantE que le HACKING. Ah! Bon?

    Savez-vous au moins ce qu’est l’intelligence artificielle? Il semble que vous confondez deux notions scientifiques. L’une a pour buts de s’investir dans le développement humain et l’autre n’a pour but que de détruire, espionner, etc, tout ce qui se rapporte à l’informatique, dont l’IA.

    Parlons d’abord de l’IA qui fait appel en premier lieu aux mathématiques et à la logique mathématique tout en se basant sur les sciences cognitives dont les réseaux neuraux. Pour cela elle utilise des méthodes de résolution de problèmes à forte complexité logique ou algorithmique. L’un des buts est d’imiter (et même de remplacer) l’être humain dans certaines mises en œuvre de ses fonctions cognitives. Par exemple elle peut remplacer un chirurgien dans un acte médical ou traduire un texte d’une langue dans une autre.

    En conclusion nous sommes là dans le domaine de la recherche scientifique dans ce qu’elle a de positif pour le bien de l’humanité.

    Le hacking nous amène à évoquer les cyberattaques dont sont victimes des institutions: hôpitaux, entreprises, banques, particuliers, organismes étatiques avec souvent demande de rançon. Et là, il ne s’agit pas d’actes de bienfaisance mais de vol, de terrorisme, de vandalisme, de crimes, de menaces, d’espionnage …

    Nous sommes de la sorte dans le domaine du gangstérisme qui ne demande aucune formation particulière sinon être capable de bricoler, nuit et jour, sur son ordinateur ou sa tablette comme le font beaucoup de jeunes générations actuelles dans tous les pays du monde. Seulement ces bricoleurs ont rarement le niveau scientifique requis pour concevoir  des dispositifs imitant ou remplaçant l’homme dans certaines mises en œuvre de ses fonctions cognitives. Par contre, ils ont, souvent pour les plus doués et déjà formés, l’intelligence pour en extraire toutes les failles et agir comme des délinquants.

    Maintenant il serait étonnant que l’ouverture de cette première maison de l’intelligence artificielle à l’Université d’Alger 1 par nos autorités scientifiques n’a « pour unique et principal but que de préparer nos jeunes génies de l’informatique aux guerreS cybernétyqueS en copiant ce que font les Iraniens ». Il semblerait plutôt que, vu le niveau de nos universités, le but est d’adapter et de combler leur retard sur ce qui se fait à l’étranger, en occident comme en orient, dans le domaine sanitaire et industriel par exemple.
    Les informaticiens et informaticiennes iraniens ne sont ni plus ni moins aussi compétents que les autres informaticiens du monde entier. Ils ont simplement ce qui nous manquent, un excellent système d’enseignement qui fait la part belle à la formation scientifique assurée par des professeurs bien formés qui pratiquent une pédagogie efficace. A noter que plus de la moitié des étudiants universitaires sont des étudiantes. Là-bas, on ne néglige pas l’intelligence des femmes. Enfin une trentaine d’universités iraniennes sont classées les meilleures du monde (n’œuvrant pas forcément dans la cybercriminalité).

    Espérons qu’il n’est pas trop tard pour rattraper notre retard dans ce domaine et qu’il vaudrait mieux tabler sur une excellente formation scientifique et philosophique plutôt que sur des bidouilleurs. Ou alors de former les plus valables et motivés d’entre eux s’il y en a. Ce qui sous entend de commencer par le commencement et de réformer notre système éducatif et cela dès la petite enfance.

    Quant à votre affirmation que les guerres cybernétiqueS sont les armes largement au dessus des bombes atomiqueS et nucléaireS, à force de jouer sur votre ordinateur on dirait que vous ignorez la réalité. Si demain, une quelque bombe atomique est lâchée sur n’importe quel région du monde, sachez que, nous, le peuple, en seront les premières victimes, et pas forcément du fait des radiations mais du fait que cela bouleversera les systèmes économiques mondiaux frappant les pays importateurs de nourriture et exportateurs de matières premières. Ce qui est notre cas. C’est d’ailleurs l’IA qui est à la source de cette probabilité.

      Anonyme
      11 février 2023 - 15 h 47 min

      Ne sois pas arrogant! Toi tu sais et eux ils ne savent pas? Il est possible que tu n’arrives même pas au niveau de la cheville de certains d’entre eux…

        En quoi est il arrogant?
        11 février 2023 - 18 h 12 min

        Son argumentaire est pertinent, instructif! Son explication m’éclaire, moi qui suit un candide dans la matière. Ne tuons pas le débat d’idées par des affirmations négatives.Tout les points de vues sont intéressants, cela crée en plus une émulation.

          El gatt
          12 février 2023 - 11 h 20 min

          Merci de prendre en considération mes remarques, lesquelles n’avaient pas, bien entendu, l’intention d’humilier qui que ce soit, mais de débattre d’un important sujet d’actualité.

          A ce sujet une petite précision « philosophique » concernant le savoir.

          « La connaissance qui compte n’est pas la connaissance du mal, ni les faits sur les faux pas de l’homme, mais la connaissance qui nous apprend comment l’homme peut faire ressortir la grandeur et la beauté qui sont latentes en lui. La connaissance qui compte n’est pas la connaissance qui nous dit comment éviter le mal, mais comment faire pour augmenter la puissance du bien ».
          C’est de … ? Je ne m’en souviens plus!

          Mais c’est la pensée que je me permettais de rappeler en toutes occasions à mes étudiantes et étudiants et qui rejoint le fameux: « Science sans conscience n’es que ruine de l’âme ».

    Développer des cerveaux à
    11 février 2023 - 12 h 26 min

    Réfléchir , à développer, à créer, à innover, à construire, à prendre des initiatives mieux que de fabriquer des tubes digestifs délirantes! Les cerveaux des Algeriens, 1er matériel première et richesse du pays sur lesquels il faut capitaliser. L’émulation de l’immatériel grace a des cerveaux sains par des moyens adéquates, substantiels public et/ou privé commençant par une éducation nationale moderne dans un environnement familiale solide constitueraient un solide levier de croissance et de modernité pour le pays. As-tu on la volonté, la motivation, le courage, l’ambition et la vision pour les concrétiser? Je ne sais pas! A la vue de cette jeunesse dont une partie est en déshérence ( drogues, délinquances, incivilités, harragas,…), une autre qui est dans le « m’as tu vu » et une troisième partie qui déjà dans la modernité avec un pied dans le futur mais qui reste minoritaire, il y a un grand chantier de l’État , l’Éducation Nationale , de la cellule familiale et de la société civile à entreprendre. Question de Mindset aussi. Mais les atouts humains, les ressources, le potentiel et les moyens existent!!!

    icialG
    11 février 2023 - 10 h 05 min

    Y a du rattrapage faut y arriver je compte sur vous

      HACKING 5.0
      11 février 2023 - 22 h 40 min

      @ El gatt

      Je t’ai dit qu’aujourd’hui si tu veux être respecté et avoir du poids sur l’échiquier mondial.
      Nous devons avoir des génies du Hacking pour stopper des missiles dans les airs, les renvoyés aux expéditeurs.
      Nous devons pouvoir arrêter des usines de fabrications d’armes en stoppant les chaînes de productions de nos ennemis de plusieurs manières.
      Nous devons déjouer tous les pare-feu et prendre possessions des outils destructeurs dirigés et orientés contre nous en les retournant contre leurs auteurs.
      Et toi tu dis des choses que je n’ai même pas pensée une seconde.
      Sort de ton village et renseigne toi sur ce qui se passe ailleurs dans le monde, et peut-être tu cesseras de rêvasser avec l’intelligence Artificielle qui n’est que secondaire.

        Anonyme
        12 février 2023 - 10 h 55 min

        je n ai rien compris mais t a surement raison

        Argentroi
        12 février 2023 - 19 h 40 min

        Bon, on a compris que tu es un hacker qui ne pige rien à l’intelligence artificielle !

    HACKING 5.0
    11 février 2023 - 3 h 40 min

    Excellente initiative.
    Mais il faut rechercher à travers tout le pays les HACKEURS les jeunes et moins jeunes génie de l’informatique pour les préparer aux guerre cybernétique en copiant ce que font les Iraniens.
    Les informaticiens Iraniens ont mis toutes les puissances mondiale au pas, dans l’inquiétudes, la désinvolture, et la retenue.
    L’intelligence Artificielle I.A et moins important que le HACKING, cependant les deux spécialités ensembles entourés d’ingénierie en tous genres ce serait le Summum du bling bling pour la recherche et rivaliser nos ennemis.
    Les cyberattaque, par les guerres cybernétique sont les armes largement au dessus des bombes atomique et nucléaire.
    C’est comme avoir un interrupteur qui te permet juste en appuyant dessus de mettre tout le monde dans le noir ….. ou arrêter le fonctionnement de n’importe quoi en prenant contrôle des commandes de n’importe quelle structures ou ……..
    Les HACKEURS sont souvent jeunes voir très jeunes, l’informatique n’a aucun secrets pour eux.
    Il faut les repérer et les embauchées aux services de l’armée en leurs apportant des conditions de vies exceptionnelles.
    Les poulets aux œufs d’or en en prends soins.

      Drone
      11 février 2023 - 13 h 42 min

      Excellente initiative.Nous avons au pays un immense vivier de jeunes tres dynamiques,innovants,créatifs qui ne demandent qu’à etre reconnus et encouragés.Pourquoi ne pas créer dans notre pays des emmissions scientfiques et des concours en direct sur les plateaux de Tv plutot que de permettre à des pseudos religieux tels Chemsou et autres de prôner la médiocrité,et l’abrutissement.Pour moi,il ne vaut pas plus que tous celles et ceux qui empêche notre pays de decoller et de se renouveler

    Lechaoui
    10 février 2023 - 18 h 59 min

    En espérant que cette AI soit au service du peuple et non contre le peuple et pour se protéger des défis numériques venant de l’étranger car on sait qu’en occident cette AI est faite pour surveiller le moindre geste de chaque citoyen et non pour améliorer son existence. Voir le projet 2030 de Klaus Schwab au forum économique de Davos (Ils ne se cachent même plus. Leur but est « vous n’aurez rien et vous serez heureux » pendant qu’eux seront les maîtres).

    Elephant Man
    10 février 2023 - 16 h 55 min

    Perfect ! Well done.

    Excellent, peut mieux faire!
    10 février 2023 - 14 h 24 min

    C’est un bon début mais il faut accélérer le mouvement sur ces nouvelles technologies: IA, Cybersecurite, Digitalisation, Robotique,… Cela doit faire partie de l’ADN des Algeriens afin de booster a recherche, l’innovation, la créativité et l’esprit Entrepreneurial. Cela commence à l’école des le plus jeune âge.

      Elephant Man
      10 février 2023 - 16 h 58 min

      @Excellent, Peut Mieux Faire !
      Excellent commentaire et «Cela commence à l’école des le plus jeune âge.» et pas que l’école l’éducation parentale plus exactement paternelle.

      Abdelkrim
      11 février 2023 - 0 h 10 min

      👍👍👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.