Présidentielle 2014 : les directives de Bouteflika au gouvernement

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a ordonné, aujourd'hui jeudi, au gouvernement et aux walis de la République d'œuvrer à «garantir un scrutin dont la crédibilité ne saurait susciter le moindre doute». Dans une directive relative à l'élection présidentielle du 17 avril 2014, le président Bouteflika a rappelé avoir auparavant «instruit le gouvernement de veiller à prendre toutes les dispositions que commande une organisation parfaite de cette échéance électorale, sous tous ses aspects, dans le souci d'en garantir le bon déroulement, dans le respect de la loi et des principes de neutralité, de régularité, de transparence et de crédibilité». Le chef de l'Etat s'est dit à cet égard, «entièrement convaincu» de la conscience du gouvernement et des walis, «du poids d'une telle responsabilité» assurant qu'«ils ne ménageront aucun effort pour assurer à ce rendez-vous électoral déterminant le succès qui s'impose». Il a dans le même contexte mis en avant «la nécessité qu'il y a, pour toutes les autorités et les instances chargées d'organiser ce scrutin, chacune dans le cadre de ses compétences, de faire preuve d'efficience et de rigueur dans l'exercice de leurs missions consignées par la loi». Le président Bouteflika a souligné le nécessaire «respect scrupuleux, par tous les commis de l'Etat mobilisés dans le cadre de l'organisation de cette élection, du principe d'équité et d'impartialité tout en s'abstenant de tout acte susceptible de porter atteinte à tous les droits dont jouissent les électeurs et les candidats». En conséquence, Bouteflika a appelé au «strict respect de la loi organique relative au régime électoral, aussi bien dans ses aspects liés à la responsabilité de l'administration et l'impartialité de ses agents vis-à-vis des partis politiques et des candidats, que pour ce qui est des garanties inhérentes à la régularité du scrutin et à sa transparence». Dans cette directive adressée à tous les responsables concernés par les préparatifs de ce rendez-vous électoral, le président a appelé à prendre toutes les mesures visant à «promouvoir et faciliter l'exercice, par les électeurs, de leur droit de vote et de leur droit de choisir librement celui qu'ils jugent le plus à même de mériter leur confiance. Ceci est d'autant plus vrai que la libre participation du citoyen à la vie politique plurielle constitue le socle de la démocratie que nous ambitionnons d'édifier». Le président Bouteflika a mis l'accent sur l'impératif de «garantir à la campagne électorale une organisation sans faille et un bon déroulement, notamment en ce qui concerne l'organisation des meetings et l'aménagement des espaces consacrés à l'affichage des candidatures et réunir toutes les conditions permettant aux candidats de disposer de chances égales sans contraintes ni obstacles». Dans ce contexte, le chef de l'Etat a ordonné de «remettre aux représentants des candidats et des partis politiques participant à cette élection, et dans les délais prescrits par la loi, une copie de la liste électorale de chaque commune et une copie de la liste des membres des bureaux de vote». Il a, également, appelé à «permettre aux représentants des candidats d'exercer, de manière effective, leur plein droit de contrôler tout le processus de vote, de dépouillement et de comptage des voix dans tous les locaux où se déroule l'opération, y compris les bureaux de vote itinérants, et mettre à leur disposition des copies des différents procès-verbaux des résultats du scrutin». Il a aussi appelé à «faciliter le travail des commissions nationales de surveillance et de supervision des élections et de leurs sous-commissions locales».
R. N.
 

Laisser un commentaire

CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image