terrorisme

 |  2
L'attentat a fait plusieurs morts et blessés. D. R.

Suite à l'attaque terroriste perpétrée, hier jeudi, dans un sanctuaire soufi au Pakistan, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, a déclaré que l’Algérie «condamne avec la plus grande énergie l'attaque terroriste meurtrière perpétrée dans un sanctuaire soufi dans la ville de Sehwan».

Categories:

 |  1
Abdelkader Messahel. New Press

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu mercredi à Alger une importante délégation libyenne représentant la Coordination des forces de l'ouest et du sud, composée d'officiers de l'opération «El-Bounian El-Marsous» et du ministère libyen de la Défense, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. M.

Categories:

 |  3
Le sénateur de droite Philippe Bas. D. R.

Députés et sénateurs français ont rétabli lundi le délit de consultation «habituelle» de sites jihadistes, censuré par le Conseil constitutionnel, en l'intégrant, réécrit, dans un projet de loi relatif à la sécurité publique.

Les membres du Conseil constitutionnel avaient estimé vendredi que le texte ayant créé ce délit en juin dernier portait atteinte aux libertés fondamentales, alors que la France est déjà dotée d'un arsenal législatif conséquent pour lutter contre le terrorisme.

Categories:

 |  70
L'Occident démocratique complice du régime sanguinaire de Riyad. D. R.

Aux origines du terrorisme qui frappe le monde : la menace mondiale de l’idéologie wahhabite. C’est la conviction des experts réunis par le Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) récemment à Paris, dans le cadre d’un colloque, le premier du genre sur ce thème, qui s’est donné pour objectif «l’analyse et la dénonciation de l’idéologie wahhabite, véritable moteur du terrorisme islamiste contemporain dans le monde», et dont Algeriepatriotique a pris connaissance du compte rendu «rédigé à partir des interventions et des textes transmis par les conférenciers».

Categories:

 |  2
John Kelly, secrétaire américain à la Sécurité intérieure. D. R.

Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, John Kelly, a démenti l’information selon laquelle l’administration Trump comptait ajouter douze nouveaux Etats à la liste des pays dont les ressortissants sont temporairement interdits d’entrée aux Etats-Unis. John Kelly a apporté ce démenti lors de son passage, mardi 7 février, devant un panel du Congrès. «Les Etats-Unis ne comptent pas élargir la liste des pays dont les citoyens sont temporairement interdits d’entrée en Amérique», a-t-il assuré. 

Categories:

 |  1
Leila Aslaoui. D. R.

Le roman Sans voile et sans remords de Leila Aslaoui a été adapté au théâtre dans une pièce devant être «fin prête en mai» prochain, a annoncé lundi à Alger son metteur en scène. Ziani Chérif Ayad, qui a fait cette annonce lors d'une rencontre avec la presse, a indiqué que les comédiens Nidal, Nesrine Belhadj, Abbes Mohamed Islem et Mourad Oudjit devront porter le texte de la nouvelle pièce dont le titre reste encore à déterminer.

Categories:

 |  34
Le fondateur du groupe terroriste FIDA, Mourad Dhina, coule des jours heureux en Suisse. D. R.

Dans une décision historique rendue ce mardi, la Cour suprême européenne enjoint à tous les gouvernements de l’Union européenne de rejeter désormais toute demande d’asile déposée par des personnes appartenant à des réseaux de soutien au terrorisme. Cette juridiction, dont le siège est à Luxembourg, précise dans son arrêt que cette décision ne s’applique pas uniquement aux personnes impliquées directement dans des actes terroristes, mais aussi à toute personne ayant apporté une simple assistance à des organisations terroristes.

Categories:

 |  121
Abdelkader Khayame, chef du Bureau marocain d'investigation judiciaire. D. R.

Pour détourner l’attention sur sa situation politique, sociale et sécuritaire désastreuse, le Maroc s’attaque une fois de plus à l’Algérie en l’accusant de lever le pied dans la surveillance de sa frontière ouest et de laisser passer des armes. Ce n’est pas la première fois que les autorités marocaines usent de ce pitoyable stratagème pour cacher également leur incompétente et leur incapacité à neutraliser les cellules terroristes de Daech implantées un peu partout dans le royaume.

Categories:

Pages