Mystérieux meurtre d’un Algérien à Rennes

Agressé le 13 février par un inconnu au sortir de son lieu de travail, un ressortissant algérien en France, établi depuis plusieurs années dans la ville de Rennes, a succombé à ses graves blessures. La nouvelle de ce drame a jeté l’émoi sur la population locale. Patron du Landrel, un bar situé dans un centre commercial de Rennes, la victime, Rabah Merakeb, âgé de 46 ans, père de deux enfants, était une véritable «icône locale». Choqués, consternés et attristés, les citoyens de la ville ont organisé, aujourd’hui, une manifestation en hommage à cet homme apprécié par tout le monde à Rennes. Ce drame a été largement relaté par les journaux et les télévisions locaux (Ouest France, France3) et nationaux (TF1, France 2). Hier après-midi, une centaine de personnes et le maire de la ville lui avaient, également, rendu un vibrant hommage. Des gerbes de fleurs ont été déposées devant la vitrine du bar, resté fermé depuis lundi, jour de l'agression. Tous les magasins ont baissé rideau ce jour, en témoignage de leur consternation. Les circonstances de sa mort restent encore non élucidées. Selon les premiers éléments de l'enquête, le vol ne serait pas le mobile du crime, dès lors que l'argent que la victime avait sur elle n’a pas été pris. Toutefois, aucune explication n'a encore permis de justifier l'agression qui demeure ainsi un mystère. L'agression a eu lieu lundi soir au moment où la victime venait de fermer son bar. Le meurtrier l'attendait vraisemblablement devant la porte de la réserve, par où le cafetier devait passer pour rejoindre sa voiture, garée dans le parking souterrain. Violemment agressé avec une barre de fer, selon certains témoins oculaires, Rabah réussit, tout de même, à remonter au niveau de la galerie commerciale avant de s’affaisser, inconscient. Aperçu par des commerçants, le meurtrier a réussi à prendre la fuite en emportant l'arme du crime. La police tente de faire un portrait robot sur la base de la description faite par les personnes qui ont aperçu l’agresseur au centre commercial.
Sofiane Benslimane
 

Commentaires

    sarah
    24 septembre 2012 - 12 h 32 min

    sa fait des frisson
    sa fait des frisson




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.