Coca et Pepsi : les Algériens consomment-ils des substances cancérigènes ?

La nouvelle a provoqué un tollé général à travers le monde. Les deux géants internationaux de la boisson gazeuse, Coca-Cola et Pepsi, sont contraints de revoir leurs légendaires recettes. Ces deux firmes internationales se trouvent dans l’obligation de modifier leur recette en diminuant considérablement le taux d’un colorant chimique jugé cancérigène. Ce colorant issu de l’ammoniac et du sulfite et utilisé par de nombreux fabricants de boissons, communément appelé 4-MEI, est un cancérigène reconnu. Lorsqu’il est présent à fortes doses dans une boisson, il devient dangereux pour la santé.
La nouvelle a de quoi choquer les accros de ces deux marques de boisson. Ce véritable coup de massue leur a été asséné par la redoutable association américaine des consommateurs, très influente aux Etats-Unis. «En lisant "colorant caramel", de nombreux consommateurs pensent que c'est coloré avec du caramel, mais cet ingrédient n'a rien à voir avec un caramel ordinaire», souligne Michael Jacobson, président de l’association de défense des consommateurs CSPI, qui veut la peau du colorant 4-methylimidazole (4-MEI). Après plus d’un an de combat, cette association a fini par obtenir gain de cause.
En Californie, ce colorant toxique est déjà interdit. Ainsi, la fameuse recette secrète de ce breuvage fétiche qu’est Coca Cola ainsi que celle de son concurrent direct Pepsi vont être modifiées. Cela afin que ces deux firmes évitent d’avoir à apposer un logo sur l’emballage avertissant les buveurs du risque potentiel auquel ils s'exposent ; un tel logo peut repousser le consommateur. L’association représentant l’industrie agroalimentaire américaine monte au créneau et défend bec et ongles les deux firmes en attestant que le caractère cancérigène n'a été prouvé que par une seule étude sur des souris. Elle en veut pour preuve le fait que les agences de sécurité alimentaire américaine (FDA), canadienne et européenne (EFSA) ne l'interdisent pas et n'ont pas établi de seuil maximal pour les produits de consommation. Mais les deux firmes, acculées, ne semblent plus avoir d’autre choix que d’obtempérer. Elles ont, à cet effet, annoncé avoir demandé à leurs fournisseurs de caramel de réduire les niveaux de 4-MEI pour se mettre en conformité avec la loi californienne et éviter des conséquences à l’international. Mais Coca Cola refuse de supprimer ce colorant qui constitue un des ingrédients phares de ce breuvage planétaire. Les laboratoires algériens prendront-ils leurs précautions suite à ces révélations ?
Sofiane Benslimane

Commentaires

    Anonyme
    19 mai 2012 - 19 h 49 min

    En Algèrie il n y’a pas que
    En Algèrie il n y’a pas que ça.
    Du vinaigre sans ALCOHOL!! fait avec un acide!!
    Du fromage avec je ne sais pas quoi!!
    Olive noir avec de l’oxyde de fer
    Des huiles goudronnées(pardon j’ai dis un bétise)!!
    et quoi encors

    Que faire pour arrêter la CHEKARA des BEGARINES. Epargnez nous le pain à 1 Euro SVP. Quitez le pays, personne ne va vous poursuivre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.