Oui, M. Ban Ki-moon, c’est «intolérable et inacceptable !»

Quand on entend Ban Ki-moon parler avec véhémence de «situation intolérable et inacceptable», on est tenté d’applaudir en pensant qu’il a en tête le fonctionnement de l’ONU, ce «machin» qui agit sur la base du principe injuste de «deux poids, deux mesures».

Quand on entend Ban Ki-moon parler avec véhémence de «situation intolérable et inacceptable», on est tenté d’applaudir en pensant qu’il a en tête le fonctionnement de l’ONU, ce «machin» qui agit sur la base du principe injuste de «deux poids, deux mesures».
Effectivement, il est «intolérable et inacceptable» que pas une seule des résolutions condamnant Israël votées par l’ONU n’est appliquée. Oui, il est «intolérable et inacceptable» que la population palestinienne continue de souffrir d’une occupation qui, tôt ou tard, prendra fin ; rien de plus «intolérable et inacceptable» que la situation des enfants de Ghaza soumis régulièrement à un déluge de bombes larguées par l’aviation israélienne ; intolérables et inacceptables aussi, ces «dégâts collatéraux» en Afghanistan, sur les écoles, et leurs victimes, des enfants que les bombardements américains «intelligents» n’arrivent pas à distinguer de «l’ennemi».
En fait, l’ONU n’est plus au service de la vraie communauté internationale, elle est devenue un instrument aux mains des pays occidentaux, cela aussi est «intolérable et inacceptable».
Ramdane Ouahdi
 

Commentaires

    Mohamed
    21 mars 2012 - 19 h 16 min

    Très bien dit, c’est la
    Très bien dit, c’est la vérité, les crimes de cet entité sioniste voyou qu’on appel Israel, et qui est a l’origine des plus grands conflits de ce monde reste impuni, mais comme vous avez bien dit, cette occupation prendra fin tôt ou tard. et il paierons pour leurs crimes




    0



    0

Les commentaires sont fermés.