41 listes électorales se disputeront 11 sièges à Béjaïa

41 listes de candidature ont été déposées aux services de la wilaya de Béjaïa : 39 partis politiques et 2 listes d’indépendants, a appris «algeriepatriotique». Un record jamais atteint, depuis le début du multipartisme au niveau de cette wilaya. La confection de certaines listes, notamment des partis les plus cotés tels que le FFS, ne s’est pas faite sans susciter des remous au sein de la base et des contestations chez les postulants. Après des tiraillements de plusieurs semaines et des recours en cascade, le choix de la direction du vieux parti d’opposition s’est finalement fixé sur Arezki Derguini, universitaire et originaire de Souk Lethnine, secondé par Chafâa Bouïche, journaliste et secrétaire national à la communication, enfant de Timezrit. Le FLN, lui, maintient Me Abderrahmane Driss, comme tête de liste, malgré la forte contestation de sa base qui dit « refuser le parachutage » de candidats. Son allié, le RND, reconduit le député Omar Alilat, originaire de Sidi-Aïch, secondé par Kamel Bouchachi de Souk Lethnine. La grande surprise vient du député Djamel Ferdjellah, dissident du RCD, qui conduira la liste de l’ANR –à l’instar, d’ailleurs, de ses deux camarades, Tarik Mira et Ali Brahimi, qui se présenteront respectivement à Alger et Bouira. Le PT sera représenté par le syndicaliste Louhab Ikhoulalène, ancien militant du PST. Autres candidatures remarquables, celle de Dalila Aouadj, autre transfuge du RCD, à la tête de liste du MPA d’Amara Benyounès. Et enfin celle du député indépendant, lui aussi dissident du RCD, Meziane Belkacem, qui est tenté par la même expérience en menant une liste d’indépendants.
Ghani.B

 

Commentaires

    Anonyme
    15 avril 2012 - 14 h 30 min

    N’importe quoi!!!
    N’importe quoi!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.