Les devises achetées au square Port Saïd étaient transférées illégalement vers l’Espagne

Le procès en appel de 51 accusés impliqués dans une affaire de contrebande de devises d'Algérie vers l'Espagne a été reporté jeudi au 12 avril prochain par la chambre correctionnelle près la Cour d'Alger. Les mis en cause acquéraient d'importantes sommes en devises au niveau du square Port Saïd (Alger) pour les transférer ensuite vers l'étranger, plus particulièrement vers l'Espagne, sans passer par les douanes algériennes. Selon l'ordonnance de renvoi, les faits de cette affaire remontent à 2010 lorsque les douanes espagnoles ont adressé aux douanes algériennes une note faisant état du transfert d'Algérie vers l'Espagne d'importantes sommes en devise pour leur blanchiment dans plusieurs projets à l'étranger.
Les mis en cause sont accusés de blanchiment d'argent, violation de la législation et du règlement concernant le change et du mouvement des capitaux de et vers l'étranger.
Le juge Hallali Tayeb a prononcé le report suite à la requête de la défense qui a demandé de mettre à sa disposition la liste nominative comportant les noms des accusés, envoyée par les services douaniers espagnols aux douanes algériennes. «C'est à partir de cette liste que les poursuites judiciaires contre les inculpés avaient commencées. Un document de cette importance doit être mis à la disposition de la défense», a plaidé Me Khaled Bourayou. Me Sadek Chaib a relevé, pour sa part, la non disponibilité de cette liste nominative dans le dossier judiciaire mis à la disposition de la défense. Suite à ces requêtes, le juge Hallali Tayeb a octroyé un délai à la défense pour qu'elle puisse consulter toutes les pièces contenues dans le dossier judiciaire de l'affaire. Les accusés ont déjà été condamnés en première instance par le tribunal de Sidi M'Hamed, le 6 janvier 2012, à des peines allant de trois à dix années de prison ferme.
R. N./Agence
 

Comment (5)

    Anonyme
    29 juin 2013 - 21 h 32 min

    L ‘injustice est née en
    L ‘injustice est née en Algérie,

    Au départ le douane espagnols à envoyer à l’Algérie une liste de 2000 noms, elle devienne 53 noms, sont ou les 1947 noms????
    Les 53 personnes sauf un ou deux, sont des simples businessman de 4 ou 5 mille euros, se retrouve avec 7 et 10 ans de prison ferme, alors que les vrai trafiquant qui font le vrai blanchiment sont ont liberté et tout le monde le sais y a pas de justice en Algérie c’est toujours le pauvre qui paie pour les riches




    0



    0
    Anonyme
    9 mai 2012 - 16 h 56 min

    SALEM , existe-t-il un site
    SALEM , existe-t-il un site internet pour voir les taux de change au square alger , moi je le trouve plus fort que la banque centrale d’algerie




    0



    0
    Anonyme
    5 mai 2012 - 5 h 38 min

    quel est le montant autorisé
    quel est le montant autorisé par la réglementation algérienne à faire sortir sans être inquiété par les services de douanes ou a le justifier à défaut a le declacer ?




    0



    0
    Anonyme
    9 avril 2012 - 8 h 13 min

    pour faire le change a la
    pour faire le change a la banque afin de voyager a l’étranger l’algérien a droit uniquement a 15000 DZD et cela quelque soit le taux de change, croyais vous que ca va suffire pour prendre un taxi en europe?? c’est comme ca que les gens sont poussés a faire le change au marché noir!!! beaucoup de question sans reponse




    0



    0
    Anonyme
    6 avril 2012 - 9 h 54 min

    Cette liste est
    Cette liste est primordiale.des noms ont été supprimé de cette fameuse liste.alors que 11personnes sont en prison et que les autres se la coulent douce.désolée ,mais la justice doit être appliquer pour tout le monde….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.