Les postes seront paralysées par une grève à partir de dimanche

Les postiers sont en colère et comptent le montrer ce dimanche en organisant un mouvement de protestation sur tout le territoire national. Une décision prise pour dénoncer le marasme qui sévit dans cette institution et alerter les pouvoirs publics sur sa mauvaise gestion. L’appel à la grève a été lancé suite à l’indifférence affichée par le directeur général, M. Mahloul, vis-à-vis de l’état de dégradation avancé d’Algérie Poste. Les postiers stigmatisent, également, leur syndicat qui ne se soucie guère de la situation de l’entreprise, a appris «algeriepatriotique» auprès des organisateurs de ce mouvement de grève. Les travailleurs, par leur action, renvoient dos à dos la direction générale et le partenaire social. L’un des griefs retenus contre ces derniers est le non-respect du protocole d’accord signé en mai 2011 avec l’ex-directeur général par intérim, M. Zerarga. Parmi les points qui n’ont pas été appliqués, le nouveau système de promotion et les mesures arrêtées pour l’amélioration de la situation socioprofessionnelle. Toutefois, les travailleurs sont beaucoup plus inquiets par les conséquences de la mauvaise gestion de l’entreprise, dénoncée maintes fois, que par l’espoir d’engranger d’autres acquis. Dans ce cadre, selon notre source, il est reproché au premier responsable d’Algérie Poste la mise à l’arrêt, sans aucune raison technique, des 900 machines à oblitérer, achetées deux millions d’euros. Une situation que les travailleurs n’arrivent pas à expliquer. Toujours dans le domaine des acquisitions onéreuses injustifiées, les caissons automatiques installés au niveau de chaque bureau de poste. Importés à coup de devises fortes, ils ne fonctionnent pas car la qualité de nos billets de banque n’a pas été prise en considération lors de leur acquisition. L’autre dossier qui fait jaser à Algérie Poste : l’acquisition auprès d’un sous-traitant marocain, M2M, d’un logiciel de traitement de cartes magnétiques. Un achat douteux d’autant qu’Algérie Poste n’est pas à son premier logiciel de ce genre. Le ministre s’est saisi de ce dossier et a ordonné l’ouverture d’une enquête. Le collectif des travailleurs d’Algérie Poste dénonce aussi les recrutements de complaisance, donnant l’exemple de celui des membres de la famille de M. Mahloul à des postes importants alors que «des cadres compétents sont marginalisés et subissent la terreur du directeur général», nous a-t-on affirmé. Il y a lieu de rappeler que le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de communication a relevé le directeur général d’Algérie Poste de ses fonctions, en janvier dernier, avant de revenir sur sa décision quelques jours après.
Adel Hakimi
 

Commentaires

    Jamal Eddine
    28 avril 2012 - 10 h 10 min

    ALGERIE POSTE LA PAGAILLE
    ALGERIE POSTE LA PAGAILLE DANS TOUS L’OUEST
    L’INDISPONIBILITE DES FONDS FAIT DES MECONTENTS A QUELQUES JOURS DES LEGISLATIVES
    Depuis mercredi dernier, les agences postales à travers l’Ouest du pays affichaient l’’indisponibililé des fonds, avec une déconsidération totale des clients usagers du CCP. La constatation que nous avons faite est amère. A Maghnia comme à Ghazaouet, Souani, Beni Saf, Temouchent, Boutlelis et Misserghin les usagers du CCP sont retournés bredouille sans pouvoir retirer leur argent. Tous les receveurs ciblent leur tutelle. « Pas d’argent, nous recevons que des miettes » diront-ils, en ajoutant en toute reconnaissance de cause qu’une désorganisation totale affecte Algérie-Poste. Des usagers du CCP qui nous ont interpellés, ont affiché un mécontentement général, en ce qui concerne les prestations, « Rien ne va à Algérie Poste, nous avons adressés des doléances à la direction régionale et au ministre mais aucune suite nous ai parvenue. Même nos demandes de carnets de cheque demeurent dans l’oubliette. Et c’est grâce à notre argent que vit Algérie Poste et son ‘’armée ‘’ de personnel, qui dans certaines agences ont leurs réservent aucune considération. Nous avons tentés de contacter la fédération nationale des retraités, pour qu’elle agisse au sens de la demande de ses adhérents qui revendiquent l’ouverture de comptes bancaire et obliger la CNR de s’orienter vers les autres établissements financiers au lieu d’imposer le diktat du CCP à travers une poste ‘’fatiguée’’. Seulement un membre, nous déclara que des concentrations sont en cours pour trouver une solution. Donc on n’est pas encore sorti de l’auberge de la léthargie et de l’incompétence professionnelle. Diront beaucoup d’usagers.
    Constatation faite aussi au niveau d’une agence postale de Ghazaouet, alors qu’il disposait un petit fond, en tentant d’effectuer des retraits, il nous informe que notre signature n’est pas affichée sur l’ordinateur !!! C’était une astuce pour se débarrasser des usagers étrangers à la commune ! A Misserghin, c’est devenue une routine, les fonds alloués aux deux agences, ne suffisaient jamais pour une semaine, malgré les appels et les rapports de leurs receveurs. C’est état de fait, qui se caractérise jusqu’à la journée du samedi, démontre encore une fois, l’incompétence caractérisée, d’une institution publique sensée répondre favorablement à ses clients, qui seulement avec les retraits pour frais, font mensuellement la fortune d’Algérie-Poste qui ne réservait aucune contrepartie d’une simple considération. A quelques jours des législatives, déjà le citoyen est fragilisé envers le scrutin, Algérie Poste donne à une large partie de la population un coup de grâce.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.