Djaballah menace l’Algérie d’une révolution «tunisienne»

«Tôt ou tard, le choix sera tunisien», a menacé, aujourd’hui, Abdallah Djaballah suite à sa cuisante défaite aux élections législatives du 10 mai. Abdallah Djaballah fait référence à l’insurrection qui a renversé le président Zine El-Abidine Ben Ali en janvier 2011. Le leader du FJD, dont les listes électorales étaient surtout composées des membres de sa famille, dont sa propre épouse, digère mal sa déroute, bien qu’elle fût prévisible. C’est à l’AFP que le leader du Front pour la justice et le développement (FJD) a choisi de confier sa colère : «Nous ne reconnaissons pas ces résultats», a-t-il déclaré dans un entretien téléphonique à l’agence de presse française. Et d’ajouter : «Ils ont fermé la porte du changement par les urnes et il ne reste à ceux qui croient au changement que le choix tunisien.» Abdallah Djaballah, dont le parti a obtenu sept sièges, a indiqué que «le dernier sondage réalisé par le pouvoir après la fin de la campagne électorale nous créditait de 65 sièges», affirmant détenir des documents qui attestent ce chiffre. Le leader du FJD, qui paraphrase Louisa Hanoune en qualifiant les élections de jeudi de «mascarade électorale», estime que celles-ci «constituent une agression contre la volonté du peuple» et «créent une situation d'insécurité et d'instabilité». Abdallah Djaballah a, par ailleurs, confirmé l’information donnée par l’alliance MSP-Nahda-Islah, selon laquelle les islamistes sont en pourparlers «pour prendre une position commune». A en croire les différentes déclarations des islamistes qui viennent d’essuyer un sérieux revers aux élections, ces derniers seraient en train de préparer un mouvement de protestation, et à rejoindre les appels du FIS dissous qui a appelé les Algériens à occuper la rue, comme ils l’avaient fait eux-mêmes en 1991, engageant le pays dans une spirale de violence. Alors même que la blessure des années de sang n’est pas encore totalement cicatrisée, Abdallah Djaballah appelle à la violence. La justice restera-t-elle de marbre devant cette subversion caractérisée ?
Lina S.
 

Comment (10)

    Anonyme
    16 mai 2012 - 12 h 54 min

    ce bonohomme je ne l’aime pas
    ce bonohomme je ne l’aime pas du tout il cache derriére lui des secrets et des..




    0



    0
    salam alaikoum.
    15 mai 2012 - 21 h 32 min

    il a raison de dire ça,
    il a raison de dire ça, parceque la solution à la tunisienne va commencer chez lui, dans son propre parti, où comme à l’accoutumée il vivra le choix tunisien. quant à menacer les autres, il n’est ni le premier et ne sera certainement pas le dernier des dépassés, à croire réellement que les algériens ont baissé à ce point le caquet, pour leur faire peur de la sorte.
    que lui et ses semblables s’avisent de le faire ne serait-ce qu’une heure, et ils vivront l’humilitaion qu’ils cherchent à infliger à ce pays et à ses femmes et hommes libres. tahya el djazair sans ses extremistes de tous bords. Vive les modérés et les pondérés de tous bords.




    0



    0
    Anonyme
    14 mai 2012 - 10 h 32 min

    le bonjour a tous les
    le bonjour a tous les algeriens bssahatna el vote .n importe qui a gagné est 1 algerien fils de sa mere l algerie .depuis que chadli a créé ces partis on vit dans la merde .donc c est a l etat a la securité militaire de l emrisonner ou bien de l exoulser de ce pays c 1 microbe stop barakete aalina beaucoup de morts de bléssés a cause du korssi degage degage ya himar vive les hommes et femmes du fln de 1954




    0



    0
    djal
    14 mai 2012 - 4 h 43 min

    les chiens abboient et la
    les chiens abboient et la caravane passe, il va faire du tapage et ca finira comme pour les mecs du rcd. Après said samedi, voici Abdellah Djamo3ahh




    0



    0
    bouchouchou
    13 mai 2012 - 19 h 33 min

    fakou bikoum, vous avez perdu
    fakou bikoum, vous avez perdu le savoir faire de la gestion des foules, et vous n’arriverez plus à combiner l’agitation et la propagande afin d’attirer des sympathisants ces « imbéciles utiles » et terroriser les citoyens. si vous recourez a la violence alors là vous nous prouverez que vous êtes faibles




    0



    0
    kafiz nadir
    13 mai 2012 - 19 h 27 min

    Pour ce qui veulent la
    Pour ce qui veulent la révolution en Algérie , ils doivent d’abord étudies l’histoire de notre chère pays pour savoir comment nos parents ont vécus les misères ,les massacres ;les tortures et comment les minables jouaient avec les honneurs et la dignités de nos familles et comment nous avons arraches notre indépendance !pour cela nous devions s’unir tous ensemble pour une Algérie meilleur.




    0



    0
    algerien patriotique
    13 mai 2012 - 18 h 03 min

    honte a toi part et laisse
    honte a toi part et laisse nous tranquille sa nous fera des vacance dit toi bien une chose personne n’a envie de revivre la année noir alor degage ..degage..degage




    0



    0
    Anonyme
    13 mai 2012 - 17 h 27 min

    djab allah abd
    djab allah abd allah……un beau nom sacré… celui qui le porte…….. ALLAH doit le punir pour sa fetna…
    les Algériens ne sont pas des Tunisiens, par contre ceux qui divisent sont tous des b……..




    0



    0
    ghorab zouaoui
    13 mai 2012 - 16 h 18 min

    voila un 2eme ali belhage, je
    voila un 2eme ali belhage, je souhaite de tout cœur qu’il n’aura plus de partis religieux dans la nouvelle constitution si on veux vraiment faire de l’Algérie un pays puissant, laisser la politique aux politiciens ce n’est pas on droguant le peuple par la religion qu’on arrive au pouvoir on as déjà vécu le cauchemars de ces voyous islamistes vive l’Algérie démocrate sans ces criminels de barbus




    0



    0
    rym
    13 mai 2012 - 15 h 27 min

    les vote n’ont pas été
    les vote n’ont pas été trafiqué…….. nous les jeunes on accepte pas se pouvoir soit disant islamique. ces gens la croient que les jeune d’aujourd’hui on la mm naïveté que ceux des année 90 mais se n’est pas du-tout le cas. nous on sait que se n’est pas des vrai musulmans, et maintenant il nous prouve quand a fait le bon choix on ne votons pa pour c diable. qu’il fasse se qu’il veulent, l’Algérie ne sera jamais entre leur mains bi idni lahe . le peuple algérien n’est pas comme le peuple tunisien ou marocain ou égyptien, on a déjà vécu tous sa et sa c tourné contre nous…….. on plus on vois très bien la misère que vivent les pays voisins sous le pouvoir islamique modéré (qui n’est pas dutt moderne au contraire il est piiiiiiiir!!!). on veux être libre de faire nos choix sans que personne ne décide a notre place. y a que dieu qui pourra nous jugé!!!! vous qui prétendez être musulmans l’islaaaaaaaaaame n’est pas une religion de violence, c’est une religion de paix. alors svp laissé-nous en paix et vos menace vous pouvez vous les gardez, on a pas peur de vous, on c qui vous êtes on réalité (des satanique)qui veulent donné une mauvaise image de la plus belle religion qui puisse existé. et surtout vous êtes des charlatons qui veulent détruire le pays et vous enrichir alors dégagééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé!!!!!!!!!!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.