18 ans de prison ferme contre un ex-cadre dirigeant d’Algérie Télécom et un homme d’affaires

Une peine de dix-huit ans de prison ferme et une amende de cinq millions de dinars ont été prononcées mercredi par le tribunal du pôle judiciaire d'Alger contre un ex-cadre dirigeant d'Algérie Télécom et un homme d'affaires algéro-luxembourgeois, accusés de transactions douteuses et blanchiment d'argent. Mohamed Boukhari, ancien cadre d'Algérie Télécom, et Chami Madjdoub, homme d'affaires, ont été condamnés pour avoir commis entre 2003 et 2006 des transactions douteuses et blanchiment d'argent au préjudice d'Algérie Télécom.

Commentaires

    Cactus.
    7 juin 2012 - 7 h 14 min

    Pourvu que le netoyage de la
    Pourvu que le netoyage de la corruption cotinue.
    Defendons l’Algerie des vrais patriotes qui pensent a l’interet de l’Algerie et qui refusent l’argent sale.
    Je pense que la france seme la pagaille dans le nord Mali avec le Mujao mais j’ai confiance en l’algerie et qui a son idee sur les convoitises de ………?
    Bonnes chance a mon tres Cher pays l’Algerie
    ……..ALi…..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.