Le FFS refuse de siéger au bureau et aux commissions de l’APN

Le Front des forces socialistes (FFS) a décidé de ne pas siéger au bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) ni dans les structures des commissions permanentes de l'Assemblée, a indiqué le parti dans un communiqué sanctionnant la réunion de son secrétariat national. «Le secrétariat national du FFS a décidé de ne pas siéger dans le bureau de l'Assemblée populaire nationale ni dans les structures des commissions permanentes de l'Assemblée en raison des conditions ayant marqué l'élection de l'Assemblée et qui n'ont pas dégagé une représentation réelle des citoyens», lit-on dans le communiqué. «Cette décision a été prise afin de garantir l'indépendance et la crédibilité du groupe parlementaire du parti et sa liberté d'action au sein du Parlement», précise la même source, ajoutant toutefois que «cela n'empêchera pas les députés du FFS d'agir activement au sein des commissions, des assemblées générales et tous les moyens dûment mis en place aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du Parlement, afin de réhabiliter l'action politique et trouver des solutions aux préoccupations quotidiennes des citoyennes et des citoyens». Le secrétariat national a nommé Ahmed Betatache président du groupe parlementaire du parti, indique le communiqué.
R. N.
 

Commentaires

    Maysar
    7 juin 2012 - 21 h 15 min

    Ce sont des demi-mesures qui
    Ce sont des demi-mesures qui consistent à couper la poire en deux ,entre une volonté de sièger dans un parlement mal élu ,de l’avis même du FFS ,et le souci de paràître comme une opposition à la majorité en place .Mais cette posture est nulle ,car elle ne sera d’aucun éffet de l’intérieur,car le FFS est ultra minoritaire,et ne pourra mobiliser dans la société ,car ce parti est désormais à au coeur du système !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.