Heurts entre la police belge et des musulmans d’origine maghrébine

Deux policiers belges ont été poignardés vendredi soir par un Français d'origine maghrébine dans la station de métro Beekkant à Molenbeek, commune populaire de la capitale belge de Bruxelles, a confirmé le porte-parole de la police locale, Johan Berckmans.

Deux policiers belges ont été poignardés vendredi soir par un Français d'origine maghrébine dans la station de métro Beekkant à Molenbeek, commune populaire de la capitale belge de Bruxelles, a confirmé le porte-parole de la police locale, Johan Berckmans.
Selon le commissaire Berckmans, la police a procédé à quatre arrestations administratives lors d'un contrôle de routine dans le métro, dans le cadre du renforcement de la sécurité dans les transports publics et de la lutte contre les bandes urbaines. Soudainement, un individu s'est précipité sur les policiers et en a poignardé deux avec un couteau ou un tournevis, sans raison apparente.
L'auteur des coups a été immédiatement emmené au commissariat. Les policiers blessés ont été hospitalisés et l'un d'eux a besoin d'être opéré, mais leurs jours ne sont pas en danger.
L'agresseur est âgé d'une quarantaine d'années, selon des témoins sur place.
La semaine dernière, Molenbeek avait déjà vu des affrontements de musulmans, avec des jets de pierres, contre des forces de l'ordre pendant deux jours, suite à un incident au cours duquel une femme musulmane en niqab a refusé de s'identifier et s'est révoltée contre les policières qui tentaient de retirer son voile intégral.
Après cette rébellion, la femme a eu une commotion cérébrale et une policière le nez cassé.
Agence
 

Commentaires

    Omar
    9 juin 2012 - 12 h 42 min

    ça commence à donner ses
    ça commence à donner ses fruits pourris, cette immigration massive de maghrébins vers des pays dont ils ne connaissent absolument rien. Quand je voyais des barbus et des nanas en niqab faire la queue dans les ambassades belges, anglaises et françaises, je disais bien à qui voulait l’entendre qu’il fallait mieux qu’ils restent chez nous en Algérie même s’ils m’énervaient, que le cocktail en Europe était improbable. On me traitait d’idiot voire de jaloux. Rabbi yostor.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.