L’Alliance MSP-Ennahda-El Islah boycotte les commissions de l’APN

Les partis de l’Alliance MSP-Ennahda-El Islah décident de boycotter «toutes les structures de l’APN» pour marquer leur mécontentement quant au manque de transparence des élections législatives. Réunis aujourd’hui à El-Mouradia, les chefs des trois formations islamistes, à savoir Bouguerra Soltani (MSP), Fateh Rebaï d’Ennahda et Hamlaoui Akouchi d’El-Islah, refusent d’intégrer les instances de l’Assemblée. Ils ne seront dans aucune commission et n’accepteront pas les postes de vice-présidents. «La décision est prise et elle est irréversible», a déclaré Soltani, lors d’un point de presse au sein du siège de son parti à El-Mouradia. Ainsi, cette Alliance rejoint le Parti des travailleurs (PT) de Louisa Hanoune et le Front des forces socialistes (FFS) qui ont, eux aussi, décidé de boycotter les instances de l’APN. Une position «purement politique qui signifie notre rejet des résultats des élections législatives entachés d’irrégularités», a affirmé M. Soltani, qui a rappelé la non-participation des membres de l’Alliance dans le gouvernement. Autrement dit, M. Soltani annonce le basculement définitif de son parti dans l’opposition après une quinzaine d’années d’entrisme politique, marque de fabrique du fondateur du MSP, le défunt Mahfoudh Nahnah. Bouguerra Soltani ne précise pas si tous les cadres influents au sein de sa formation sont d’accord avec la nouvelle ligne imprimée au MSP qui met fin à une décennie de coexistence politique et d’accompagnement de la politique gouvernementale. Pour certains analystes, ce changement de «camp» s’inscrit dans une ultime tentative de l’ex-Hamas de remonter la pente lors des prochaines élections locales pour avoir une meilleure représentativité au sein des collectivités locales. Mais la bataille s’annonce risquée, surtout que les électeurs lui reprochent son double jeu et son manque de cohérence dans ses positions souvent ambivalentes qui consistent à critiquer le gouvernement auquel il participe.
Sonia B.

Comment (2)

    slimane
    15 juin 2012 - 15 h 25 min

    Les islamistes ont toujours
    Les islamistes ont toujours fait preuve d’hypocrisie. Ils n’ont d’ailleurs jamais milité pour la démocratie, leur projet et d’utiliser le peuple pour prendre le pouvoir afin de ne jamais le lâcher, et asservir le peuple en lui imposant tout y compris ses habits. Derrière leurs costumes et leurs larges sourires devant les caméras se cachent de véritables monstres




    0



    0
    Anonyme
    14 juin 2012 - 18 h 34 min

    un non évènement, ce n’est
    un non évènement, ce n’est pas une perte pour l’Algérie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.