Vaste mouvement dans le corps des Douanes algériennes

Un important mouvement dans le corps des Douanes algériennes a été opéré fin de semaine écoulée. Selon nos sources, outre la nomination de plusieurs gradés au rang de divisionnaires, plusieurs régionaux ont été promus et mutés dans de nouvelles fonctions. Il s’agit notamment de renforcer les wilayas limitrophes aux frontières et de déployer une toute nouvelle stratégie au niveau des postes avancés, mais aussi aux ports et aux aéroports. Cette dynamique s’inscrit en droite ligne des 80 postes de surveillance douaniers le long des frontières est et ouest, mais surtout dans le Grand Sud, afin «de renforcer la lutte contre la contrebande et le trafic de drogue», estime-t-on à la DG des tuniques grises. Du coup, l’institution que dirige Mohamed Abdou Bouderbala a vu le lancement de plusieurs postes. Ces postes ont pour but de mieux canaliser le flux humain et le transport des marchandises ainsi que le contrôle des frontières avec les pays voisins, comme la Tunisie, le Maroc, le Mali, la Mauritanie et le Niger. Si cette opération se veut une première au sein des Douanes algériennes, il n’en demeure pas moins que cela permettra de doter nos tracés frontaliers de points de surveillance tout au long de ses 6 000 km terrestres afin de concentrer les efforts sur la participation active aux côtés des gardes-frontières et des unités de l’ANP dans la lutte contre le crime transfrontalier. Fini les postes de contrôle classique. Les Douanes algériennes devront ainsi se redéployer, notamment dans la lutte contre la drogue qui menace sérieusement l’Algérie. A elles seules, les wilayas de Tlemcen et de Tébessa seront dotées chacune de 23 postes, au vu l’ampleur de la contrebande qui active sur les zones frontalières est et ouest du pays, et de plusieurs autres postes et points de contrôle dans le Sud, notamment à Béchar où un nouveau directeur régional vient d’être officiellement installé.
Yanis B.
 

Commentaires

    AnonymeabdelmalekABDELMALEK
    18 juin 2012 - 8 h 22 min

    il est temps de mettre le
    il est temps de mettre le maximum a nos frontières ,car le virus de la maladie comme la drogue a petit terme nous mettra a genoux et le reste aussi:donc prévoir mieux que guerrir: la douane a un role important dans la structure de l’état pour défendre l’économie et les maladies des frontiéres :pour cela donner tout les moyen a ce corps qui a plus que besoin.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.