Messahel : «Nos diplomates enlevés au Mali se portent bien»

Les sept otages algériens retenus dans le Nord du Mali sont en bonne santé. Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, l’a affirmé aujourd’hui à Alger, dans une conférence de presse conjointe avec le ministre britannique aux Affaires étrangères chargé des Affaires du Moyen-Orient et de l'Afrique. En réponse à une question d’un journaliste, Messahel a assuré que les otages «se portent bien», sans pour autant donner de précisions sur les contacts avec les ravisseurs. Il considère que le dossier est d’une «sensibilité extrême», puisque des vies sont en «danger». De ce fait, il «requiert la discrétion». Messahel a précisé que «seule la discrétion dégage l'efficacité». Le 17 juin, le principal otage, à savoir le consul algérien à Gao, avait reçu des médicaments pour traiter la maladie chronique (diabète) dont il souffre. Les sept otages algériens ont été enlevés le 5 avril dernier à Gao, au Nord-Mali, par le groupe terroriste Mujao, créé en octobre 2011 en Afrique de l’Ouest. Ce mouvement terroriste dissident d’Al-Qaïda réclame à l’Algérie 15 millions d'euros pour libérer les otages algériens. Fin avril, il avait dénoncé l'échec de négociations avec Alger ; le 8 mai, il avait fixé un ultimatum de «moins de 30 jours» au gouvernement algérien pour satisfaire ses revendications. Aujourd’hui, l’Algérie reste sur ses positions fermes contre le paiement de rançons, elle qui mène depuis plusieurs mois une campagne internationale, soutenue par les Etats-Unis, pour sa criminalisation.
Sonia B.

Commentaires

    massinissa
    26 juin 2012 - 9 h 38 min

    C’est une honte pour
    C’est une honte pour l’Algérie et pour la diplomatie de notre pays. Sans aucune géne M. Messahel nous dit que nos diplomates se portent bien. C’est un terme qu’emploient en général les résponsables de colonies de vacances pour rassurer les parents des jeunes colons. De quoi parle t-il ce haut fonctionnaire?
    Au moment ou ces diplomates qui souffrent le martyr risquent d’étre éxécutés d’un moment á l’autre, M. Messahel parle de bonne santé.
    Les pays qui se réspectent ne font pas des déclarations irrésponsables mais envoient des unités d’élite pour libérer
    leurs concitoyens. L’intervention rapide á pour but d’éviter aux otages les souffrances, prouver au monde et surtout aux criminels que le pays est fort pour que personne ne puisse recommencer.
    Dans les années 70 un citoyen américain fut enlevé du coté du Sahara Occidental c’est la VI flotte américaine qui s’est déplacée sur les lieux.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.