Entrée en exploitation de la centrale électrique de Terga

La centrale électrique en cycle combiné de Terga (Aïn Témouchent) est entrée en production au mois de juin, a affirmé lundi le directeur de l’antenne locale de la Société de distribution de l’ouest (SDO). Ce mégaprojet, d’une puissance de 1 200 mégawatts (3X 400 MW), «est entré en exploitation ce mois-ci et sa production sera largement suffisante pour couvrir les besoins de la wilaya et ceux d’autres régions du pays», a indiqué Hasni Boutouil lors d'une conférence de presse consacrée au bilan d’activités 2011. «Cette centrale est appelée à jouer un rôle déterminant dans le cadre de l’interconnexion des réseaux nationaux d’électricité», a-t-il ajouté. Le chef de ce mégaprojet avait avancé la date du 15 juin 2012 pour sa réception lors de la visite ministre de l’Energie et des mines, Youcef Yousfi en septembre dernier, a-t-on rappelé. Avec pour actionnaires, les Groupes nationaux Sonelgaz (51%) et Sonatrach (49 %), la centrale, fonctionnant au gaz naturel et au gasoil (secours), sera gérée par la société par actions (SPA) «Shariket Kahraba Terga» (SKT). Elle a été réalisée par le consortium dirigé par Alstom et comprenant la société égyptienne Orascom Construction Industrie pour la partie génie civil et construction, pour un montant de deux milliards de dollars. Elle assurera un apport appréciable en énergie électrique et contribuera à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique du pays, outre les possibilités d’exportation de ce produit. Ce grand acquis a permis, cette année à la wilaya, l’injection de 49 nouveaux postes transformateurs dont 29 pour la ville d'Aïn Témouchent, a encore indiqué Hasni Boutouil. En parallèle, la SDO a lancé les travaux pour la concrétisation de trois nouvelles sources d’alimentation électrique, totalisant 50 km de réseaux à partir de Boutlelis (Oran). Toutefois, cette antenne reste confrontée au problème de recouvrement de ses créances auprès des abonnés ordinaires et administratifs. D’un total de 226,7 millions de DA, ces dettes sont d’une importance vitale pour l’entreprise, d’où l’importance de leur recouvrement, a-t-on évoqué. L’entreprise a dû faire face, durant l’exercice 2011, à 15 actes de vols de câbles électrique en cuivre, soit une consistance de 15 km, a-t-il dit, signalant que la reprise de ces réseaux a coûté à la SDO un montant de 39,5 millions de dinars. Cette antenne a investi, en 2011, des montants de plus de 62 millions de DA pour l’électricité et plus de 7 millions de DA pour le gaz. En 2012, une somme de 539 millions de DA doit être investie dans ces deux domaines énergétiques, a-t-on également indiqué.
Agence


 

Commentaires

    kako
    26 juin 2012 - 4 h 43 min

    On ne jette pas des pierres
    On ne jette pas des pierres sur un arbre fruitier d’ou la sonelgaz
    de Bejaia est une Prestigieuse entreprise elle sera toujours ; lorsque de valeureux hommes (…) la liste et très longue pour citer d’autre et sans oublie des agents d’exploitation et du commercial qui sont des vraies combattants, ce personnel sont unies pour l’intérêt général de l’entreprise afin de veiller jour et nuit pour la bonne continuation de service et que la hache de guerre sera entièrement enterrée par nos abonnes suite au calvaire vécus suite a notre mauvaise gestion et les deux poids de mesures instaures entres les différents catégories, Ils ont souffert par notre comportements indigne période 2004 jusqu’à la
    fin 2009. Nous sommes devenues des indésirables, pour cela a chaque émeute nos agences sont prioritaires pour le saccagement
    car à leurs yeux nous sommes leurs ennemies pour ce venges ils ne payent pas leurs Factures (…)
    La fin 2009 on se retrouve au fond d’un puits entrain de creuser pour s’enfonce d’avantage.
    En 2010 un nouveau directeur est installe (…) pour une période provisoire pour être mute a un poste supérieur, d’après les dires c’est un grand monsieur.
    En 2011 un autre directeur de la distribution (…) est installe dans des conditions très difficile, personnellement si j’ai été a sa place je refuserai ce poste pour tous l’or du monde:
    – Un nombre incalculable d’anomalies.
    – Presque tous le personnel en état de choque.
    – Les abonnes ne reconnaissent plus la valeur de la sonelgaz.
    – Les créances des impayés ont atteint le sommet.
    – Une anarchie qui reste a désirée.
    – Une semaine après son installation presque toutes les agences sont brulées.
    – La D.D sonelgaz est indésirable et ingérable.
    – La population sont exigeants a chaque fois si la fermeture des routes.
    Tous le monde parlent (qu’il) ne supportera pas la pression et surtout l’anarchie qui régnait et sans oublie les coups qui pleuvaient sur lui dans tous les
    Sens, mais vu son expérience vécu sur le terrain, un très bon communicateur et fils de famille a réussit à redresser la situation. Nos abonnes de Bejaia, kHerrata, Amizour, sidi aich, Seddouk et la nouvelle agence de tazmalt peuvent témoignes du travail de professionnalisme instaure sur ces agences a part Akbou, le maillot noir
    Confidence : Nos agences ne seront plus la cible des émeutiers, elles seront toujours protégées par les citoyens car ils reconnaissent qu’il y’avait un grand changement dans le bon
    sens; même sont convaincus qu’ils doivent acquîtes de leurs redevances.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.