Les salafistes achètent les voix des pauvres pour 2014

De nombreux salafistes, bien organisés, s’activent en toute discrétion dans les quartiers populaires de différentes villes du pays. Leur but : gagner la sympathie des populations aux revenus bas en leur proposant des aides financières et des denrées alimentaires gratuites, a-t-on appris d’une source informée. «Leur tactique est simple. Ils frappent à la porte des familles pauvres. Ils leur proposent leur aide, de la nourriture et des soins médicaux. Ils prennent en charge leurs malades dans des cliniques privées et paient leurs courses quotidiennes auprès de l’épicier du coin. Ils leur offrent même de la viande une fois tous les quinze jours. Ils ne leur refusent absolument rien», rapporte notre source qui atteste de leur présence dans des quartiers d’Alger, comme Bologhine, Bab El-Oued, Kouba et Hussein-Dey. Ces salafistes ne manquent pas d’argent. «Quand on les sollicite, ils ne disent jamais non. Ils font tout pour prendre en charge les problèmes des citoyens. Ils se substituent à un Etat absent», précise encore notre source. Longtemps cantonnés dans les mosquées où ils s’adonnaient à l’endoctrinement de chérubins issus des milieux déshérités, les salafistes sortent désormais dans la rue pour «pratiquer la politique du couffin», ajoute notre source, non sans sarcasme. Une potion magique appliquée par les anciens du FIS dissous qui continue apparemment à faire recette aujourd’hui, dans un contexte social explosif aggravé par l’érosion du pouvoir d’achat. Leurs actes de «bienfaisance» sont loin d’être innocents. Leur aide n’est absolument pas sans contrepartie. «Ces salafistes sont encadrés et structurés. Ils ont des affiliations politiques. On dit que certains d’entre eux roulent pour des chefs de l’ex-Hamas. Une chose est sûre, ils jouissent d’une bonne réputation au sein de la population, surtout qu’ils montrent patte blanche. Mais le moment venu, ils n’hésiteront pas à utiliser tout ce beau monde pour accomplir leurs desseins inavoués», souligne-t-on encore. Cet activisme intervient au moment où on parle de la fin politique du président Bouteflika qui, malade, est appelé à passer le flambeau. Profitant aussi du contexte régional, les partis islamistes croient réellement en leur chance de prendre le pouvoir en Algérie. Ils semblent ainsi user des mêmes techniques que les Frères musulmans en Egypte, qui ont réussi à créer un Etat dans l’Etat. Cela leur a permis de prendre le pouvoir, au grand dam des démocrates. Le péril vert est toujours à nos portes. La vigilance est plus que jamais de mise, d’autant que l’Etat se montre incapable de régler les nombreux problèmes des citoyens qui vont s’aggravant.
Sonia B.


 

Comment (32)

    dallil
    10 juin 2013 - 13 h 40 min

    les salafistes en ALGERIE on
    les salafistes en ALGERIE on ne les laissera jamais gouverner notre payer meme s’il faut une guerre de liberation
    et puis pourquoi le DSN ou le DRS ne verifie pas l’origine de cette argent si ce n’est pas l’argent de la repentance offert par BOUTEF




    0



    0
    AnonymeKELAM
    10 juin 2013 - 9 h 39 min

    A QUI PROFITE LE CRIME;
    le

    A QUI PROFITE LE CRIME;
    le ministére de la solidarité on n’entend plus parler de lui
    d’ou provient cet argent:de nos milliardaires qui veulent le paradis:avec le quatar les eoudiens aussi ect…
    pourquoi cette solidarité persistante :veut il préparer l’avenir des élections ,moi je leur dit simplement bravo ,ou sent il nos gouvernant:et nos analystes des ministéres :attention aprés il sera trop tard.




    0



    0
    toto
    10 juin 2013 - 1 h 56 min

    « Le serpent à 100 têtes »
    « Le serpent à 100 têtes » reprend vie!!! doucement, mais sûrement!!! Il avance calmement, sans bruit dans les bas fonds!!




    0



    0
    abdl
    9 juin 2013 - 21 h 16 min

    A l’administration algérienne
    A l’administration algérienne de faire mieux qu’eux sur le terrain,un point c’est tout.C’est de bonne guerre et j’accepte cette stratégie,je l’encourage d’ailleurs.Vive la conquête des cœurs! Vive la bonne action concrète!




    0



    0
    maleh
    9 juin 2013 - 19 h 21 min

    Dépanner un pauvre ou inviter
    Dépanner un pauvre ou inviter ses électeurs combien insatiables à un festin où on mange la tête baissée vu le prix auquel les voix se monnaient, y a pas photo. Personne ne dispose d’un accès illimité à l’arrière boutique de la matrice pour pouvoir prophétiser la victoire de la frange « musulmanisé » ( pour reprendre le terme d’Ezzine). Le pouvoir ( pas seulement en Algérie) est opportuniste, et il serait naïf de croire qu’il planifie tout. Il reste toujours une part d’imprévu auquel les sauveurs de l’ombre s’adaptent plus ou moins en tentant de profiter au maximum de l’opportunité qui se présente. Autrement dit, je ne serais pas surpris si le pouvoir politico-militaire algérien venait un jour à faire chambre commune avec les barbus.




    0



    0
    Père-OK
    9 juin 2013 - 18 h 19 min

    On revient au fameux «
    On revient au fameux « choisir entre la peste et le choléra».




    0



    0
    Nenuphar
    9 juin 2013 - 16 h 58 min

    Partout cette politique est
    Partout cette politique est de mise qu’elle provienne des islamistes ou des autres partis, chacun défend avec ses moyens, son pré carré, pour peu que le citoyens soient réceptifs à ces sollicitations.
    Lorsque vous avez des familles entières dans le besoin, même prises en charge partiellement par l’état, il va de soi que ces dernières voudront toujours plus et toute aide supplémentaire est la bienvenue.
    Le danger est que ces activités « caritatives » ne durent que le temps de préparation préalables à toute élection. Ensuite, ces opérations disparaîtront d’elles mêmes quelque soit le résultat, jusqu’aux prochaines échéances électorales.
    Il ne faut pas se leurrer, même l’état avec tout ses moyens, ne peut pas distribuer des revenus et des aides, encourageant de fait à l’oisiveté. Aucun état au monde ne s’aventurerait sur cette voie, sans issue car porteuse plus de méfaits que de satisfactions qui ne sont qu’éphémères.




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2013 - 16 h 20 min

    Ezzin : faux ce n’est pas
    Ezzin : faux ce n’est pas l’Algérie qui est menacée de tout les côtés c’est juste l’imposture par excelence qui s’appelle FLN qui est menacé et à juste titre. cette entité violente est le pire de tous les colonisateurs que le pays a connu, vicieux, rusé, Vorace, … un il faudra bien que le peuple Algérien s’en débarrasse de cette vermine.




    0



    0
    bilal
    9 juin 2013 - 15 h 35 min

    On achète encore les
    On achète encore les consciences et a but politique. Mais les gens oublient une chose, c’est qu’il leur sera demandé de participer en cas… Je me souviens en 2002 en Algérie a Alger exactement et je n’avais pas mis les pieds dans ce pays depuis 1986
    Comme tout bon touriste que je suis, je suis allé à la place des martyrs et mon dieu, il faisait très beau. Vers 8 heures du soir, je prends une douche, je m’habille pantalon en lin et chemise blanche , un bronzage magnifique sur ma peau , tout heureux d’être en Algérie, pour moi, c’était les Etats-Unis d’Amérique et puis soudain une  » barbue  » m’interpelle et me demande en Arabe de ne pas fumer ma cigarette oui a la place des martyrs !! Et je lui ai répondu en français , car je ne maîtrise pas bien l’arabe « tu n’as qu’à venir me l’enlever, il a craché par terre et il est parti « , c’est une mafia aussi.
    Alors je préfère la mafia du gouvernement algérien qui lui ne m’emmerde pas pour une clope …




    0



    0
    Amokrane
    9 juin 2013 - 14 h 56 min

    POURQUOI VOUS NE METTEZ PAS
    POURQUOI VOUS NE METTEZ PAS LE COMMENTAIRE COMPLET IL Y A UNE PETITE CENSURE CHEZ VOUS ? Montrer moi qu’ il n’ a pas de censure publier ce commentaire !




    0



    0
    syriano
    9 juin 2013 - 14 h 02 min

    Ce qu’il serait interessant
    Ce qu’il serait interessant c’est de poser la question d’où vient ce financement???
    Qui donne cette argent qui profite a certain d’entre eux pour ainsi véhiculer une bonne image afin de créer un chao en Algerie commee dans les années 90 ou comme en Syrie,libye,….
    QUI,réellement???
    Je pense maintenant que tout le monde sait,meme les moutons d’entre nous s’en apreçoivent.
    D’ailleurs en Libye encore cette semaine 28 morts,elle est belle l’instauration du régime sectaire wahabbite financé par le qatar et l’arabie tayoudite sur ordre de Tel Aviv et Washington.
    Ces soldats du dajjal,qu’Allah(swt) nous éloigne de ses canibales sans honneur,sans foi et sans valeur.
    http://fr.rian.ru/world/20130609/198506074.html




    0



    0
    Amokrane
    9 juin 2013 - 11 h 53 min

    Pourquoi les gens du système
    Pourquoi les gens du système ne font pas pareil avec les 275 milliards qui sont dans les caisses de l’etat et laisser le peuple choisir librement ces responsables il faut encourager ces methodes et le plus grand beneficiare c’est le peuple ALGERIEN !




    0



    0
    Ezzine
    9 juin 2013 - 10 h 48 min

    C’est de bonne guerre ! Ne
    C’est de bonne guerre ! Ne ditons pas que « la nature a horreur du vide » !
    Lorsque vous êtes totalement absent ou que vous prétendiez maitriser théoriquement la situation, vous créer une faille. Il faut bien que quelqu’un d’autre la comble et vous remplace pour profiter de cette « bienveillance ».
    Apparemment deux principaux facteurs semblent être pour le moment mis en branle pour contrer l’avance du wahhâbisme et du salafisme en Algérie mais qui dans la réalité leur rendent plutôt service et les confortent dans leurs actions :
    – l’achat comme on dit mais sans garantie pérenne de la paix sociale en mettant l’action sur une jeunesse quoi s’égare malgré tout de plus en plus. Où est donc est situé le problème ?
    – et la prolifération de lieux de prostitution de luxe appelés « salon de thé » dans le but d’occuper et/ou de faire inconsciemment pervertir la société et plus particulièrement cette même jeunesse.
    Ne faut-il pas aussi ajouter cet excès de confiance qui règne entre tout le monde du sommet à la base (بلا رقيب ولا حسيب).
    S’il faut interdire une activité caritative, il faut tout de suite la remplacer par une autre, et la contrôler. Pourquoi n’a-t-on pas créé des richesses pendant que l’Algérie dispose les moyens nécessaires de le faire pour sauvegarder l’avenir du pays au lieu de parsemer çà et là la rente pétrolière.
    Les critiques, si elles ne sont pas constructives, elles contribuent à envenimer davantage le front interne et accentuer la division de l’unité du peuple.
    Deux tendances s’entredéchirent, l’une musulmanisée agit croyant pour le bien être de la société mais avec l’aide en catimini des pétrodollars du golfe,
    Et l’autre occidentalisée pousse à chaque fois le pouvoir à agir à sa place dans le but de lui réaliser ses desseins qui ne sont que ceux des petits de bachagha Boualem
    Ce traitre qui n’a pas hésité, dans son lit de mort à exhorter ses enfants à ne pas abandonner notre mère dit-il la France. Et que si la France venait à jour à être chasser de l’Algérie et qu’un seul chien français demeurera en Algérie, « n’oubliez pas » leur ajouta-t-il «de bien lui tenir sa queue sans la lâcher ».
    Et un fils de chahid de rétorquer : On aurait dû, au lendemain de l’indépendance couper cette queue car avec le temps, celle-ci s’est tellement allongée que les petits fils du fameux Bachagha trouvent aisément chacun sa place pour bien la tenir.
    Soyons objectif et agissons concrètement pour défendre sur tous les fronts l’Algérie menacée de tous les côtés !
    N’a-t-on pas l’impression que le temps joue en la défaveur de la sécurité nationale ? Ce silence plat, cette démobilisation, cette sérénité, ou cette indifférence maîtresse de la situation actuelle ne présagent rien de bon !




    0



    0
    maleh
    9 juin 2013 - 9 h 09 min

    Je retiens presque uniquement
    Je retiens presque uniquement la satisfaction du pauvre de pouvoir s’assurer quelques denrées alimentaires de base; que le don provienne des salafistes ou bien des requins, cela m’importe peu. Il fallait le voir le petit orphelin de père, 10 ans d’âge, faisant du stop pour rentrer chez lui 3 heures avant l’heure de rupture du jeûne, l’air dépité, il me dit énergiquement que ni le croissant rouge ni son propre oncle n’ont voulu l’aider à se procurer du pain et du lait.
    Libre à AP de lire dans ce geste « une action politique », moi je je le vois du point de vue de l’assisté, et ça me paraît digne.




    0



    0
    saadielbachir
    9 juin 2013 - 8 h 52 min

    dans ce cadre je suis dix
    dans ce cadre je suis dix millions de fois vendable,de la viande , des soins ,de la nourriture que demande le peuple ? il n y a pas que les quartiers pauvres qui en demandent.qu’est ce que j’en ai f… ,des Boutef, Belkhakha et du generalissimo marechal SAIDOU seidou de tous




    0



    0
    Mansour
    9 juin 2013 - 7 h 38 min

    C’est la botte secrète des
    C’est la botte secrète des islamistes:ils se servent de la détresse des pauvres gens pour prendre le pouvoir et imposer leur dictature au nom de Dieu.Et les premiers à payer les frais sont ceux qui leur ont servi d’escabeau une fois bien installés au pouvoir qu’ils ne quitteront que les pieds devant.Ainsi sont ces fashistes déguisés en hommes pieux dont le seul but est la prise du pouvoir pour imposer de gré ou de force leur macabre idéologie.




    0



    0
    beldi36
    9 juin 2013 - 6 h 36 min

    Il faut que les autorités
    Il faut que les autorités réagissent au plus vite en leur interdisant toute activité caritative ou autres, les renvoyer des mosquées sinon c’est un fis bis que nous aurons laisser renaître.




    0



    0
    memona
    9 juin 2013 - 5 h 00 min

    ce n’est pas la charité qui
    ce n’est pas la charité qui fait vivre c’est la création d’entreprises (petites ou moyennes )qui fait que les gens se sentiront vivants et dignes et donneront exemple à leurs enfants
    mais un peuple inculte fera-t-il la différence??




    0



    0
    chawi pure laine
    9 juin 2013 - 4 h 49 min

    fidèles à eux même et il faut
    fidèles à eux même et il faut dire qu’on a une populace qui fait des révolutions des batatas, des huiles et du sucre si non l’avenir d’une nation ne se dessine jamais avec le prix du manger, dans les années 1990 ces minables ont fait SOUK RAHMA, hypocrites qu’ils sont et appuyés par le royaume de la merde de saoudia ils achètent les ognons à 30 dinars et les revendent pour 15 dinars comme s’ils nous prennent pour des cruches, existent-il un Algérien qui pense aux autres? entre nous? autre question ya nami ces islamistes comme s’ils sont garantis qu’ils vont aller au paradis donc ils sont entrain de le garantir aux autres, une autre question, putain Ali Benhaj veut nous amener au paradis? pensez vous cela? et d’un autre point de vue, moi si le paradis contient des ordures pareilles j’aimerais mieux aller en enfer au moins je vais avoir du plaisir avec les occidentaux




    0



    0
    Antisioniste
    9 juin 2013 - 2 h 38 min

    J(ignore les intentions de
    J(ignore les intentions de ses gens la à travers se genre d’action et Dieu sais que je ne les aime pas sans les détester. Car se sont aussi des algériens et des musulmans égarer pour la plus part, et complétement tordu pour une certaine catégorie d’entre eux. Cela dit je pense que se genre d’action s’il s’inscrit dans le contexte solidarité bienfaisance et charité alors c’est une chose bien louable de leur part qu’on devrait au contraire généralisé en impliquant tous les algériens peut importe leur tendances.Mais si leurs intentions sont comme celle du fis déchu et dévoilé, alors la il y’a matière à s’inquiéter et raison de se mobilisé.




    0



    0
    Anonyme
    8 juin 2013 - 23 h 47 min

    la progénitures des harkis,et
    la progénitures des harkis,et du fis,ont repris le flambeau,de leur parents,et grand parents traîtres ,pour mettre de nouveau l’Algerie á feu et á sang,avec l’aide et la bénédiction,des islamo imperialistes sionistes,et les néo liberaux,et leur medias mensonge via des officines. hier ils se sont attaqués aux femmes,aujourdhui aux enciens moudjahidines,et demain?,et après demain??




    0



    0
    inspektor Tahar
    8 juin 2013 - 23 h 36 min

    Les salafistes achètent les
    Les salafistes achètent les voix des pauvres pour 2014….;Rien de surprenant notre gouvernement aveuglé par les milliards de dollars de certains pays frères, il a donne carte blanche aux financiers étrangers pour accomplir ces activités au pays…..Faut jamais oublier… » Das Geld Regiert Die Welt  » je dirais ganz besonders bei den Araber




    0



    0
    Horizon
    8 juin 2013 - 22 h 12 min

    CEUX___________ qui poste
    CEUX___________ qui poste avec aucun pseudonyme.
    Juste avec « ANONYME ».
    Peuvent faire croire que beaucoup de personne ont le même raisonnement qu’eux , les mêmes synthèses , les mêmes analyses qu’eux .
    En postant a chaque fois sous l’anonymat et en se donnant raison a eux mêmes ils se démultiplie a volonté et donne l’impression aux autres commentateurs qu’ils sont a plusieurs a avoir les mêmes points de vue.
    Alors soyez honnêtes et courageux ARGUMENTEZ avec un PSEUDONYME et toujours avec le même pseudonyme comme beaucoup ont l’intelligence et le courage d’être contredits par d’autres commentateurs ayants pour arme la plume (le clavier) pour argumenter et débattre inintelligemment contre eux .
    Seul la VÉRITÉ ANÉANTIE les MENSONGES.
    Et les menteurs se cachent et ont des masques .




    0



    0
    Anonyme
    8 juin 2013 - 22 h 05 min

    un etat absent vous dites .un
    un etat absent vous dites .un etat criminel qui offre notre argent au fmi et a touts les pays pauvre d afrique pour se la jouer a la zahma humanitee pour etre reconnus parmi les grands quand on est un nul on reste un nul ni plus ni moins .pendant ce temps nous sommes pousser a aller nous exiler dans d autre pays pour subvenir a nos besoin les plus elemantaires le peuple Algerien dans son ensemble deteste de tout son ame ce regime corrompu et vicieux sans oublier toutes les autre tares vu l etat du bled tout va mal la meuillere chose s est de se tirer ailleurs c est malheureux mais c est la triste veritee c est une grande malediction qui a frapper notre nation et ce n est pas demain que l on vera le bout du tunnel pour ce qui est de ces chitans de salafistes et bien il y a un vieux proverbe qui dit…. quand on est nul meme le diable on lui souhaite la bienvenue ….alors you welcom home




    0



    0
    Anonyme
    8 juin 2013 - 20 h 21 min

    Les salafistes font le même
    Les salafistes font le même travail qu’avait fait fis (j’allais dire Satan)…et que fait l’état rien…c’est bizarre non!!!




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED-
    8 juin 2013 - 20 h 15 min

    @SONIA.B
    A BAB EL OUED EN

    @SONIA.B
    A BAB EL OUED EN TOUT CAS IL NE SE PASSE RIEN POUR LE MOMENT.UNE CHOSE EST SURE C’EST QUE LES 67 000 HABITANTS DE « BEO » NE VOTERONT JAMAIS ET POUR PERSONNE.LE JOUR DU VOTE EST UN MOMENT RARE OU NOUS POURRONS JOUER A LA PÉTANQUE.QUANT AUX ISLAMISTES ILS SAVENT TRÈS BIEN QU’ILS N’ONT AUCUNE CHANCE AVEC CETTE NOUVELLE GÉNÉRATION RUSÉS COMME DES SERPENTS,NOUS PAR CONTRE ON NOUS A TIRER DESSUS EN 1988 ET NOUS AVONS ACCUSER LE COUP ET TOURNER LA PAGE SANS LA DÉCHIRER.
    IL FAUT RENDRE LE POUVOIR AU PEUPLE ET RIEN QUE LE PEUPLE,ET PUISSE DIEU NOUS VENIR EN AIDE POUR PRÉSERVER NOTRE CHER PAYS.




    0



    0
    AL
    8 juin 2013 - 20 h 08 min

    ce ne sont pas les partis qui
    ce ne sont pas les partis qui  »achètent » les gens mais certains qui  »se paient » un parti comme marche pied occasionnel !
    Sans parler des respectables  »élus’ ‘de la nation qui se considèrent encore comme indigents ! (quel est le montant du budget des deux chambres c’est à dire un milliers de personnes ? et celui des bourses accordées aux étudiants ,des centaines de milliers de jeunes avenir de l’Algérie !
    et des faramineuses augmentations de salaires et autres avantages accordés durant cette décennie qui plombent la caisse de retraite et tant pis pour ceux qui ont travaillé et sont partis en retraite avant!
    A ce rythme là ,le pétrole suffira-t-il ?
    Pauvre pays !




    0



    0
    maleh
    8 juin 2013 - 19 h 58 min

    Le titre de l’article est un
    Le titre de l’article est un jugement lourd de sens!!!Bien bourrin!!!




    0



    0
    Mahdi
    8 juin 2013 - 19 h 26 min

    exactement ! le premier à
    exactement ! le premier à avoir commencé à acheter les gens c’est bel et bien eddoula ! des dépiti à 350 000 DA des campagnes électorales à coup de milliards et j’en passe ! je ne défend pas ces gens là mais apparemment quand le peuple veut se substituer à l’état il le fait ! y en a marre de cette boulitique à deux vitesses ! aller demander à un malade, qui n’est pas « intégré » dans le système s’il veut être soigné, uniquement soigné, vite fait ! la question ne se pose même pas !




    0



    0
    ahmed
    8 juin 2013 - 19 h 22 min

    on n’est pas encore sorti de
    on n’est pas encore sorti de l’auberge ces faschistes obscurantistes ne lachent du lest grace aux financement occultes le projet d un emirat n est pas abandonne




    0



    0
    abdelkader wahrani
    8 juin 2013 - 19 h 21 min

    pcq l´état ne fait rien pour
    pcq l´état ne fait rien pour les pauvres, les soi-disant démocrates sont que des hypocrites, menteurs et assoiffés de pouvoir. et pour les islamistes profite de l´occasion. ils ont trouver le terrain favorable.bientôt la symphonie commenca a exercer son charme,par la faute du pouvoir, les nouveaux riches???.

    0




    0



    0
    Anonyme
    8 juin 2013 - 18 h 59 min

    Parce que le régime pourri
    Parce que le régime pourri FLNesque lui n’achète pas les gens ? ! il a même réservé la part du lion un ministère avec 220 milliards de budget, ministère des voraces qui s’appelle ministère des « anciens Moudjahid » mon œil oui ! à la limite on peut accepter les islamistes qui ne tirent pas leur argent des caisses de l’état le régime lui OUI !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.