Dopage : Zahra Bouras porte plainte contre X

La championne d'Afrique en titre du 800 m, Zahra Bouras, a porté plainte contre X pour «empoisonnement», après avoir été contrôlée positif au Stanozolol , une substance dopante interdite, a déclaré samedi Amar Bouras, entraîneur et père de l'athlète algérienne.

La championne d'Afrique en titre du 800 m, Zahra Bouras, a porté plainte contre X pour «empoisonnement», après avoir été contrôlée positif au Stanozolol , une substance dopante interdite, a déclaré samedi Amar Bouras, entraîneur et père de l'athlète algérienne.
«En attendant l'enquête qui sera diligentée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, la Fédération algérienne d'athlétisme et le Comité olympique algérien, Zahra Bouras a porté plainte contre X pour empoisonnement», a déclaré Amar Bouras.
«A moins d'un mois des Jeux olympiques de Londres, l'intégrité morale et physique de mon athlète a été considérablement atteinte suite à cette affaire de dopage. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ma fille soit contrôlée positif surtout qu'elle a choisi de participer aux championnats d'Afrique au Bénin sans craindre quoi que ce soit», a-t- il précisé.
L'entraîneur Bouras qui se trouvait à Porto-Novo en compagnie de son athlète, au moment de l'annonce de la triste nouvelle, s'est dit «totalement bouleversé, et avait du mal à consoler sa fille».
«Au moment de l'annonce, je suis resté presque deux heures avec Zahra pour essayer de la calmer, mais c'était vraiment difficile car elle était choquée par la nouvelle. Il faut attendre les résultats de la contre-expertise pour se fixer sur la suite à donner à cette affaire», a-t- il conclu.
Mercredi, la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA) avait annoncé dans un communiqué que deux athlètes, Bouraâda (décathlon) et Bouras (800 m), ont été contrôlés positifs au Stanozolol , une substance interdite, et sont donc suspendus à titre conservatoire et rateront ainsi les Jeux olympiques 2012 de Londres.
R. S.
 

Commentaires

    Mounir
    2 juillet 2012 - 15 h 16 min

    On ne badine pas avec la
    On ne badine pas avec la règlementation, néanmoins la présomption d’innocence existe. Dommage pour les J.O de Londres. On avait espérer voir le drapeaux algériens flotter au pays des Rois et des Reines.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.