Montée inquiétante de l’islamophobie en France

Les actes anti-musulmans en France ont connu, durant les années 2010-2011, une augmentation de 34 %, a révélé une étude de l’Observatoire contre l’islamophobie dans un communiqué rendu public aujourd’hui (lundi). Selon Abdallah Zekri, président de l’Observatoire, «les différents débats sur le halal, les minarets, la burqua, la laïcité, l’identité nationale, l’immigration et les prières des rues, ont libéré la parole des extrémistes sans compter les déclarations d’hommes politiques soucieux de se maintenir au pouvoir en estimant que les Musulmans sont un problème pour la France». Les actes répertoriés sont classés en deux catégories: actions (violences, incendies ou tentatives, dégradations et vandalisme) et menaces (propos et gestes menaçants, tracts et courriers et inscriptions). La même source indique que la tendance se maintient pour l’année 2012 qui a vu, au cours du premier semestre, les actes islamophobes augmenter de 14,49 %. Seuls sont comptabilisés, dans ce taux, les actes pour lesquels il y a eu «dépôts de plaintes et de mains courantes dans les commissariats», a précisé M. Zekri. Ce bilan, vérifié par le ministère de l'Intérieur, est au-dessous de la réalité, car «nombreux sont les musulmans qui ne souhaitent pas porter plainte, considérant à tort ou à raison qu’il n’y aura pas d’aboutissement», a déploré Abdallah Zekri. Souvent, les parquets classent les affaires sans suite, sous divers prétextes, notamment le manque de preuves, mais même quand les preuves existent et les auteurs identifiés, ils ne sont pas inquiétés, note l’Observatoire. C’est pourquoi, il est intéressant de connaître le nombre d’affaires dont les coupables furent identifiés, arrêtés et traduits devant la justice et surtout avoir le résultat sur leur condamnation. L’Observatoire estime que «tant qu’il n’y aura pas de peine exemplaire, il ne faut pas s’étonner de la répétition de tels actes, ex : la profanation des tombes de militaires musulmans à Carcassonne, (deux fois en un mois) et l’acharnement de tags racistes à répétition sur les murs de certaines mosquées».
R. N.

Comment (3)

    Mansour
    17 juillet 2012 - 6 h 57 min

    En tout objectivité je dois
    En tout objectivité je dois dire que les musulmans,les maghrébins et les noirs en Europe ne sont pas discrets et ont majoritairement des comportements condamnables.Certes le racisme existe en Europe mais je trouve que les Européens sont plus tolérants et moins racistes que nous et je comprends leur exaspération.Je vis en Algérie à quelques mètres d’une mosquée équipée de puissants hauts parleurs et de …climatiseurs pour le confort des fidèles certes mais moi je suis réveillé tous les jours à 3h du matin par les puissants hauts parleurs de la mosquée sans aucun respect pour les malades et les personnes âgées.Nos villes sont puantes et jonchées d’immondices et tout le monde trouve ça normal.Réveillons-nous et construisons notre pays au lieu de chercher à exporter notre bigoterie.Le ridicule ne tue malheureusement pas.




    0



    0
    Anonyme
    16 juillet 2012 - 18 h 03 min

    Vous arrive-t-il d’essayer de
    Vous arrive-t-il d’essayer de parler de l’intolérabce en Algérie?




    0



    0
    Ezzine
    16 juillet 2012 - 17 h 06 min

    L’islamophobie soit en France
    L’islamophobie soit en France ou ailleurs en Europe, ou en Amérique, elle a pour seul détonateur la juiverie dont se caractérisent les sionistes infiltrés parmi la communauté juive pacifique installée partout dans le monde.
    La haine que porte un juif égaré envers l’islam ou les musulmans est ancestrale. Elle est née d’une grande frustration dont le saint Coran parle clairement. « si la vipère décide un jour de se débarrasser de son venin, le juif égaré lui, gardera à jamais sa haine pour le musulman ».
    les juifs égarés qu’on appelle aujourd’hui les sionistes nourrissent de la haine pour aussi bien les musulmans que les chrétiens.
    Le comble est que le juif égaré sait qu’il est égaré, il sait aussi que ce qu’il dit est contraire à la réalité, et malgré cela il n’hésite pas à l’affirmer. La faute donc n’incombe pas à lui parce que ses paroles faits et gestes sont prémédités et il les accomplit en connaissance de cause. La faute incombe plutôt à celui ou celle qui le croit et le suit dans sa sale besogne.
    Si les parquets en France classent les affaires sans suite, sous divers prétextes, notamment le manque de preuves, mais même quand les preuves existent et les auteurs identifiés, ils ne sont pas inquiétés… Ne cherchez pas ailleurs, cela s’explique par les fortes pressions qu’exercent sur les institutions de l’Etat Français la communauté juive.
    C’est aussi si simple que cela.
    Aussi les médias français sont otages de cette même communauté…Motus !
    Seul un homme du nom de Paul-Eric BALANRUE a osé dire et écrit son fameux livre « Sarkozy Israël et les Juifs » lequel a eu du mal à l’imprimer quant à sa diffusion je vous laisse le soin de le lire pour mieux comprendre LA MAINMISE JUIVE sur l’Etat Français vous y trouverez dessinés les contours de l’islamophobie en général.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.