Les beni-oui-oui

L’Algérie a émis des réserves sur la décision de la Ligue arabe réclamant le départ du président syrien, Bachar Al-Assad. Traduit en clair, ce langage diplomatique signifie que l’Algérie ne s’associe pas à la guerre de propagande lancée par les pays occidentaux contre la Syrie et relayée par certains dirigeants «beni-oui-oui» arabes. C’est un véritable mercenariat « diplomatique » qui est mis en œuvre, en prolongement du mercenariat armé que les pays occidentaux ont toujours utilisé pour déstabiliser les pays qui leur résistent. Pour l’Algérie, la question du pouvoir en Syrie relève de la souveraineté du peuple syrien. La position algérienne n’a rien de surprenant, elle est dans la logique de la longue lutte anticoloniale, terminée les armes à la main, menée par notre peuple pour reconquérir sa souveraineté. Ce n’est pas en pleine année du cinquantenaire de l’Indépendance que le peuple algérien oubliera ses repères et ses principes. Contrairement aux apparences, que la campagne de désinformation menée par l’Occident veut présenter comme réalités, la Syrie n’est pas seule, y compris dans le monde arabe. En fait, le cœur du problème qui affecte la région est dans Israël et c’est de là qu’en sortira, tôt ou tard, la solution.
Lazhar Houari

Comment (3)

    visiteur
    25 juillet 2012 - 10 h 02 min

    Bien drole cette ligue qui
    Bien drole cette ligue qui n’a d’arabe que le nom On s’y préoccupe de la Syrie et tout le monde fait semblant de ne pas voir ce qui se passe en Palestine.la colonisation continue les massacres continuent les enfants sont toujours en prisons Ghazza est toujours sous embargo.La famine en Somalie et au Mali peuples musulmans a déjà fait des ravages des milliers de morts beaucoup plus qu’en Syrie)et personne ne se préoccupe à leur envoyer un tout petit bout de pain.Ces laquais du sionismes auraient mieux fait en restant sous leurs khaima et laisser des peuples civilisés traiter avec l’Occident.L’Algérie sait quel est le prix de la liberté et c’est pour celà que l’Algérie préconise toujours l’autodétermination des peuples sans que d’autres forces viennent s’y méler




    0



    0
    Maysar
    24 juillet 2012 - 15 h 42 min

    Le problème est que l’Algèrie
    Le problème est que l’Algèrie a émis des reserves sur la Tunisie ,l’Egypte ,la Lybie mais cela n’a pas empêché la chute de leurs dictateurs .C’est une preuve que le régime d’Alger enfourche toujours le mauvais cheval dans ces événements arabes !




    0



    0
    Raselkhit
    24 juillet 2012 - 11 h 07 min

    Le combat contre l’Occident
    Le combat contre l’Occident ne s’est jamais arrété depuis les croisades .Mais comme malheuereusement beaucoup d’analphabètes politiques croient les médias occidentaux et ne se posent même pas la question « Est-ce que vraiment les occidentaux aiment les peuples arabes et veulent leur bonheur » en laissant leur propres peuples dans une crise économique ou le chomage fait des ravages et le pouvoir d’achat de ces peuples est tellement bas que par exemple 12 millions de français vivent avec moins de 600 Euro par mois 52% des espagnols au chomage .La démocratie importée en Irak depuis 10 ans en Afghanistyan 30 ans et seul l’anarchie et le chaos régnent dans ces pays .Comme par hazard ce n’est que les monarchies pétrolières qui proposent d’instaurer la Démocratie ailleurs que dans leur propre pays ???




    0



    0

Les commentaires sont fermés.